Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

Partagez
 

 Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jay Faure
Jay Faure
Indépendant

Parchemins : 17
Âge : 18 ans, 19 septembre 1998
Actuellement : Adulte



Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy Empty
Ξ Sujet: Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy   Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy EmptySam 23 Juil - 12:05

Example in idiocy
I've made mistakes, Lord struck me down, Caught in a landslide, lost underground, I hear them gates, swing open wide, Come close to midnight, hell fade me down, And then my eyes got used to the darkness, And everyone that I knew, Was lost and so long forgotten
Rien n'avait jamais lieu les dimanches, c'était la journée de l'ennui par excellence, ça et les mardis après-midi, alors forcément, c'était le jour favori de Jay. Il s'était octroyé un fauteuil dans la salle commune après le déjeuner et fixait le plafond en jouant la sourde oreille à chaque fois que quelqu'un osait impliquer qu'il prenait toute la place. Pire, quand une fille qu'il considérait comme passablement jolie lui faisait une remarque, il écartait les jambes et avec un sourire en coin, l'invitait à s'asseoir entre celles-ci, telle une caricature de goujat qui l'amusait beaucoup. Même Erwin soupira en le voyant, avant de lâcher un -"Grandis un peu, Faure." et de quitter la salle commune. Ironie ultime, quand le Foster était une calamite dans tous les sens au réveil.

Les années précédentes, il se saurait probablement fait dégager à coup de levicorpus par quelqu'un de dernière année, mais cette année, il n'y avait personne au-dessus de lui et forçé d'admettre que ça le décevait un peu. Les autres septièmes n'étaient soit pas intéresser par son cirque, soit autre part et quand il n'eut plus de résistance de la part de personne pendant trop longtemps, il se leva et quitta la salle commune à la recherche de quelque chose de plus amusant à faire. Il bifurqua un peu automatiquement vers les cuisines, plus par ennui que parce qu'il avait faim, mais s'arrêta au détour d'un couloir en voyant un visage trop familier à son goût.

Il y avait des gens, profs comme élèves, chiants, dans cette école, et Jay en faisait partie. C'était agaçant d'avoir à faire à eux, mais rarement dangereux. Et puis tu avais les élèves que tu pouvais sans problème imaginer de martyriser les plus faibles. La nuance était inexistante pour les plus moralisateurs, mais pourtant bien présente. Jay aimait agacer son monde, surtout les plus jeunes, parce que les plus âgés avaient tendance à réagir, mais il n'en était pas à frapper ou à maltraiter des gosses non plus. Ce n'était pas le cas du con de cinquième qu'il avait devant les yeux. C'était un Serpentard de cinquième dont Jay s'était toujours méfié, tout ça sans prendre la peine d'apprendre son nom Typique, qui était présentement en train de menacer un gamin, lui aussi, de Serpentard. Jay n'avait aucun moyen de savoir ce qui se disait, ou plutôt, il ignorait volontairement les paroles, persuadé que c'était un ramassis de conneries en s'avançant dans le couloir. -"Hé, le taré, t'en a pas marre de t'attaquer à des gosses. Tu crois impressionner qui?" Le première année n'avait pas l'air très expressif, c'était assez difficile de savoir s'il était en difficulté ou non. Le dis futur mangemort crétin en question parlait, et Jay n'écoutait pas, ce qui avait visiblement l'air de l'enerver. Avec un sourire en coin, il continua. -"Va voir ailleurs, j'suis sûr que tu peux toujours quelqu'un qui sera impressionné par ta face de rat bourrée d'acné." Un battement, d'autres menaces en l'air et un concours à sens unique de qui baissera le regard plus tard, le cinquième se tira en lançant des insultes et Jay secoua la tête. -"Y'en a vraiment qui n'ont que ça à faire." Ironique au possible, quand on connaissait Jay, mais il y avait peu de chance que l'on lui fasse remarquer à l'instant.

✩ ft. Sulivan Murphy - ✩ 549 mots

Revenir en haut Aller en bas

Sulivan Murphy
Sulivan Murphy
Serpentard

Parchemins : 33
Âge : 12 ans (17 avril 2005)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM:


Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy   Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy EmptyLun 7 Nov - 18:18


Example in idiocy.


Jay Faure

C’est sans surprise qu’en ce dimanche matin, Sulivan fuit à la bibliothèque. Si sa jumelle semble avoir plus de facilité à communiquer avec les autres, lui a jeté son dévolu sur l’immense pièce du savoir de ce château. Le monde autour de lui n’existant pas, le Serpentard ne fait donc pas attention où il marche. Et ce qui devait arriver, arriva. Nez dans son livre de potion, il ne voit pas l’ombre devant lui et après deux pas, il rentre dans quelque chose. Quand il relève la tête, ce « quelque chose » se transforme en « quelqu’un ». L’enfant le regarde et sans prendre la peine d’ouvrir la bouche, le contourne pour poursuivre son chemin. Il n’a pas le temps pour ce genre de bêtise. Il l’avait déjà oublié quand soudainement, le sol semble s’éloigner de ses pieds. Il ferme les yeux, soupirant bruyamment, et tel un chaton qu’on attrape par la peau du cou, il se débat. Sans succès. * Relâche-moi espèce de sorcier de bas étages, je ne veux pas te parler *.

Profitant de la vue que lui offre ce vol improvisé, il repère facilement où il se trouve. Les cuisines ne sont pas très loin. Très vite, le garçon se retrouve la tête en bas et il re ferme les yeux pour ne pas avoir de vertige. Le plus grand ricane, dit des phrases avec lesquelles ils pensent impressionner Sulivan. Mais ce dernier s’en moque d'une force telle, que si elle était un sort, l’abruti se retrouverait à l’autre bout du couloir.

Finalement, il retrouve le sol. Et la première chose qu’il fait… C’est se lever, car évidement on l’a jeté par terre comme un sac de pommes de terres et partir, sans un regard pour l’élève. Ce qui a pour effet de l'énerver. «Tu m’écoutes quand je parle, petit con ?» *Non. Et tu devrais me laisser tranquille, vermine.* Pense, Sulivan, mais il ne dit rien, continuant de marcher jusqu’à ce que l’idiot devienne une brute et plaque l'enfant contre le mur, le forçant à regarder son visage laid.  Sulivan le fixe avec un air de défi dans le fond de l'œil et il serre les dents, déformant son visage angélique et sage, en quelque chose de bien plus sombre que peu de personnes peuvent se souvenir d’avoir vu. Le type ne semble même pas s’apercevoir de tout ça et il ricane, fier de lui alors il plaque un enfant d’une douzaine d’années contre un mur. Sulivan s’apprête à lui cracher à la figure quand une voix se fait entendre. La prise qu’il a sur le plus jeune se fait moins forte et le Murphy aurait pu se dégager, mais il n'a pas envie de se prendre une claque perdue.

Petit à petit, il se retrouve libéré alors que les deux autres garçons se livrent une joute verbale pas très distinguée. L’idiot fini par partir en parlant dans sa barbe, et Sulivan relève un sourcil en le fixant avec dédain. S’il ne s’était pas excusé pour la bousculade, il se retourne vers celui qui l’a empêché de cracher sur la tête de l’idiot. « Je te remercie. » Trois mots pour ce dimanche, c’est une première. Et ils ne sont même pas pour Noelia.  Il connaît de visage le Serpentard qu’il a devant lui. Il l’a souvent vu en salle commune. C’est la dernière personne à qui il aurait pensé si on lui avait dit que quelqu’un viendrait le sauver, pourtant, le voilà.

La gêne s’installe quand il se rend compte qu’il n’a aucuns codes sociaux et qu’il ne sait pas quoi dire de plus. Il fixe le garçon avec un regard sombre, sans pour autant savoir quoi dire.  « Tu es Faure, c’est ça ? Pourquoi tu m’as aidé ? » Le son de sa voix est toujours aussi étrange à ses oreilles. Il est cinglant, sans doute légèrement agressif, pourtant il ne pense pas à mal.


Sulivan Murphy
Ce n'est pas le sang qui fait une famille. Ce sont les rituels. Ces rendez-vous que l'on se donne et durant lesquels chacun est sûr du rôle qu'il a à jouer.
Revenir en haut Aller en bas

Jay Faure
Jay Faure
Indépendant

Parchemins : 17
Âge : 18 ans, 19 septembre 1998
Actuellement : Adulte



Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy   Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy EmptyJeu 24 Nov - 21:16

Example in idiocy
I've made mistakes, Lord struck me down, Caught in a landslide, lost underground, I hear them gates, swing open wide, Come close to midnight, hell fade me down, And then my eyes got used to the darkness, And everyone that I knew, Was lost and so long forgotten
Le petit con de cinquième avait disparu depuis peu et Jay haussa un sourcil en songeant à reprendre sa route, mais la voix du gamin le stoppa. -"Pas de quoi me remercier, il a une bille dans le crâne et pas grand-chose d'autre." Il baissa le regard vers le gosse et le regarda de haut en bas. Jay avait beau se moquer du mode autour de lui, il était quand même capable, occasionnellement, d'observer une pièce et les gens à l'intérieur. Certes, d'habitude, c'était pour mieux leur taper sur les nerfs, et s'il ne prenait jamais la peine de se souvenir de noms, il se souvenait des visages. Ce gamin était dans sa maison et silencieux, c'était à peu près tout ce qu'il savait. En fait, Jay aurait parié que le gamin était muet s'il ne venait pas tout juste de lui parler.

Voyant un livre à terre, il le récupère et esquisse un sourire narquois.  Un Serpentard qui aime les potions, qu'elle surprise. Pensa-t-il avec la dose de sarcasme en tendant le livre vers le gosse. Le bouquin était assez avancé pour les gamins, mais tant mieux pour le gosse. Ce dernier le regarde avec méfiance et lui demande pourquoi il l'a aidé, ce qui amuse Jay. Sa réputation le précède encore une fois, et il s'en agacerait sûrement, s'il n'en était pas complètement responsable. -"Jay Faure, pour te servir... Ou pas." Se moque-t-il sans malveillance en passant une main dans ses cheveux. Aider était un grand mot pour ce qu'il venait de se passer. Il n'avait fait que prendre un petit con de haut jusqu'à ce qu'il se barre. Bon, il aurait pu devenir violent, mais Jay n'était pas vraiment inquiet de ça. Ce genre d'insectes s'attaquait a plus petits qu'eux parce qu'ils n'étaient pas assez doués pour gagner contre plus grands. Jason n'avait aucun doute que le con, tragiquement disparu, était capable de frapper un mioche, cela dit.

Frottant son menton avec ses doigts, il faisait semblent d'y réfléchir. -"Les cons comme lui, ils deviennent violents quand tu ne te soumets pas. Au mieux, j't'ai évité un séjour a l'infirmerie... Et chez la directrice." Regardant le gosse, il se souvient vaguement de ce que ça fait d'être à sa place, au moins lui n'avait jamais été totalement seul, même s'il n'était pas bien entouré non plus. La faute à qui aussi? Il hausse les épaules et continue. "J'suis un chieur, gamin, mais la violence, c'est pas trop mon truc." En même temps, sa mère mettrait un terme à sa vie tranquille très rapidement s'il osait lever la main sur qui que ce soit, non pas qu'il en ait eu l'envie.
✩ ft. Sulivan Murphy - ✩ nombre de mots ça marche aussi

Revenir en haut Aller en bas

Sulivan Murphy
Sulivan Murphy
Serpentard

Parchemins : 33
Âge : 12 ans (17 avril 2005)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM:


Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy   Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy EmptyLun 28 Nov - 13:34


Example in idiocy.


Jay Faure

Sulivan connaît les bases de la politesse, il ne peut pas se montrer hideux avec celui qui lui a évité un passage à l’infirmerie pour une connerie qui aurait pu mal tourner à cause de sa passivité dans ce genre de situation. Il lui est difficile de remercier, alors quand il le fait, il le pense vraiment. Pourtant le grand ne semble comprendre que ce merci n’est pas une simple banalité. « Pas de quoi » qu’il dît. Très bien, ça lui apprendra d’être poli. Se sentant soudainement observé, Sulivan se rend compte que le regard passe du haut de son crâne à ses pieds. *Arrête ça. T’es pas assez proche pour me regarder comme ça*, mais il reste muet, serrant les poings dans ses poches. Faure se penche et récupère son livre, avant de lui rendre. Il le récupère en silence et le plaque contre lui en fixant les yeux du grand. *Tu disais qu’il y avait pas besoin de te remercier, non ?*

Jay se présente avec une blague. Le plus jeune hoche la tête avec un semblant de sourire. « Sulivan Murphy. » Dit-il en pensant que c’est le moment de se présenter. Mais quand c’est fait, il se demande si c’était vraiment le moment de le dire. *Quel idiot tu fais Murphy.*

Il serre davantage son livre, pas pour se rassurer mais pour rester concentré. Il s’en moque que ce soit perçu comme un moyen de chasser sa peur. Mais ce qui vient de ce passé l’a sans doute plus chamboulé qui le pensait. Il vient de subir une agression, et il s’est laissé faire. Qu’est ce qui lui ai passé par la tête ? S’il commence à se laisser marcher dessus, ça risque de continuer. « J’aurais dû faire quoi ? » En même temps, comme s’il avait deviné la question, Faure lui donne la réponse. Se soumettre n’étant pas dans la nature profonde du garçon, il comprend par là qu’il aurait dû se montrer plus fort que le type. En tout cas, c’est comme ça que le sang-pur comprend la réponse. « Je vois. Tu peux m’apprendre ? »

Sa question l’étonne lui-même. Il fronce les sourcils avec étonnement. Il vient de demander à  un gars qui passe son temps à embêter les autres de lui apprendre quelque chose ? Il voulait parler de ne pas se laisser soumettre, mais il ne veut pas préciser le font de sa pensée. Ça serait étonnant que le grand se coltine un première année pour lui apprendre. Quoi exactement ? Bonne question.


Sulivan Murphy
Ce n'est pas le sang qui fait une famille. Ce sont les rituels. Ces rendez-vous que l'on se donne et durant lesquels chacun est sûr du rôle qu'il a à jouer.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy   Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Example in idiocy ♦ Sulivan Murphy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rp's de Sulivan
» Liens de Sulivan
» Murphy's law n°6 [pv]
» Rencontre enneigé ♦ Edward Murphy
» Noélia Murphy ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: