Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
 

 PV • mi pedazo de sol • Córdoba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty
Ξ Sujet: PV • mi pedazo de sol • Córdoba   PV • mi pedazo de sol • Córdoba EmptyDim 31 Juil - 20:55

Peony & Dahlia
Hay un rayo de luz que entró por mi ventana y me ha devuelto las ganas me quita el dolor. Tu amor es uno de esos que te cambian con un beso y te pone a volar. Mi pedazo de sol. La niña de mis ojos. Tiene una colección de corazones rotos. Mi pedazo de sol. La niña de mis ojos. La que baila reggaetón con tacones rojos y me pone a volar. La que me hace llorar. La que me hace sufrir. Pero no paro de amar. Porque me hizo sentir que gané la lotería. Antes de ella no sabía que alguien podía amarme así.

2 août 2017
Les Lloyd étaient arrivés en Argentine après un voyage relativement tranquille, Ash ne s’étant pas emmêlé les pieds dans sa valise plus de trois fois - un record -, leur père n’avait vérifié que quatre fois qu’ils avaient bien tous leur passeports avant de monter dans l’avion, et Dahlia ne lui avait même pas dit une seule fois de fermer son clapet. L’idée de retrouver les Kostas, les Castillo et les Piazzolla réjouissait Peony, qui espérait bien que Quino finirait par arrêter d’être complètement stupide, qu’Ash laisserait tomber cette gourde de Dominique alors qu’il dévorait Lucrecia du regard dès qu’elle passait - comment ça, elle se faisait des films ? - et elle, de rencontrer Leandró Castillo, le frère aîné de Lucrecia, avec qui elle avait discuté un petit moment, après la déconvenue qu’elle avait eu avec Erwin.

« Non mais c’est vrai, je pensais vraiment qu’il allait se passer quelque chose, il est brun. Et rien du tout. Alors je ne vois pas pourquoi je devrais continuer à attendre qu’il se bouge. Il ne m’a même pas demandé si on pouvait se voir cet été, tu te rends comptes ? » était-elle justement en train de raconter à sa sœur quand Leandró entra dans son champs de vision, un magnifique sourire aux lèvres, qui fit chavirer la rousse en un battement de cœur. « Je te laisse, te noies pas et surveille Ash. Il est capable de trébucher et de s’éclater la tête au fond de la piscine, ou d’oublier de mettre de la crème solaire et de finir aussi rouge qu’une écrevisse. » Elle se leva rapidement de sa chaise longue, un petit signe de main en direction de sa sœur pour aller retrouver l’argentin.

Elle devait bien l’avouer, qu’Andró s’intéresse à elle lui faisait du bien, beaucoup de bien. Il y avait trop de choses qui se bousculaient dans sa tête depuis l’enlèvement de Viska puis sa tentative de suicide pour qu’elle ne puisse se soucier que d’elle un instant. Quitter le Royaume-Uni avait ce goût de liberté qu’elle ne voulait pas regretter. Elle retrouva sa sœur un peu plus tard dans l’après-midi, toujours au bord de la piscine, mais sans l’ombre d’un autre Kostas ou Lloyd dans les parages. « Bah alors, tu les a tous noyés ? » Elle pouffa, avant de s’affaler sur la chaise longue à côté de sa sœur, ramenant sur elle un parasol non loin, pour éviter de finir complètement rouge.

« On a quoi de prévu demain déjà ? Encore journée piscine où on doit visiter un truc ? Je n’ai pas retenu le programme désolée. » Peut-être n’avait-elle aussi pas prêté grande attention à ce que Dahlia lui avait raconté, alors qu’elle lui parlait de quinze temples qui se ressemblaient tous. Peony n’était jamais très embêtante en vacances, elle suivait sa fratrie partout où elle allait sans poser de questions et s’intéressait au fur et à mesure. Peut-être que l’idée de Dahlia de vouloir devenir Briseuse de sorts et de vouloir venir ici justement pour cela n’avait pas spécialement aidé à ce qu’elle y prête une oreille attentive, mais elle ne comptait pas être chiante et ne rien faire avec sa jumelle et le reste de sa famille juste pour rester dans les bras d’un garçon qu’elle ne verrait sans doute plus  jamais après ces vacances. « T’as vu Quino? Tu lui a parlé ? » Les deux pieds dans le plat, Peony ? Que voulez-vous, elle était comme ça !
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.


Dernière édition par Peony Lloyd le Jeu 4 Aoû - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1963
Âge : 17 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty
Ξ Sujet: Re: PV • mi pedazo de sol • Córdoba   PV • mi pedazo de sol • Córdoba EmptyLun 1 Aoû - 10:51

♛mi pedazo de sol
Nobody on the road. Nobody on the beach. I feel it in the air. The summer's out of reach. Empty lake, empty streets. The sun goes down alone. I'm driving by your house though I know you're not home. But I can see you. Your brown skin shining in the sun. You got your hair combed back and your sunglasses on, baby.

▼▲▼

Dahlia écoutait Peony monologuer tout en feuilletant le guide de l'Argentine qu'elle avait acquis avant leur départ, repassant occasionnellement par le sommaire pour ensuite aller vérifier une page spécifique un peu plus loin. Pourquoi acceptait-elle aisément les grandes tirades enflammées de sa jumelle alors que pareil comportement de la part de Victoire lui donnait de l'urticaire ? D'une part, parce que l'une de ces deux personnes était sa sœur jumelle, dont les détails existentiels l'intéressaient et la concernaient donc directement, de l'autre, parce que Peony savait tout de même nettement mieux doser ses histoires que Victoire. Si elle avait commencé à lui décrire les nuances dans les cheveux d'Erwin Foster par un soleil de janvier, sans doute aurait-elle dû commencer à sévir.

Peony ne semblait pas vraiment attendre de réponse de sa part (elle était, de son côté, en train de vérifier le meilleur horaire pour se rendre aux chutes d'Iguazu, en essayant d'évaluer le niveau de danger pour Ash : il faudrait a minima être aux aguets s'ils prenaient le bateau comme elle souhaitait le faire, elle imaginait mal l'un d'entre eux plonger dans les cascades pour aller le repêcher) et stoppa ses récriminations envers Erwin Foster (qui n'avait décidément pas su saisir sa chance) pour justement évoquer leur petit-frère. « Je ne risque pas de me noyer puisque je ne compte pas aller dans l'eau. » répliqua-t-elle dignement. « Je gère t'inquiètes, il va très bien. » Ce disant, elle leva la tête et aperçut Ash aux prises avec un cafard volant aux dimensions impressionnantes. Il était effectivement un peu près de la piscine. « A- oh et puis zut. » D'un mouvement de baguette, elle bloqua son frère avant qu'il ne tombe dans l'eau - les joies d'être majeure. « De rien. » lança-t-elle d'un air un peu crâne, avant d'en revenir à son guide. Il fallait tout faire, dans cette famille !

Dahlia n'était pas là pour stalker les Kostas. Elle était là pour le pays. Cela dit, un tant soit peu d'attention de la part de Quino aurait été appréciable. Ils étaient amis, non ? C'était lui qui était revenu vers elle en fin d'année précédente, avec son jeu des gobelets et ses excuses piteuses mais appréciables. Pour la première fois depuis leur cinquième année, ils avaient tous les deux été disponibles pendant une année entière - baiser échangé avec Jensen à Noël exclus : c'était un détail - mais en l'absence de répondant de la part du Poufsouffle, Dahlia avait préféré se concentrer sur ses vraies priorités : son avenir, et la nourriture. Elle aurait pensé que ces vacances en Argentine pourraient peut-être être un déclencheur, mais pour l'instant, il n'en était rien. Au contraire.

Elle était toujours près de la piscine quand Peony refit son apparition. Elle leva les yeux au ciel à la question - rhétorique - de sa sœur. « Je ne suis pas une criminelle. » répondit-elle posément. « Piscine demain, Iguazu après-demain. » indiqua-t-elle machinalement, habituée à piloter sa jumelle en vacances. Puisqu'elle avait en général une bonne marge de manœuvre pour choisir leurs itinéraires, elle ne s'en plaignait nullement. « Non. Enfin oui, mais très brièvement. Il était occupé à traîner avec une fille inconnue au bataillon qui est probablement sa cousine. » Et grand bien lui en fasse, à ce traître. « J'ai décidé de sortir avec quelqu'un à la rentrée. » poursuivit-elle de manière très factuelle, du même ton qu'elle aurait pris pour évoquer la météo, ou la suite de leur séjour. Elle avait dressé la liste des personnes qui insupportaient le plus Quino, mais sans résultat probant. Noé : elle avait déjà utilisé cette cartouche-là avec un succès relatif. Jensen : elle avait bien eu une opportunité en décembre, mais elle restait convaincue d'avoir pris la bonne décision. Certes, ça aurait pu marcher, mais à quel prix ? Il restait surtout l'un de ses plus proches amis, et puis, s'ils étaient allés plus loin, qui sait s'il sortirait avec Quincy aujourd'hui ? Ce qui était quand même quelque chose qu'il souhaitait davantage qu'une relation sans futur avec elle. Une fois les ennemis passés, restaient les proches, mais c'était un jeu dangereux. Gabriel Kostas était une option proscrite - ça avait des relents de la rumeur entourant Peony et Quino jadis. Carmichael aussi. Elle avait songé au capitaine de Poufsouffle, Fawkes, mais voulait-elle vraiment sortir avec un Poufsouffle ? Hm, ne pas ouvrir cette porte-là. De toute façon, il était trop jeune. « Si tu as des candidats en tête, n'hésite pas. Et toi, avec Leandró ? » interrogea-t-elle en se redressant pour mieux observer sa jumelle.

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty
Ξ Sujet: Re: PV • mi pedazo de sol • Córdoba   PV • mi pedazo de sol • Córdoba EmptyLun 1 Aoû - 20:33

Peony adorait sa famille, était-il encore nécessaire de le préciser ? Manque de chance pour ces derniers, quand elle aimait les gens, elle parlait beaucoup, trop parfois peut-être, et Dahlia était généralement celle qui devait supporter tous ses monologues. Heureusement, sa jumelle l’aimait également et ne lui en voulait pas trop - il faut dire qu’à part une obsession malsaine pour leur frère aîné et donc une haine sans fin envers toutes les dindes qu’il avait pu ramener à une époque; et une obsession pour une pseudo-prédiction reçue l’année passée par la professeure de divination, Peony n’était pas vraiment du genre de Victoire, qui en tenait une sacrée couche.

« Oh Lila, elle n’est pas si froide, je te jure, l’eau est chauffée ! » Répondit-elle alors que sa jumelle lui assurait qu’elle n’allait pas mettre un pied dans l’eau en son absence ce qui rassurait énormément la rousse, il fallait bien l’avouer. « Si tu veux on ira ensemble après, d’accord ? » Elle esquissa un petit sourire, alors qu’elle chuchotait ces mots pour ne pas afficher l’aquaphobie de sa sœur à toutes les personnes aux alentours. Concernant leur frère par contre, un regard vers ce dernier fit presque se hérisser les petits cheveux dans la nuque de Peony qui n’étaient pas pris au piège dans sa queue de cheval. Heureusement, Dahlia dégaina sa baguette plus rapidement que l’éclair et éloigna leur cadet du bord de la piscine. Peony lui adressa un petit signe de main, avant de décamper.

Peony blaguait, elle se doutait que sa sœur n’aurait pas tué la totalité des personnes présentes autour de la piscine juste pour lire en paix - quoi que ? - mais la tentation était trop forte. « Cool ! Andró m’a dit qu’il pourrait même nous emmener à leur seconde maison à Bahía Bianca, si ça nous tente ! » Certez, la mer était plus grande qu’une piscine et sa sœur n’était déjà pas très à l’aise dans la baignoire immense de la salle de bains des préfets, mais elles étaient en vacances pour en profiter non? Et comme il leur proposait cette sortie sur un plateau d’argent…

Dahlia lui disant qu’elle avait bien vu Quino, en compagnie d’une fille cependant, Peony haussa un sourcil, avant de sortir sa tablette de son sac, pendu au dossier de sa chaise longue. « Ah ? La sœur de Lu’ ? Celle de Thiago ? Leurs familles sont super proches, ça serait pas étonnant. Elle était comment ? Tu veux qu’on regarde sur le magic’insta ? » Après tout, Peony et Dahlia avaient des comptes, et Peony savait de source sûre - ses propres investigations - que les deux filles qu’elle avait citées avaient justement un compte sur magic’insta et qu’elles pouvaient donc apaiser les doutes de sa sœur. « Pardon ? » dit-elle ensuite, alors que sa sœur venait de lui lâcher la plus grosse bombe de l’année, celle de vouloir sortir avec quelqu’un. « C’était bien la peine d’envoyer bouler Jensen, si tu voulais le rendre jaloux, il aurait été parfait pour le rôle ! » Bon, elle n’était pas sûre de l’effet qu’un couple officiel slash officieux avec Dahlia aurait pu avoir comme bénéfice pour le capitaine de Serpentard, si ce n’est rendre Ivalyana -ou Cily, elle avait encore beaucoup de mal à tout assimiler - complètement dingue; mais côté Fiona, elle n’était pas sûre que cela aurait eu l’effet escompté. « Y’a Brett, le copain de Jensen, il est plutôt pas mal… » Bon, de là à dire qu’il était un vrai copain de Jensen elle abusait peut-être un peu, ils étaient dans le même dortoir et s’entendaient plutôt bien, même Peony ne le détestait pas, mais serait-il au goût de sa sœur ? Tout cela restait à voir. « Bon après, je sais pas si Jensen et Fiona ça va tenir maintenant qu’elle est plus à l’école… T’en penses quoi? » Attention, elle aimait beaucoup Fiona, mais en plus d’être très différente de Jensen, la distance qui allait s’installer de force n’allait sûrement pas aider ! Ou alors Peony était trop défaitiste.

Elle esquissa cependant un petit sourire à la mention de Leandró, se mordillant la lèvre inférieur. « Ça se passe bien. Je doute qu’on ait un avenir commun très long, mais pour deux semaines, c’est plutôt un bon coup. » S’ils restaient discrets quand les adultes étaient dans les parages - sait-on jamais que ses parents ne viennent à cafter à Leo, il serait capable d’arriver en furie en Argentine pour tuer Leandró - elle ne se gênait pas avec sa sœur. Après tout, Dahlia était au courant de toute sa vie, lui mentir ne servirait absolument à rien !
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1963
Âge : 17 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty
Ξ Sujet: Re: PV • mi pedazo de sol • Córdoba   PV • mi pedazo de sol • Córdoba EmptyMar 2 Aoû - 11:03

♛mi pedazo de sol
Nobody on the road. Nobody on the beach. I feel it in the air. The summer's out of reach. Empty lake, empty streets. The sun goes down alone. I'm driving by your house though I know you're not home. But I can see you. Your brown skin shining in the sun. You got your hair combed back and your sunglasses on, baby.

▼▲▼

« Qu'elle soit froide ou pas n'y change rien. » rappela-t-elle à sa sœur en haussant les épaules et en avisant une page traitant des Salinas Grandes. D'aussi loin qu'elle se souvienne, elle n'avait jamais aimé l'eau. Cette propension des gens à vouloir s'y laisser macérer jusqu'à ressembler à un vieux pruneau de rien la dépassait. Elle savait nager, merci bien, elle était consciente que ça pourrait lui être nécessaire dans la vie - au hasard, si Ash lui tombait dessus à proximité d'une grande étendue d'eau c'est sa fête aujourd'hui - mais elle ne voulait pas. Elle ne se baignait qu'en cas d'extrême nécessité, et de manière très brève. Accessoirement, rien de plus effroyable qu'un océan : on savait tout ce qu'il y avait dans ces profondeurs abyssales ? Non. C'était préhistorique là-dessous, et elle laissait donc cet espace à ceux qui y résidaient. Chacun son environnement. Sa jumelle ignorant cependant tout de cette thèse étayée dans son esprit de manière espress, elle concéda avec la bonne volonté des vacances : « On verra. », avant de sauver son petit-frère d'un plongeon indésiré. Pas de répit pour les braves.

Quand Peony fit son retour un peu plus tard, Dahlia avait vécu une vie - quand bien même on aurait pu penser qu'elle n'avait pas bougé d'un pouce c'est un tour de magie. Elle avait vu certains des Kostas, été offensée par le comportement de Quino, avait échafaudé des plans capillotractés dans son esprit et organisé le reste de leur semaine. Autant dire qu'elle n'avait pas chomé ! Elle reprit le guide pour y resituer Bahía Blanca. « Hmm, oui pourquoi pas. » Il fallait bien laisser un peu de libre-arbitre au reste de sa fratrie c'est son papa et sa maman qui le lui ont appris, et puis, ils étaient là pour visiter, non ?

Inévitablement - car c'était apparemment devenu l'un des sujets phare de sa jumelle au fil des années, et le contexte s'y prêtait particulièrement -, Peony mentionna Quino. Ce qui, dans le fond, arrangeait bien Dahlia, qui avait des conclusions toute fraîches à lui partager dinguerie incoming. « Oh je ne sais pas, une patate avec des cheveux brune, pas très grande. Peu importe de rien pour ce portrait robot d'une précision édifiante, il peut bien parler à qui il veut sauf à moi apparemment. » déclara-t-elle d'un air buté qui ne présageait rien de bon. Elle poursuivit plutôt avec sa nouvelle stratégie qui n'avait rien de dingue du tout, non madame. « Je sais bien. » se plaignit-elle, visiblement agacée par sa propre personne. « Quino ne l'aime pas, ça aurait été parfait. Mais en même temps, ça vaut mieux pour notre amitié. Et pour lui, regarde, il est enfin avec Quincy. » raisonna-t-elle sans exiger de réponse réelle de la part de Peony. « Il déteste encore plus Noé. » soupira-t-elle avec l'air de quelqu'un qui était en train de barrer une liste mentale. La mention d'un "Brett" attira son attention. « C'est lequel Brett ? Quelqu'un s'appelle vraiment Brett ? C'est pas Brian celui qui traîne avec lui parfois ? » Dahlia et les prénoms : épisode 21. « Attends, Jensen a des copains dans son dortoir ? » On en découvrait vraiment tous les jours. Elle ne voyait pas trop Jensen qualifier qui que ce soit de "copain", mais soit.

Quant à Quincy : « Ah, j'sais pas. Il t'en a parlé ? Peut-être que ça sera court comme relation, c'est vrai qu'ils n'ont pas grand-chose en commun à part le Quidditch, non ? » Sauf si Jensen leur cachait une passion pour la pop moldue dont semblait raffoler l'ancienne Capitaine de Serdaigle ?

Naturellement, Dahlia retourna la question de Peony en évoquant cette fois-ci le frère de Lucrecia, Leandró. Sous ses airs de porte de prison flegmatiques, Dahlia était très attachée à sa famille et prêtait une attention toute particulière à leurs états d'âme - même ceux de Léo, qui était à sa façon pire qu'elle quand il fallait dévoiler ses émotions. « Il n'a pas envie de venir vivre au Royaume-Uni à tout hasard ? » Lucrecia et Thiago avaient bien déménagé, eux. Ils avaient beau dire que c'était temporaire, ils commençaient à être là depuis un petit bout de temps !

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty
Ξ Sujet: Re: PV • mi pedazo de sol • Córdoba   PV • mi pedazo de sol • Córdoba EmptyMer 3 Aoû - 14:35

Peony devait bien l’admettre, elle était contente qu’il se passe quelque chose entre Leandró et elle, même si cela ne durerait pas. Et elle était aussi contente que Dahlia ne lui en veuille pas de la laisser de temps en temps pour profiter de l’argentin quand il était dans le coin. L’idée d’aller à la plage lui faisant vraiment envie, mais connaissant la phobie de sa sœur, elle savait que c’était une proposition risquée. Après, rien n’obligeait sa sœur à aller dans l’eau. « Il m’a dit qu’il y avait une piscine, t’auras même pas besoin d’aller te baigner dans l’océan pour te rafraîchir. » Et bien entendu, il était de toute manière hors de question que sa sœur ne touche la surface d’une quelconque eau sans la présence de Peony dans les parages, ni même qu’elle ne lui fasse tenir une quelconque chandelle. S’ils allaient à Bahía Blanca, c’était avec tout le monde ou alors juste eux deux, merci bien.

« C’est fou comme ça t’intéresse dis donc. Lucía peut-être ? Tiens regarde c’est elle. Camila la sœur de Thiago est plutôt grande. En même temps Thiago n’est pas vraiment petit non plus… » Peony elle-même faisait un mètre soixante-dix-sept, ce qui n’était pas si mal. Elle était plus grande que sa soeur et qu’Ash, mais plus petite que Leopold. « Mais il est en couple, lui aussi. Et plus à l’école. » fit-elle remarquer à Dahlia lorsqu’elle parla de Noé, l’ex de sa sœur, que Peony ne portait pas spécialement dans son coeur pour des raisons aussi diverses que variées. Elle leva ensuite les yeux au ciel, cachée derrière ses lunettes de soleil quand Dahlia mis en doute l’identité de Brett. « Non c’est pas Brian, c’est Brett Langdon. Brun, un peu plus petit que Jensen, ça te dit rien ? T’es censée être préfète-en-cheffe quand même enfin ! » Et dire qu’elle allait devoir former Thiago à ce poste… Des fois, Peony se demandait si sa sœur était vraiment la personne qu’il fallait à ce poste. N’était-elle pas la première à confondre tout le monde ? Si, au grand damne de Peony d’ailleurs, surtout quand elle lui parlait potins. « Disons qu’avec celui-là, ça se passe plutôt bien. Peut-être pas de là à dire qu’ils sont copains, certes, mais ils sont ensemble parfois pour des devoirs communs. Je t’interdis de jeter ton dévolu sur Aaron, je sais pas combien de fois il a tenté de mettre Viska dans son lit à coups de répliques lourdes au possible. » Car si elle n’était pas une grande fan de Noé, elle aimait encore moins Aaron, donc mieux valait pour la survie du plan de sa sœur qu’elle évite de se pencher sur ce cas là, merci bien !

Elle haussa ensuite les épaules, alors qu’elle parlait de Jensen et Fiona. « Il m’a dit qu’il était content qu’ils ne s’étripent pas toutes les cinq secondes. En vrai, ils sont vraiment mignons ensemble, et il a l’air heureux. » Et c’était l’essentiel, non ? Il ne semblait pas tout à fait sûr de ce que ce couple pouvait devenir, mais en même temps, elle préférait qu’il prenne son temps plutôt qu’il ne se lance dans un mariage trop rapide.  « Je n’espère pas qu’ils rompent, hein, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit ! » Parce qu’elle aurait une bien être amie le cas contraire ! Et même si elle avait aimé le couple qu’il avait formé avec Viska, elle n’était pas sûre qu’ils se soient trouvés au bon moment pour que cela puisse réellement durer. Mais comme Jensen ne parlait plus du tout à la blonde depuis décembre…

À la question de sa sœur sur son amant du moment - et second amant en tout, Peony n’était pas comme certaines autres de leurs connaissances - la rousse agita la tête de droite à gauche en signe de négation. « Non, il va aller au Ministère ici, je crois pour être dans le même service que son père ? Et puis de toute façon, nous on a encore un an à faire à l’école… » Et en réalité, elle ne savait pas si elle avait envie de quelque chose de sérieux avec l’argentin. Il était beau, très sympa et ils s’entendaient plutôt bien au lit, mais est-ce que cela pouvait tenir sur le long terme ? Elle n’en savait rien. Après tout, ce n’était pas comme Thiago et Lucrecia qui vivaient ensemble, au même endroit, quelque soit le pays. Si elle devait se couper entre Cardiff et l’Argentine toute l’année, elle n’était pas sûre que cela fonctionne longtemps. « Du coup, peut-être que ce n’est pas plus mal que ça n’ait pas marché avec Erwin, au final, la situation aurait été un peu similaire. » Même si, en soit, Erwin était anglais et qu’il était plus facile pour lui de venir à Pré-au-Lard que pour Leandró.  
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1963
Âge : 17 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty
Ξ Sujet: Re: PV • mi pedazo de sol • Córdoba   PV • mi pedazo de sol • Córdoba EmptyVen 5 Aoû - 22:09

♛mi pedazo de sol
Nobody on the road. Nobody on the beach. I feel it in the air. The summer's out of reach. Empty lake, empty streets. The sun goes down alone. I'm driving by your house though I know you're not home. But I can see you. Your brown skin shining in the sun. You got your hair combed back and your sunglasses on, baby.

▼▲▼

Dahlia avait longtemps été convaincue qu'un beau jour, elle perdrait - au moins un peu - sa jumelle au profit de l'élu de son cœur. Elle connaissait sa sœur, et elle se connaissait elle. Elle n'était pas faite pour être en couple, ne se visualisait pas dans une vie rangée et bien conventionnelle. Elle aimait sa famille, elle le savait, mais avoir des des sentiments pour quelqu'un ? Certainement pas : ça semblait carrément hors du domaine du possible. En dehors de ses compétences. Mais Peony, elle, avait des sentiments. Elle voulait un grand amour, son obsession récente pour la prédiction de Mahony en était bien la preuve. Et elle voulait que sa sœur soit heureuse. Aussi était-il admis dans son esprit que même si Peony ne l'abandonnerait jamais - ça, c'était impossible -, leurs vies pourraient évoluer de manières diamétralement opposées. Comme elle n'était pas du genre à s'émouvoir, elle avait plutôt accepté cette éventualité. Que sa jumelle la délaisse donc ponctuellement au profit du frère de Lucrecia ne suscitait pas son inquiétude : elle ne craignait pas d'être remplacée, sa relation avec sa jumelle était solide. C'était la certitude autour de laquelle toute sa vie était construite.

Elle n'épilogua pas au sujet de la piscine et du fait de se baigner, préférant reléguer ces préoccupations au moment voulu. Peut-être ferait-elle un tour dans l'eau pour se rafraîchir, mais elle ne s'y attarderait certainement pas, et personne dans sa famille n'en serait surpris. Il était de notoriété commune que l'exercice ne lui était pas agréable, et que l'apprentissage même de la nage avait été pénible. Le mentionner était en revanche hautement risqué : elle n'appréciait pas qu'on évoque ses (rares !) faiblesses.

Lorsqu'elle revînt, Peony l'interrogea immédiatement à propos de Quino, et pour une raison inexplicable, tînt absolument à déterminer l'identité de la personne avec qui Dahlia l'avait aperçu. Ce n'est qu'en raison du respect incommensurable qu'elle avait pour sa jumelle qu'elle fit l'effort de se pencher pour regarder la photo qu'elle lui montrait. Sur celle-ci, une fille brune aux yeux bruns qu'elle identifiait comme étant la sœur de Lucrecia. « Je ne crois pas. »  répondit-elle en se réinstallant, bien décidée à ne pas porter plus d'attention que nécessaire aux frasques de Quino. Puisqu'il était fort occupé, elle le serait aussi. Elle n'avait jamais été une personne qui pliait devant l'adversité, ou la compétition parfaite pour intégrer les Kostas. « Je sais, raisons pour lesquelles ça n'est plus une option. » confirma-t-elle concernant Noé, n'ayant fait qu'éliminer des candidats oralement pour le bénéfice de sa sœur - histoire qu'elle puisse suivre son chemin mental jusque-là.

« Oui oui, je vois qui c'est. Comment ça censée ? Je suis calife préfète-en-chef et il faudra me passer sur le corps avant de me reprendre ce titre ! Personne n'a dit que je devais retenir par cœur les prénoms de tout le monde. J'ai des surnoms pour les appeler, ça suffit. C'est Citrouille d'ailleurs pour le copain de Jensen. Je le vois toujours boire des quantités astronomiques de jus de citrouille. » précisa-t-elle à toutes fins utiles, pas peu fière d'elle ce qu'il faut lui reconnaître c'est qu'elle ne manque pas d'assurance. « Je n'avais pas vraiment pensé à Aaron. » reconnut-elle ensuite en fronçant le nez. « Mais non, ça ne marchera pas de toute façon. Quino ne le connaît même pas, si ? » Ce plan avait tout de même des tenants et des aboutissants, et elle n'allait pas se coltiner la compagnie d'un dragueur lourdingue simplement pour le plaisir. Elle n'en avait nullement la patience.

Plutôt que ses manigances, il fut ensuite question du couple formé par Jensen et Fiona, Peony semblant avoir quelques doutes sur sa longévité. « C'est plutôt bon signe. » convînt-elle avec pragmatisme, pas prête de qualifier qui que ce soit ou quoi que ce soit de "mignon" à son tour. Elle avait ses principes. Elle leva les mains en signe d'apaisement. « Je n'ai rien dit du tout ! On verra bien ce qu'il se passe à la rentrée, hein. » Le potin concernant Jensen, qu'elle considérait comme l'un de ses seuls vrais amis, elle était un minimum intéressée, mais elle n'allait pas se lancer dans une investigation de haut vol non plus. Surtout quand il suffisait de laisser les choses se faire.

Naturellement, Dahlia interrogea Peony au sujet de Leandró, car si elle n'était pas possessive, elle était en revanche protectrice, et jugeait que sa jumelle avait déjà suffisamment souffert cette année sans qu'on ne vienne lui en rajouter une couche en pleines vacances. Frère de Lucrecia ou pas, gare à lui s'il venait à blesser Peony. « Ah ouais ? Au Ministère, vraiment ? » La perspective d'une vie de bureau ne l'enchantait guère, quand bien même c'était également la voie qu'avait suivi Noé et qui semblait lui plaire. En tout cas, le verdict paraissait formel : Leandró ne suivrait pas les traces de sa sœur en venant les rejoindre au Royaume-Uni. « Bon après peut-être que tu n'aurais pas non plus voulu qu'il soit en soi. » Car tout le principe de cette relation n'était-il pas de se changer les idées l'espace de quelques jours ? Ramener l'argentin dans ses bagages aurait pu s'avérer contre-productif. « Tu penses encore vraiment tant que ça à Foster ? » interrogea-t-elle prudemment, avisant sa jumelle du regard. Si ça n'avait tenu qu'à elle, elle serait allée dire ses quatre vérités à l'ancien Serpentard, histoire qu'il réalise ce qu'il ratait. Mais ce genre d'ingérence n'était pas tout à fait son style elle laissait ça à Stef, surtout qu'elle considérait que Peony avait déjà fait beaucoup. On ne pouvait pas forcer les choses.

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty
Ξ Sujet: Re: PV • mi pedazo de sol • Córdoba   PV • mi pedazo de sol • Córdoba EmptySam 6 Aoû - 13:04

Peony fronça les sourcils quand Dahlia lui dit qu’il ne s’agissait pas de la petite sœur de Lucrecia et fila sur le profil de la sœur de Thiago, brandissant à nouveau sa tablette sous le nez de sa sœur. Quino n’oserait quand même pas ramener une dinde et l’agiter sous le nez de sa sœur, si ?! « Camila peut-être alors ? Parce que les autres, c’est Estefanía et Valentina, ses sœurs, me dis pas que tu les reconnais pas elles, se sont les copines d’Ash. » Et n’était-ce pas Dahlia elle-même qui l’avait reprise sur le prénom du copain préfet de Serdaigle de leur petit frère ? Si, donc elle ne pouvait pas lui faire ce coup là pour les filles. « Tu veux que j’aille lui parler ? Je comprends même pas pourquoi il nous parle pas tant que ça en vrai. On va pas le manger… » Fronçant les sourcils, Peony tapota des doigts sur sa cuisse, relativement énervée par le comportement du poufsouffle. Ok, il y avait eu une rumeur stupide sur eux deux, mais cela voulait-il dire qu’ils n’avaient plus le droit de discuter ? La bande de Poufsouffle faisait décidément bande à part, et Peony n’acceptait que difficilement la chose.

Haussant un sourcil à la mention du petit surnom de Brett, Peony eut une petite moue taquine sur le visage. Si sa jumelle avait réussit à constater une telle chose, alors qu’elle n’était même pas dans la maison de Brett ni qu’elle passait beaucoup de temps avec lui - puisque déjà Peony n’était pas très proche de ce dernier, mais partageait quelques repas à ses côtés par-ci, par-là, il y avait strangulot sous roche, non ? « Citrouille ? Dis donc, tu l’as beaucoup regardé pour constater ça, non ? » Son petit sourire taquin toujours au bord des lèvres, Peony attendait de voir ce que sa sœur avait à lui répondre, elle qui semblait si fière de lui dire que Brett consommait une quantité excessive de jus de citrouille. Elle fut cependant soulagée que sa sœur ne se mette pas Aaron en tête, car elle ne le supportait et aurait eu bien du mal à faire semblant, malgré tout l’amour qu’elle portait à sa jumelle. « De nom je pense que si, il est quand même de notre année. Jensen n’en n’est pas un grand fan par contre. » Pas étonnant, puisqu’Aaron ne s’était jamais caché de reluquer et de baver sur Viska.

Quant à Jensen, Peony devait bien avouer qu’elle se demandait ce qui allait se passer. Sa conversation en janvier/février avec Ivalyana ne l’aidait pas vraiment à savoir ce que la brune ressentait pour son meilleur ami et elle devait admettre qu’elle avait évité de ramener le sujet sur la table avec Viska, d’autant plus depuis que Mulligan s’était débarrassé d’elle comme d’une vieille chaussette - une raison de plus pour qu’elle le déteste, si vous vouliez son avis. « J’espère qu’il ne va pas encore flipper et tout faire foirer… » Comme il l’avait fait avec Viska, mais là, il y avait déjà du progrès puisqu’il n’avait pas rompu avec Fiona juste avant d’aller au stage. Au contraire même, ils en avaient discuté et de ce qu’elle savait, la blonde le soutenait dans son envie de devenir pro et de participer à ce stage. Peony elle, avait juste espéré que Jensen et Victoire ne s’étriperaient pas. « Oui, son père est au département des transports magiques. Tu savais que leur mère était botaniste-magizoologiste ? Apparement c’est très commun ici, à cause des spécialités de Castelobruxo. » Il lui semblait d’ailleurs que Thiago et Lucrecia avaient parlé de cela dans leurs potentielles perspectives d’avenir, même si l’argentine semblait pour le moment très axée sur la danse. « Tout le monde n’a pas envie de mettre continuellement sa vie en péril pour un vieux temple, tu sais. » rajouta-t-elle, l’air de rien, visant clairement les envies de sa sœur. Si Dahlia redoutait le jour où Peony trouverait son âme sœur - pour autant que ce jour arrive, ce dont la rousse commençait à douter fortement - Peony elle était terrorisée à l’idée que Dahlia ne meurt a cause de ses grandes ambitions de devenir Briseuse de sorts. Encore plus depuis octobre, si c’était seulement possible.

Secouant la tête de droite à gauche en signe de négation, elle se tourna vers sa sœur, pour la fixer derrière ses lunettes de soleil. « Non, je trouve juste qu’il manque quelque chose, que ça ne s’est pas vraiment terminé, tu vois ? En même temps, je ne suis pas non plus très sûre que ça ait vraiment commencé aussi… » Sauf peut-être dans son esprit et dans son coeur à elle, mais elle devait bien avouer qu’il n’y avait sûrement eu aucune question de ce genre dans l’esprit de son cavalier du bal. Poussant un soupir, la rousse passa une main dans ses cheveux, jouant avec les longueurs, avant de répondre. « Je sais, c’est stupide. » 
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1963
Âge : 17 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty
Ξ Sujet: Re: PV • mi pedazo de sol • Córdoba   PV • mi pedazo de sol • Córdoba EmptyVen 12 Aoû - 22:13

♛mi pedazo de sol
Nobody on the road. Nobody on the beach. I feel it in the air. The summer's out of reach. Empty lake, empty streets. The sun goes down alone. I'm driving by your house though I know you're not home. But I can see you. Your brown skin shining in the sun. You got your hair combed back and your sunglasses on, baby.

▼▲▼

Dahlia accorda un nouveau coup d’œil sans conviction à la tablette, puis adressa un regard appuyé à sa jumelle. « Je sais très bien les reconnaître, on les voit constamment et elles sont à Poudlard avec nous. » A croire que sa sœur la pensait désormais totalement incapable de différencier les visages, ou peut-être aussi aveugle qu'une taupe ? « C'était sûrement une pote de quelqu'un, quelle différence ? » Le résultat était le même, après tout. Ha, s'il pensait qu'il allait la rendre jalouse... Ridicule. « Non pas vraiment. Sauf si tu veux lui parler pour toi, mais ne le fais pas pour mon bénéfice. » Elle haussa les épaules. « Je ne comprends plus cet individu depuis fort longtemps. » Ou plus exactement, à partir du moment où il avait cessé de lui parler du jour au lendemain, sans sommation et sans explication. Quino était censé être simple - pas au sens simplet, mais au sens où interagir avec lui aurait dû être gérable, même pour quelqu'un comme elle, ayant parfois du mal avec les complexités imposées par certaines personnes bisous Victoire. Mais non, il ne l'était apparemment pas, et les sous-titres ne semblaient pas arriver non plus.

Elle sut que sa sœur allait s'emballer rien qu'en voyant son expression à la mention de Citrouille. Prête pour ce ton et ces sous-entendus pas si subtils que ça, elle leva donc les yeux au ciel. « Je suis observatrice, tu m'excuseras. Juste très mauvaise pour retenir des prénoms qui se ressemblent tous alors que si tout le monde avait des noms de plantes tropicales par exemple, ça serait beaucoup plus simple. » répondit-elle très dignement, et ne s'étant vraiment jamais penché suffisamment longtemps sur le cas de Citrouille pour se demander s'il lui plaisait ou pas. Il était esthétiquement acceptable, voilà ce qu'elle voulait bien lui reconnaître la reine des compliments. « Mouais, ça n'aide pas spécialement mes affaires tout ça. » dit-elle au sujet de Jensen et d'Aaron, reléguant donc cette possibilité au rang des exclus. Que Jensen n'aime pas l'autre Serpentard n'était de toute façon pas un très bon signe, car elle était généralement plutôt alignée avec lui - ils partageaient notamment le même avis concernant Victoire, même si celui de Jensen était encore plus féroce que le sien.

Il fut d'ailleurs question d'une personne que le capitaine de Serpentard aimait bien, pour le coup, puisqu'il s'agissait de sa nouvelle petite-amie et ancienne habituée de l'infirmerie, Quincy. « Pour l'instant ça a l'air d'aller. » commenta-t-elle avec neutralité, maîtrisant peu les détails de la relation. Quant au frère de Lucrecia, Leandró, il demeurait un risque pour que Peony s'attache plus qu'elle ne le laissait pour l'instant entendre - ou ne le voulait, raison pour laquelle Dahlia se devait de rester vigilante. Un léger sourire se glissa pourtant sur ses lèvres. « Non je ne savais pas, c'est intéressant. Et tu as l'air bien renseignée. » Ce qui n'était pas si étonnant que ça dans le fond, vu le temps que Peony et lui avaient été amenés à passer ensemble. Ils devaient bien parler !

Elle comprit cependant le reproche dans les paroles suivantes de sa jumelle, et sut qu'elles risquaient de passer par le débat habituel. « Je ne vais pas mettre ma vie continuellement en péril, Peo. C'est pas le but. C'est pas comme si j'allais devenir Auror. » souligna-t-elle d'une voix raisonnable, consciente qu'elle ne gagnait jamais vraiment cette bataille contre sa sœur. Mais si effectivement, l'une des raisons pour lesquelles elle voulait devenir briseuse de sorts était le goût de l'aventure, ça ne signifiait pas pour autant qu'elle allait se mettre en danger tout le temps, ou volontairement. Elle était honnête là-dessus.

Quant à Erwin Foster, ce n'était pas la première fois non plus que Peony évoquait ce sujet, et Dahlia pressentait que ça ne serait pas la dernière, vue l'expression affichée par sa jumelle - même avec les lunettes de soleil, elle savait. « Je pense que je vois, oui. Peut-être que tu aurais dû y aller franco, pour en avoir le cœur net ? Même si je persiste à penser que la balle était dans son camp. » Et qu'il n'avait pas su ou voulu saisir sa chance coucou Quino. Elle se redressa. « Ce n'est jamais stupide si c'est ce que tu ressens, Peo. » dit-elle fermement, et sans une trace de doute dans sa voix. Sous ses airs impassibles, elle avait toujours été - et serait toujours - infiniment dévouée à sa famille.

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty
Ξ Sujet: Re: PV • mi pedazo de sol • Córdoba   PV • mi pedazo de sol • Córdoba Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • mi pedazo de sol • Córdoba
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avec toi + ft Lucrecia - Cordóba
» PV • Cordóba • aquí las calles parecen el techo del mundo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le reste du Monde-
Sauter vers: