Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
 

 Les poupées de ces dames [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Amy Flint
Amy Flint
Serpentard

Parchemins : 131
Âge : 13 ans {15.04.2004}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Selena Gomez/Camila Mendes


Les poupées de ces dames [PV] Empty
Ξ Sujet: Les poupées de ces dames [PV]   Les poupées de ces dames [PV] EmptyDim 31 Juil - 20:31

Les poupées de ces damesUne soirée de plus durant laquelle Amy ne s’amusait pas. Pas du tout. Comme d’habitude, sa mère l’avait habillée, coiffée, maquillée… entre ses mains, elle n’était qu’une poupée, une chose dont elle prenait soin pour tenter de la rendre jolie. Or Amy savait bien qu’elle n’était pas jolie, pas selon les critères en cours chez les sang pur en tout cas. Il fallait déjà s’estimer heureux qu’elle n’ait pas hérité de la dentition, du menton ou des oreilles de son père. Physiquement, elle avait presque tout pris de sa mère, et elle se souvenait que, quand elle était plus jeune, chacun s’en félicitait. Est-ce que ce n’était pas incroyable qu’on critique Marcus sur son physique, façon délit de sale gueule (pense-t-elle sans trop savoir ce que ça recouvre, expression parmi d’autres des chansons de Leith), alors que son comportement, lui, n’était jamais mentionné ?

Pour ce soir-là, sa mère lui avait choisi une robe verte, sûrement destinée à rappeler qu’elle avait été acceptée à Serpentard malgré tout (un pari antérieur à sa première rentrée la mettait à Poufsouffle, incroyable mais vrai!). Elle avait déjà porté plus inconfortable même si c’était assez éloigné des tenues de sport dont elle s’affublait à Poudlard, principalement par mimétisme – Leith était un inconditionnel des joggings et c’était ce qu’elle avait qui s’en rapprochait le plus ! Le vrai souci, c’étaient les chaussures : des échasses de sept centimètres qui s’enfonçaient dans le tapis moelleux de la salle de réception. Un enfer. Elle avait déjà failli tomber trois fois. Et ça c’était juste depuis qu’ils avaient passé la porte d’entrée ! Ses pauvres chevilles étaient douloureuses, de même que sa voute plantaire. Même s’ils avaient des problèmes d’argent dans sa famille, est-ce qu’ils n’avaient pas mieux que ça dans son dressing ?! À la limite, ils auraient pu économiser sur le maquillage – qui lui donnait chaud – pour investir dans de bonnes chaussures ? Ou juste des talons carrés, elle n’était pas difficile !

« Ah madame Fawley, bonsoir, comment allez-vous ? » le nom de Fawley fit lever les yeux à Amy qui chercha automatiquement le visage de Cassandra. Sa camarade d’école était juste derrière une vieille femme à l’air acâriatre que la petite Serpentard se souvenait avoir déjà croisé de temps à autre dans ce genre de soirée. Mais ce n’était pas la mère de Cassie, ça, c’était évident ! Sa grand-mère peut-être ? Teresa échangea quelques banalités avec la vieille femme, suite à quoi Amy profita d’une ouverture : « Bonsoir Madame Fawley, Amy Flint. Puis-je avoir votre autorisation pour m’entretenir avec Miss Cassandra ? ». Elle joignit à cette demande une profonde révérence, de celles qu’on ne faisait plus qu’aux vieux sorciers d’une autre époque. Par miracle, ou parce que les avoir dans les pattes pendant qu’elles discutaient de « trucs d’adultes » ne les arrangeaient pas, les filles eurent l’autorisation de s’éloigner ensemble. Amy passa aussitôt son bras sous celui de sa camarade plus âgée et lui murmura : « M’lâche pas avant qu’on arrive à un mur, mes chaussures m’font mal ». Sa plainte ressemblait à geignement mais Amy sentait clairement qu’à défaut de s’asseoir, il fallait au moins qu’elle s’adosse quelque part.

Une fois arrivées à destination, ce qui les mettaient aussi hors de portée de voix des matriarches – mais toujours surveillée par la vue. Amy soupira de soulagement en sentant la stabilité solide du mur derrière elles. « Merlin merci, nous sommes sauvées… » puis, regardant autour d’elles, elle rectifia « ‘Fin… si on veut. Tu en es à ta combientème soirée d’la saison ? » de son côté, ce devait être la cinquième, mais ils n’étaient qu’au milieu de l’été… il restait encore pas mal de temps à sa mère pour lui donner l’air d’avoir l’âge de boire de l’alcool !
2981 12289 0


    Amy Marinette Flint
    L'ambition et la témérité s'élèvent aux premières places que le mérite craint et que l'on refuse au mérite. + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 220
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Emma Mackey


Les poupées de ces dames [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les poupées de ces dames [PV]   Les poupées de ces dames [PV] EmptyDim 31 Juil - 22:47

♛ Les poupées de ces dames
There's a quiet revolution in my head. As we take another 365 around this mess. But a quiet revolution in my head don't mean anything unless I let it out. Won't let the days fall. No night fall till change comes around. Watching the world spin away from us now.

▼▲▼

« Ses cheveux sont très bien, tu ne trouves pas, Elphira ? »
Cassie les détacha justement en arrivant en bas des escaliers, ce qui suscita un "tut" insatisfait de sa grand-mère, suivant l’acquiescement de l'antique elfe de maison, qui, après s'être tourné vers sa maîtresse, avait à nouveau fixé son regard presque transparent sur Cassie. « Il faut les ré-attacher sans cela ton visage paraît si... rond, et surtout, cela te donne un air négligé. » Chaque commentaire de sa grand-mère, de manière systématique, même s'il avait débuté de manière quasi positive, terminait sur un reproche ou une critique. Ça relevait presque du record, à ce stade. Elle leva les yeux au ciel par automatisme, et en même temps que ça se produisit, elle savait qu'elle avait fait une erreur. Ces semaines passées au contact de sa grand-mère lui avait enseigné que dans certaines circonstances - lorsqu'elle manquait de marge de manœuvre et qu'elle n'avait pas l'ascendant en termes de pouvoir par exemple -, elle était forcée de courber l'échine, car se rebeller constamment n'affectait en aucun cas sa grand-mère et lui coûtait à elle. Le mouvement de baguette alla si vite qu'elle ne réalisa ce qui s'était passé que lorsqu'elle sentit sa lèvre saigner. « Soigne-la juste avant le départ, Elphira. »

Vêtue d'une robe sombre jugée convenable par Henrietta, de chaussures ouvertes à talons et les cheveux d'un châtain uni attachés en une queue de cheval haute, Cassie débarqua en Écosse avec l'impression d'être une actrice coincée dans un rôle pourri et mal payé. Sa grand-mère resta collée à elle comme si elle craignait qu'au moindre signe d'inattention, elle ne se lâche les cheveux et brandisse son soutien-gorge en criant "Vive la révolution". « Tes parents ne semblent pas encore arrivés. » Elle déglutit : ça signifiait donc qu'ils seraient là, à un moment donné. Elle ne les avait pas vus depuis l'hiver précédent. Que penseraient-ils en l'apercevant ? Qu'ils avaient fait le meilleur des choix, sans doute. Que sa grand-mère avait enfin réussi là où ils échouaient depuis tout ce temps. Son envie d'émancipation n'avait jamais été aussi forte qu'en ce moment.

Des fayots divers et variés se succédèrent pour saluer Henrietta. Plusieurs la confondirent elle avec Cece, et à chaque fois, son regard se posa sur le visage de sa grand-mère pour y lire du contentement. Entre deux courbettes acrobatiques (certaines personnes étaient vraiment capables de se baisser très bas), Henrietta mentionna les prénoms de partis avec lesquels elle souhaitait la voir interagir dans la soirée s'ils étaient présents. Comment lui dire que Jensen McGowan sortait avec une Née-Moldue ? Elle était tentée de lâcher la bombe maintenant que le caractère très public de leur interaction la protégerait, elle ouvrit même la bouche pour le faire. Elle se sentait d'humeur rebelle : elle n'avait pas digéré l'incident de la lèvre, à laquelle elle porta machinalement la main quand bien même elle était à présent tout à fait guérie. Cependant, elle fut interrompue dans son élan, par un énième salut. Seulement, cette fois, Cassie était intéressée. Elle reconnaissait cette voix, et comme elle s'y était attendue, elle trouva aisément le visage d'Amy Flint, même si son accoutrement, lui, était plus remarquable tant il différait de ce qu'elle était amenée à porter à Poudlard. Mais qui était-elle pour juger, elle qui était engoncée dans une robe de petite fille modèle ? Elle bénit l'intervention d'Amy, n'ayant qu'à émuler ses politesses mais envers la mère de la fillette cette fois : « Bonsoir madame Flint. » Elle sentit plus qu'elle ne vit qu'Henrietta aurait souhaité davantage de florilège de sa part. Tant pis, elle était momentanément libre.

Ne s'étant pas attendue à ce qu'Amy s'affale sur elle, elle ne broncha pourtant pas - elle était une enfant plutôt placide, à la base -, surtout quand la brune lui en expliqua les raisons. « T'inquiètes, je te tiens. » promit-elle avec solidarité, tout en s'assurant qu'elle arrivait à bon port - c'est qu'elle connaissait Amy depuis longtemps, et une glissade était vite arrivée, quand bien même elle la retenait. « Oui, je ne sais pas si "sauvées" est le terme. » Elle grimaça en constatant le caractère guindé de sa réponse. Elle manquait de l'influence d'Aoi. « Ce n'est que la troisième. Ma grand-mère voulait d'abord s'assurer que je filerais droit. Et puis, il y avait le look à gérer, tu comprends. » répondit-elle d'une voix teintée d'ironie, observant ses ongles dénués de tout vernis ("C'est vulgaire, Cassandra"). « C'est la première fois que tu as autant de talon, non ? Je connais un sort pour apaiser la douleur si tu veux. Cece me l'avait appris. » Ce disant, elle se demanda où se trouvait sa sœur aînée. Avait-elle été mariée dans cet intervalle ? Ne l'aurait-on pas incluse si ça avait été le cas ? Ou craignait-on tellement un éclat de sa part qu'on avait préféré la tenir écartée d'une pareille occasion ?

CODAGE PAR AMATIS




cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Amy Flint
Amy Flint
Serpentard

Parchemins : 131
Âge : 13 ans {15.04.2004}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Selena Gomez/Camila Mendes


Les poupées de ces dames [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les poupées de ces dames [PV]   Les poupées de ces dames [PV] EmptyVen 5 Aoû - 21:35

Les poupées de ces damesLa maladresse d’Amy était connue de tous. Elle datait de bien avant Poudlard, et ses roulées boulées en plein milieu des salles de réception lui avait valu plusieurs fois des punitions. Là, sur ses talons de mauvaise qualité, elle se sentait dangereusement vaciller… or, elle avait réalisé, à Poudlard cette fois, que ce qu’une chute qu’on pouvait trouver vaguement attendrissante chez une jeune enfant, n’était plus perçue comme tel chez une adolescente. Encore moins quand l’adolescente en question avait été grimée de façon à faire plus que son âge. Personne ne trouvait plus ça mignon de la voir s’étaler… en conséquence, comme Amy n’avait ni envie d’être moquée ce soir-là, ni d’être punie par ses parents pour une énième bévue, elle s’accrocha comme la misère sur le monde au bras de Cassandra. « Merci » souffla-t-elle simplement en chemin. À Poudlard, on ne pouvait pas dire que les deux filles se parlassent. Cassie était plus âgée, dans une autre maison, et surtout, des activités un peu trop illicites pour la sage Amy et un style très différent là-bas. Si Amy s’habillait confortablement quand elle était avec Leith, imitant sur certains points le style de son meilleur ami, le fossé avec son apparence « sous contrôle maternel » restait moindre que celui de Cassie. On aurait pu croire qu’il s’agissait d’une autre fille !

Elles arrivèrent au mur et Cassie ne parut pas partager le soulagement d’Amy. Celle-ci soupira : « Non, c’est sûr… il reste encore un mois entier à faire ». Elles devaient sûrement partagé le besoin de s’enfuir de ces endroits guindés, de retourner à Poudlard, là où étaient leurs amis et leur liberté. « Ce n’est pas ta mère n’est-ce pas ? Ta grand-mère ? » interrogea Amy qui n’avait jamais été physionomiste et qui, si elle était certaine d’avoir déjà rencontré les Fawley, n’était pas capable d’invoquer leurs traits dans son esprit. L’âge de la femme accompagnant sa camarade d’école était à peu près son seul indice – un gros indice !

« Je comprends » confirma-t-elle « Mère s’amuse toujours à m’habiller et me coiffer pour ces soirées, c’est à peine si je me reconnais à la fin » Pour le bal de l’école aussi elle se faisait belle, mais sans trop savoir expliquer pourquoi, ça lui paraissait différent. Peut-être parce qu’elle était, alors, contente de le faire ? « Ce style te change » admit-elle ensuite en revoyant Cassie à Poudlard, les yeux ourlés de noir et un look original sur le dos. Son regard suivit les ongles de la lionne : ah, oui, elle portait aussi du vernis d’habitude. Amy en avait, elle, il était rose pâle. C’était Bambou qui le lui avait mis, car évidemment, quand elle essayait, elle dépassait et faisait des pâtés. « Ils te forcent, hein... » Plus une affirmation qu’une question, la jeune Serpentard en savait quelque chose. Elle était probablement plus docile que Cassie, mais elle ne raffolait pas du rôle de poupée vivante pour autant !

« Non » dit ensuite Amy au sujet de ses talons « J’en ai déjà porté, mais ceux-là sont vraiment pas terrible, ils font mal aux pieds, et puis ils s’enfoncent dans la moquette » Elle ponctua cette remarque d’une grimace : comme si elle avait vraiment besoin de ça franchement !
2981 12289 0


    Amy Marinette Flint
    L'ambition et la témérité s'élèvent aux premières places que le mérite craint et que l'on refuse au mérite. + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 220
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Emma Mackey


Les poupées de ces dames [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les poupées de ces dames [PV]   Les poupées de ces dames [PV] EmptyDim 7 Aoû - 19:29

♛ Les poupées de ces dames
There's a quiet revolution in my head. As we take another 365 around this mess. But a quiet revolution in my head don't mean anything unless I let it out. Won't let the days fall. No night fall till change comes around. Watching the world spin away from us now.

▼▲▼

Du fin fond de la lassitude dans laquelle elle vivait depuis qu'Isla et William l'avaient livrée aux mains de sa grand-mère, Cassie avait été plus que soulagée d'entendre la voix d'Amy. Parmi tous les enfants de bonne famille qu'elle avait côtoyés pendant toutes ces années, c'était peut-être sa meilleure option, surtout maintenant que les Baker avaient commencé à se faire rares à ce genre d'occasions. Alexandre était trop parfait, Jensen trop copain avec Karen - en qui Cassie n'avait jamais eu confiance, elle avait tout de la peste manipulatrice prête à vous poignarder dans le dos c'est imagé de rien, Lucas était plus âgé et peu accessible. Il y avait bien Eurydice, qui était aussi son amie, mais elle n'avait pas aperçu la benjamine des Foster jusque là. Mais peu importait, car Amy avait beau être plus jeune, elle avait toujours été appréciée de Cassie, qui la trouvait gentille et rigolote. Si elle avait été moins prompte à la rébellion et davantage maladroite, peut-être aurait-elle pu être un peu comme elle.

Elle assista sa cadette jusqu'au mur désigné, ne bronchant pas alors qu'elle s'appuyait sur elle - elle ne pesait pas bien lourd, même si Cassie n'était pas réputée pour sa force : ça restait gérable. « Ouaip. » acquiesça-t-elle un tant soit peu plus familièrement, peinant à retrouver un optimisme piétiné par les frasques de sa famille. Un mois et une vie, aurait-elle pu ajouter, mais ça n'aurait pas été tout à fait vrai : Cassie était bien décidée à ce que cet été soit le dernier qu'elle vivrait en compagnie des Fawley. On ne l'y reprendrait plus. « Oui, c'est la mère de William. » confirma-t-elle à Amy, la voix un peu rauque de ne pas avoir assez parlé. Elle qui aimait pourtant papoter à tort et à travers, on pouvait dire que les Fawley ne le lui rendaient jamais bien ! Cece, Isla, William, Henrietta, même combat : beaucoup de froideur et peu de patience pour les bavardages sans but précis. Après, elle n'avait pas non plus essayé de raconter sa vie à sa grand-mère, elle se faisait déjà suffisamment taper sur les doigts en l'état. « Ils m'ont larguée chez elle pour l'été. Pour un peu de... discipline. » ajouta-t-elle en portant machinalement la main à sa lèvre à nouveau, détournant le regard pour observer Henrietta.

Elle ramena les yeux sur Amy alors que la fillette mentionnait avoir été habillée par sa mère pour la soirée. « Je préfère ton style de l'école. Celui-là ne te ressemble pas beaucoup, je trouve. Tu es jolie, mais ça n'est pas toi. » Elle étendit les bras pour présenter sa propre tenue. « J'ai l'impression d'être Cece. » Ou Eurydice, supposait-elle, moins le col Claudine. « En effet, on ne peut pas dire que j'aie beaucoup mon mot à dire, ces derniers temps. » confirma-t-elle avec un rire sans joie. Puis, à mi-voix: « Je tuerais pour une clope. » Elle ne supposait pas qu'Amy allait lui fournir ce genre d'objet de contrebande, mais c'était déjà agréable de pouvoir le formuler à haute voix. Elle préférait ne pas imaginer la réaction de sa grand-mère si elle venait à l'entendre.

Quant aux talons, Cassie ne pouvait que compatir. Comme elle était plutôt dans la moyenne niveau taille, on ne lui avait rien infligé de trop vertigineux pour l'instant, mais elle savait qu'elle n'aurait pas supporté. « Tu pourrais les enlever si on trouve un endroit où on serait mieux camouflées. Et en même temps, je ne suis pas sûre qu'on puisse trop partir en exploration. » De fait, la mère d'Amy venait de se tourner vers elles, comme pour s'assurer qu'elles n'en avaient pas profité pour filer à l'anglaise.

CODAGE PAR AMATIS




cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Amy Flint
Amy Flint
Serpentard

Parchemins : 131
Âge : 13 ans {15.04.2004}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Selena Gomez/Camila Mendes


Les poupées de ces dames [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les poupées de ces dames [PV]   Les poupées de ces dames [PV] EmptyLun 8 Aoû - 15:44

Les poupées de ces damesAmy grimaça à ce mot de discipline. Elle ne savait que trop ce qu’il recouvrait. Pourtant, elle-même n’avait jamais eu à en souffrir : ce n’était pas nécessaire, les flagellations verbales étaient amplement suffisantes pour la contrôler. Comme elle l’avait souvent dit à ses amis, elle n’était pas réellement maltraitée par ses parents, elle était juste… oubliée ? Et vu la tête que faisait Cassie et son petit geste en direction de sa lèvre, la brunette ne doutait pas que la lionne aurait préféré l’oubli aux règles de la reine mère des Fawley. « Tu n’as jamais pensé que ce serait peut-être plus simple pour toi si tu faisais juste semblant de suivre leurs règles ? » questionna-t-elle sans trace de jugement dans la voix, simplement par empathie envers les ennuis que semblaient rencontrer sa camarade. « C’est ce qu’on fait, pour la plupart, et ça ne nous réussit pas si mal » Amy voyait peu de sang pur adhérer sans réserve aux pensées d’un Marcus Flint ou d’une grand-mère Fawley. Même Karen participait à la BAM ! Évidemment, il y avait des exceptions, la grande sœur de Cassie par exemple… Cece avait l’air totalement lobotomisée… mais il n’aurait pas été très délicat de faire cette réflexion à voix haute, après tout, elle restait quand même la sœur de Cassie !!!

Baissant les yeux sur sa robe qui moulait des formes encore nouvelles pour elle, Amy soupira : « C’est vrai… je ne mets presque pas de couleurs froides pour commencer » Bien qu’à Serpentard, elle préférait porter du rouge, du jaune, du orange ou du rose. « Mais mon style, à Poudlard, ce n’est pas vraiment mon style non plus. C’est plutôt celui de Leith. Je crois que le mien se trouve quelque part à mi-chemin… seulement, l’avantage des joggings et autres tenues de sport, c’est que je peux en réclamer à mes parents en prétextant que j’en ai besoin pour les clubs » Idéalement, elle aimerait porter des tenues confortables mais plus adaptées à la vie en société… sauf qu’elle n’avait rien de tel dans son dressing, et qu’au moins avec Leith, elle pouvait toujours vêtir du sportwear, elle ne jurerait jamais dans le décor ! Elle espérait seulement que, quand elle serait plus grande, elle aurait un peu plus de choix !

« Cece aurait l’air plus à l’aise dans sa robe si je puis me permettre » sourit Amy avec une malice sans méchanceté. « Qui l’a parmi nous ? » demanda la brunette, mettant les mains dans son dos, autant pour chercher l’appui du mur que se donner une forme de contenance. « Ils ne nous voient que comme des extensions d’eux » Cet ajout, fait dans un soupir, lui rappela les dernières conversations qu’elle avait eu à ce sujet, avec Leith, avec Mason aussi… Ceux qui ne vivaient pas dans leur monde ne pouvaient pas comprendre qu’un simple « non » ne résoudrait rien.

Ensuite, elle laissa échapper un hoquet de surprise. Par crainte que Cassie ait été entendue, Amy jeta des coups d’oeil prudents vers les matriarches… heureusement, tout était toujours calme par là. « C’est pas très bon pour la santé » souleva-t-elle en se faisant l’impression de n’être pas la compagnie que Cassie aurait souhaité. « Enfin… je veux dire… » s’empêtra-t-elle avec maladresse étonnant ! « Désolée… c’est que c’est pas trop mon truc ce genre de chose » même si elle voyait très bien Leith, ce petit rebelle prêt à tout, s’y mettre à un moment ou à un autre… ce qui promettrait de nouveaux débats houleux avec Chiara, probablement peu fan de l’odeur de cigarettes. Amy n’avait pas hâte.

« Je ne crois pas… elles nous surveillent… Enfin… Tant qu’on ne me demande pas de danser, ça devrait aller » grimaça-t-elle au sujet de ses talons. Ils n’étaient pas la seule raison pour laquelle elle n’avait pas envie que cette soirée tourne à la danse : la moyenne d’âge des hommes était élevée par rapport à elle, aucun d’entre eux ne serait capable d’encaisser sa maladresse. « On peut peut-être aller s’asseoir par là ? On resterait à portée de vue » proposa-t-elle enfin, car elles n’étaient pas non plus obligées de rester collées à un mur !
2981 12289 0


    Amy Marinette Flint
    L'ambition et la témérité s'élèvent aux premières places que le mérite craint et que l'on refuse au mérite. + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 220
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Emma Mackey


Les poupées de ces dames [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les poupées de ces dames [PV]   Les poupées de ces dames [PV] EmptySam 13 Aoû - 12:20

♛ Les poupées de ces dames
There's a quiet revolution in my head. As we take another 365 around this mess. But a quiet revolution in my head don't mean anything unless I let it out. Won't let the days fall. No night fall till change comes around. Watching the world spin away from us now.

▼▲▼

Les yeux fixés sur ses ongles, Cassie leva la tête pour croiser le regard d'Amy lorsque celle-ci lui demanda si elle avait déjà pensé à faire semblant de rentrer dans les rangs. Elle réagit d'abord par pur instinct : « Non je ne veux pas leur donner cette satisfaction. » Le tout prononcé en retrouvant l'espace d'un instant l'air de défi qu'on lui connaissait quand on essayait de la faire se conformer, que ça soit à Poudlard ou au Manoir des Fawley. Seulement, ses velléités de rébellion avaient été mises à mal dernièrement. Courber l'échine : n'était-ce pas exactement ce qu'elle faisait avec Henrietta, pour éviter les représailles ? Elle n'était pas aussi téméraire qu'elle voulait le croire - ou apte à résister aux attaques - magiques, pas mentales - de sa grand-mère sans broncher. Elle eut un sourire sans joie. « C'est ce que je fais en ce moment, cela dit. » D'un discret mouvement du menton, elle désigna Henrietta. « Mais jusqu'où ça va ensuite, Amy ? Regarde ma sœur, regarde comment tes parents te traitent, regarde Eurydice à qui on impose la présence de Koning. Si tu fais semblant trop longtemps, ils finissent par t'avoir. Ou pire, tu finis par y croire. » Elle faisait là évidemment référence à Cece, qu'elle ne savait plus du tout comment libérer de l'emprise de leur éducation.

Elle réalisa qu'elle avait plus parlé en une conversation avec Amy qu'en un mois chez sa grand-mère. Elle réalisa également qu'elle était sortie de l'impassibilité dans laquelle ce séjour l'avait plongée. Il faudrait qu'elle prenne garde à la retrouver dès qu'elle devrait rejoindre Henrietta. En attendant, elle commenta la tenue d'Amy, acquiesçant d'un hochement de tête à sa remarque. « Leith... Thomson ? Il a l'air marrant. » sourit-elle, heureuse qu'Amy se soit trouvé des amis normaux mais peut-on vraiment qualifier Leith de "normal" ? Chiara contesterait peut-être et pas des robots comme l'avait fait Cece. Entre Sana et Karen, elle était vraiment très mal tombée. « Tes parents te donnent de l'argent de poche ? » demanda-t-elle ensuite, car elle comprenait bien la problématique rencontrée par Amy. Pour sa part, elle était parvenue à économiser suffisamment au fil des années pour s'acheter ses produits de contrebande - vernis, maquillage, tenues moins correctes que celles tolérées par Isla et William - mais ce temps-là était désormais révolu, lui aussi.

La mention de sa sœur aînée lui serra brièvement le cœur : elle la chercha parmi les sorciers présents mais ne la repéra toujours pas. « Clairement. » approuva-t-elle d'un air quelque peu absent, puis, plus concentrée, revînt à la question - pourtant rhétorique - de sa cadette. « Les garçons s'en sortent un peu mieux, non ? » Question ouverte. Ou bien ils provenaient simplement de familles moins rigides que les Fawley ou les Flint. « Ils finiront par devoir se faire une raison. » promit-elle au sujet de leurs parents, partant sur une certitude sans rien avoir de concret pour l'étayer, elle le savait. Hormis peut-être le plan qui se formait doucement dans sa tête pour fuir les Fawley pour de bon l'année suivante ?

Le regard de Cassie se fit brièvement alarmé alors qu'Amy glapissait presque en entendant le mot "cigarette". Elle ne l'avait pourtant pas hurlé ! « T'inquiètes. » Elle sourit, ne s'étant pas attendue à ce qu'Amy approuve particulièrement. « C'est vrai que c'est mauvais. » accorda-t-elle également, rien dans sa voix ne laissant pourtant penser qu'elle compter arrêter.

Cassie aurait aimé pouvoir échapper au regard de sa grand-mère ne serait-ce que quelques minutes, mais cela paraissait impossible. Elle adressa un regard désolé à la Serpentard quand elle parla de danse. « Je crois qu'il y en a tout à l'heure... mais tu peux peut-être en esquiver une partie en prétextant aller aux toilettes. » Elle tenait ses informations d'Henrietta, dont le plan "rapprochement avec des partis éligibles" incluait la valse comme fer de lance. « Allons-y. » Elle opina du chef, proposant son bras à Amy. « Bon, raconte-moi un peu ton année alors, ça se passe bien avec tes potes ? T'as qui déjà dans ta promo ? » Elle fronça les sourcils, cherchant à visualiser les anciens deuxième année. A Gryffondor, il y avait a minima James Potter, mais elle n'était pas certaine qu'Amy soit proche du fils de l'Elu.

CODAGE PAR AMATIS




cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Les poupées de ces dames [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Les poupées de ces dames [PV]   Les poupées de ces dames [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les poupées de ces dames [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THEME - Des filles, des poupées, un bal - PV
» Trois poissons, deux poupées et un lac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse-
Sauter vers: