Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

Partagez
 

 Boite à bijou ○ PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Indépendant

Parchemins : 387
Âge : 17 ans ◄ 30 Avril 2000 ►


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 37
FACECLAIM: Camila Cabello


Boite à bijou ○ PV Empty
Ξ Sujet: Boite à bijou ○ PV   Boite à bijou ○ PV EmptyMar 2 Aoû - 14:45


Boite à bijou Karen
Fin Mai

Ce fut quelques semaines plutôt, que j'avais annoncé ne pas pouvoir revenir en cours l'année prochaine. V avait eu l'air étonnée, mais elle savait dore et déjà pourquoi, puisque je m'étais efforcée de lui en parler peu après l'avoir fait avec Viska, ou plutôt Cily : la sorcière. La surprise avait donc été pour ceux qui ne savaient pas au sujet de la malédiction. Dont un certain Thomé Mertvyy qui me fit un regard réclamant plus de précision. j'avais donc, très calmement, prétexté que ma famille, celle que je venais de retrouver, souhaitait que je puisse passer plus de temps avec eux. Ce qui était un beau mensonge, vu que je n'avais aucun envie de les voir. Les parents de mon hôte ignoraient encore que celle-ci n'était plus. Les rares qui étaient au courant faisaient partie des professeurs et de deux préfètes : V et Ciara. J'avais jugé bon de ne pas en dire plus, sauf à ma sœur du destin. Il n'était donc en rien étonnant que Thomé me demanda si cela n'était pas à cause de Jensen. Heureusement, le petit curieux avait profité que nous étions dans un couloir à l'écart pour me poser la question, car ma réponse fut d'une froideur à tout égard. Je ne souhaitais en rien entendre parler de cet homme. Pas plus que je n'avais de compte à rendre à ce sorcier qui tenait à avoir des réponses. Il revient à la charge à peine quelques jours plus tard et se montra d'une impolitesse totale. Ce fut bien malgré moi, et mon humeur terrible, qu'il vit donc mes yeux briller d'ambre. Etonnement, cela suffit à le taire. Toutefois, je profitais donc de son silence pour lui demander un service qui le fit pâlir. Je ne comptais pas manger sa camarade de classe, quelle idée saugrenue ! Il accepta, sans être convaincu que j'ai bel et bien quelque chose à donner à la certaine Karen Blackthorn.

Si convaincre le russe de m'aider ne fut pas aussi compliqué que je m'y attendais, je ne fus pas moins surpris qu'il ait planifier la rencontre dans le parc. Au moins, il faisait beau, bien que la chaleur du soleil n'était pas encore assez chaude à mon goût. Le froid ne cessait de me torturer depuis l'absence d'Iva. C'était étrange, je ne cessais de m'énerver pour un rien, de vouloir envoyer tout le monde paître, même les professeurs durant leur cours, mais tout était si fatiguant. Tout comme cette boite dans mes bras. Elle n'était pas bien grande, une boite à bijoux d'un volume convenable, mais pas dont la riche garniture dévoilait la promesse d'un contenu faste. Pour éviter les regards trop indiscrets, celle-ci se trouvait dans une caisse en bois qui doublait aussitôt le poids. Au moins, le nacre et les écailles de dragons qui la décoraient ne seraient pas abîmés. Il fallait l'avouer, l'objet en lui-même était magnifique et la finesse des détails qui gravaient le nom d'Elena Blackthorn dans la masse avec quelques pierres précieuses sublimaient la boite. Quand à son contenu, il n'y avait pas grand chose à dire, puisque la boite ne pouvait être ouverte que par un Blackthorn. Toutefois, le registre dans lequel était récence la boite parlait de bijoux ayant subit différents sortilèges pour protéger le porteur ou amplifier certain sort. Ce qui méritait d'être étudier. Enfin, cela aurait été le cas, si la propriétaire originelle n'avait pas quitté l'ordre. De ce fait, nous ne pouvions rien leur demander. Au mieux, ceux-ci accepterait de réintégrer l'ordre, mais puisque ce dernier était déjà voué à disparaitre, cela ne leur apporterait rien.

Soit, j'observais le parc en attendant calmement que la jeune Karen se présente enfin. Le lieu était une évidence totale, Thomé devait craindre que je ne face du mal à son amie, même si je n'en avais pas l'intention. En fait, j'étais plutôt curieux en ce qui concernait cette Blackthorn. Son ancêtre faisait preuve d'un talent particulier et puissant pour la légimentie. Je me rappelais à peine d'elle, mais son nom avait éveillé des souvenirs la concernant. Une dame très noble avec un savoir faire très élégant. Le plus surprenant, c'était sans doute que Karen lui ressemblait beaucoup. Enfin, Jensen ressemblait bien à ce Johnson d'il y a plusieurs décennies. Il n'était pas aussi choquant de retrouver les mêmes visages à travers les années. Je ne pouvais pourtant pas m'empêcher d'être étonné en la voyant approcher. Son regard clair qui paru voir plus qu'elle ne le dirait jamais. Sa démarche qui cachait un contrôle excellent de soi. En la voyant ainsi, je ne pus m'empêcher de sourire en renvoyant pratiquement Elena Blackthorn. Il ne manquait que sa robe sombre et ornées de quelques exquis bijoux pour que l'on se méprenne complètement. Et dire qu'elle avait quitté l'ordre car ce dernier se pensait devenir obsolète à cause du ministère de la magie.

" Bonjour Karen Blackthorn. " Saluais-je poliment avant de lui faire signe de s'installer sur le draps que j'avais placer au sol. Il faisait bon et beau, nous pouvions donc discuter dehors, d'autant plus que Thomé nous observait de loin. Je m'efforçais de l'ignorer, puisqu'il ne voulait que surveiller. Allez savoir pourquoi, ce jeune sorcier semblait vraiment convaincu que quelque chose allait mal tourner. " Merci d'être venue. Je ne sais pas si Thomé à expliqué les choses convenablement. Alors je vais tâchée d'être le plus claire possible. Je posais une main sur la boite en bois avant de la pousser doucement vers elle. Ceci à été retrouvé par mon oncle. Il s'agit d'une boite à bijou appartenant à Elena Blackthorn. Votre ancêtre. Nous tenions à ce qu'elle revienne à votre famille. Seul ceux de sa lignée peuvent l'ouvrir et son contenu semble être des bijoux ensorcelés. " Le soucis avait été de trouver cette lignée. Les Blackthorn, n'étaient pas vraiment cachés, mais Alexandre n'était pas parvenu à entrer en contact avec eux. Puisque Karen se trouvait à Poudlard, il était donc plus simple de la lui remettre.

Un frisson particulier glissa dans ma nuque. Je replaçais alors mes cheveux en place tout en jetant un coup d'oeil à l'espion du jour qui ne brillait pas pour sa discrétion. A peine caché derrière un arbre, il faisait mine de ne pas trop regarder vers nous. C'était idiot, s'il voulait tant nous observer, il n'avait qu'à oser s'inviter. Il aurait tout aussi bien pu tenir à participer à l'échange. Pourtant, son regard semblait être plutôt préoccuper. Que craignait-il vraiment? J'étais partit du principe qu'il avait peur pour Karen, mais peut-être qu'il y avait autre chose. La jeune sorcière de noble lignée semblait être presque inoffensive, mais connaissant son ancêtre, cela devait être une façade. Mes soupçons s'arrêtaient là. Il était possible, tout comme cela ne pouvait pas être le cas, que la jeune femme soit aussi douée qu'Elena. Je ne tenais pas vraiment à le savoir, pas plus que j'avais envie de la voir se mêler à une situation compliquée et problématique pour rien. Bien trop de personnes étaient déjà pris au piège dans le savoir de ma nature, nul besoin d'ajouter quelqu'un.

" Puis-je poser une question? " Avançais-je avec toute la politesse du monde. Je n'avais pas vraiment eu, directement du moins, une éducation digne d'être nommée de la sorte. Toutefois, mes nombreux hôtes avaient vécu dans différent milieu qui offraient ainsi un panel de langage pour toute circonstance. Il me semblait donc naturelle de parler convenablement avec une personne dont je ne savais que peu, qui plus est celle-ci descendait d'une lignée de noble. Ce fait ne m'était jamais vraiment venu avec Ivalyana ou ses amis ayant connaissances de mon existence. Même si Peony ou Ciara auraient peut-être pu avoir ce même honneur, hors les circonstances avaient été trop particulières.

~
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/ivalyana

Karen Blackthorn
Karen Blackthorn
Serpentard

Parchemins : 307
Âge : 16 ans ↄ 10 novembre 2000
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Danielle Rose Russell/Elizabeth Gillies


Boite à bijou ○ PV Empty
Ξ Sujet: Re: Boite à bijou ○ PV   Boite à bijou ○ PV EmptyLun 8 Aoû - 13:03


Boite à bijoux

I went and searched for some answers but all I found were monsters. They're under my bed, they're haunting this tie that's been severed. This tie that's been severed now I follow your footsteps through the ashes you once crept I feel so hollow now.

Karen Ivalyana
Parc de Poudlard ↄ Fin mai 2017


Karen devait bien l’avouer, que Thomé en particulier vienne lui porter le message d’Ivalyana Van Cress l’avait surprise [et elle était très rarement surprise, car il s’agissait d’une part de sa mission de tout prévoir]. Elle n’était pas particulièrement proche du garçon, trouvant son entêtement à se mêler de sa vie hautement insupportable, alors que, paradoxalement, il savait plus de choses sur elle que bien de ses amis [elle lui avait montré des morceaux bien choisis de son esprit, après tout]. Elle lui avait même trouvé un certain intérêt, et leur interaction dans les toilettes avait suscité chez elle une vague d’émotions aussi irrationnelle qu’inhabituelle [qu’elle avait enfui soigneusement sous un vernis d’indifférence], avant qu’il ne jette son dévolu et sorte avec l’une des pires catins qui existaient dans ce château, et Sang de Bourbe pour couronner le tout. Dire que cette moins que rien avait été nommée préfète, qu’elle imposait ces idées idiotes de technologies moldus à leur monde…Vanellope Reynolds représentait tout ce que Karen exécrait chez les moldus [et les gens de manière générale.] D’ailleurs, c’était plus cette personne sans intérêt qui était proche de Van Cress que le Russe…

Qu’importe. Les Blackthorn avaient, à une époque lointaine, fait partie de l’Ordre du corps du pardon. Rien d’étonnant à cela, en réalité, puisque l’Ordre avait longtemps été chargé de dissimuler des objets, êtres ou créatures magiques d’importance et de les contrôler. Une organisation secrète, ignorée de la plupart des sorciers, encore une. Les Blackthorn faisaient partie des vingt-huit sacrées, ils possédaient une emprise quasi-totale sur les entreprises de balai de courses et de voyage. Certains avaient intégré le Ministère, d’autres travaillaient pour Gringotts. Et bien sûr, ils avaient été de tout temps liés à Magicis Sacra. Mais ils avaient fini par déserter l’Ordre. De ce que Karen en savait, Elena, sa dernière aïeule à en avoir fait partie, considérait que la disparition de l’Ordre à mesure que le Ministère devenait plus puissant n’était pas justifié.

Karen avait toutefois toujours gardé un œil sur l’hôte du basilic, certaine qu’il s’agissait de son devoir, et bien évidemment approuvée par son père. Elle s’était contenté de rester à distance, mais comme Van Cress souhaitait une entrevue avec elle, ce serait une occasion de discuter avec elle. Cependant, plus elle s’approchait des draps où elle s’était installée dans le parc, plus Karen avait la conviction qu’elle ne rencontrerait pas l’hôte, mais bien le serpent. D’ailleurs, si cela avait été Ivalyana aux commandes, elle n’aurait pas saisi l’image, il était vrai très ressemblante, de son ancêtre. « Bonjour. Ce n’était pas vous que je m’attendais à voir aujourd’hui, Cily. Votre hôte a déserté ? », demanda-t-elle en s’asseyant, décidant directement de jouer franc jeu avec l’âme millénaire en face d’elle. Cette dernière connaissait possiblement l’existence de ses talents. Talents qui avaient bien évidemment repéré Mertvyy qui les espionnait d’une manière tout sauf discrète. Cet imbécile ne pouvait pas s’en empêcher !

Cily lui apprit rapidement la raison pour laquelle il souhait la voir, à savoir lui remettre une vieille boîte à bijoux. Intriguée, Karen ouvrit la boîte en bois pour découvrir l’ouvrage nacrée, avec des écailles de dragons. Un vrai bijou, à la hauteur des Blackthorn, pensait Karen en passant la main sur le haut de la boîte. Elle sentait qu’elle pourrait l’ouvrir, mais que cela requérait un certain sacrifice, qu’il soit de sang ou d’esprit. « Merci. C’est très gentil de votre part de me la rendre. Mais pourquoi me le redonner maintenant ? », questionna-t-elle. L’esprit du basilic était bien plus compliqué à infiltrer du fait qu’il s’agissait d’un animal, un animal aux milliards de souvenirs d’époques différentes [c’était un vrai fouillis dedans, de quoi donner même à Karen, mal au crâne].

« Bien sûr. Que souhaitez-vous savoir ? » Elle appréciait, bien sûr, l’effort de Cily, de s’adapter à son niveau de langage [certains feraient mieux de le prendre en exemple], d’autant qu’il ne lui semblait pas qu’Ivalyana avait été élevée de la même manière qu’elle. Le passé du réceptacle du basilic avait connu une enfance particulièrement solitaire. Même Karen, dont l’éducation avait été assurée par des précepteurs et son père, n’avait pas été autant enfermée.

They left a note on the front door with a time and a place as the tears poured from my eyes. Straight to the floor, there was no going back once we knew what they came for. And all I have here is heartache and bones, and mirrors for me to break only so much bad luck a person can take. We quiver and quake, we shiver and shake.



@tiababylo





une parfaite espionnene s'attache pas
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Indépendant

Parchemins : 387
Âge : 17 ans ◄ 30 Avril 2000 ►


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 37
FACECLAIM: Camila Cabello


Boite à bijou ○ PV Empty
Ξ Sujet: Re: Boite à bijou ○ PV   Boite à bijou ○ PV EmptyLun 12 Sep - 23:04


Boite à bijou Karen
La journée était belle, calme, le parfum qui provenait de la forêt me rappelait d'anciennes contrées. Je regrettais de ne pouvoir me déplacer librement entre ses arbres presque aussi âgés que moi. La Forêt Interdite m'avait appelé et elle continuait de le faire avec cet interdit scolaire ridicule. Je pouvais laisser croire que je regrettais d'avoir poussé Ivalyana a s'y rendre, mais c'était faut. Ma place était davantage dans ce lieu que le château. Tout comme j'aurai bien plus apprécier de m'asseoir dans l'herbe pour savourer le contact de celle-ci que sur ce morceau de tissus. Les convenances et le respect des autres me poussaient à ne pas agir à ma guise.

La jeune vipère fut aussi directe que possible. Je n'avais aucune envie de parler de l'absence d'Ivalyana. Mon hôte avait bien assez de soucis que de devoir un jour s'expliquer avec une descendante. Je m'efforçais alors de répondre par un sourire. Mon regard glissa sans chercher, a voir si quelqu'un s'était étonné du nom prononcé. Personne ne semblait même l'avoir entendu. " S'il vous plait, appelez moi en fonction de mon apparence actuelle. " Mon ton n'était pas au reproche, c'était une demande après tout. Je n'appréciais pas qu'on me pointe du doigt, même si faire scandale était mon art favoris. Ma petite Serdaigle avait terriblement raison sur ce point, je n'étais rien de plus qu'une diva ! Je pouvais l'accepter et même apprécier un peu ce therme. Qui ne rêvait pas de gloire? Ceux qui préféraient rester dans l'ombre, comme cette enfant de sang très noble. Trop pour son propre bien.

La raison de cette entrevue fut assez rapidement expliquée. Je ne comptais pas rester plus que nécessaire à discuter de la météo et du beau temps. Toutefois, en voyant la ressemblance frappante entre Karen et son aïeule, une idée folle me vient à l'esprit. Ce qui me rendit bien trop enclin à discuter de tout ce que la jeune femme voulait savoir. " L'Ordre est entrain de vider les lieux. Littéralement. Plusieurs centaines d'objets non identifiés sont remis au ministère. Ceux ayant un nom retourne auprès de leur propriétaire. C'est la dernière chose que peut réaliser l'Ordre. Après ce travail qui prendra peut-être des années, il n'existera plus. Les ministères auront parfaitement pris la relève et auront alors reçu toutes les informations qui étaient encore dissimulées. " Ce qui était loin d'être une mince affaire. Mon regard tomba sur la boite. Elle représentait tant tout en étant si peu. L'histoire d'une vie de sorcière résumée en quelques bijoux de valeur hors normes par leur origine complexe, mais aussi par les sorts qu'ils renfermaient. Une certaine mélancolie me vient. Elena, c'était étrange de revoir son visage après autant de temps. Bien qu'avec Jensen/Johnson, cela ne me choquait plus. La dame avait été une camarade pendant quelques temps, était-ce deux ou quatre ans? Téméraire, franche, une grande légimencienne qui avait réussi à envahir mon esprit. Un exploit qui lui valut des cauchemars pour le reste de sa vie, probablement.  L'avoir perdu dans les rangs fut une erreur amère.

Poliment, je viens à demander s'il m'était possible de poser une question. Cela devait sembler idiot, voir même débile. Hors, je savais que la noblesse, celle qui pouvait se vanter d'avoir du sang pur comme aucune autre, aimait donner la permission. Beaucoup trop la prenait sans prendre en compte le dérangement que cela pouvait poser. Parfois cela pouvait être mignon, mais souvent c'était juste désagréable. Soit, mon regard se plongea dans celui de la jeune femme. J'inspirais lentement, m'efforçant d'éclaircir mes idées. Ce n'était pas simple, loin de là. Les souvenirs venaient et partaient telles de oiseaux dans une volière endiablée par des félins. Je chassais les animaux, me focalisant sur ce visage face à moi. Elena apparu alors clairement dans mon esprit. " Pouvez-vous voir en moi? Comme votre ancêtre, parvenez vous à trouver le chemin? " C'était ainsi qu'elle m'en avait parlé. Un chemin, non un sentier escarpé, coupé, piétiné et envahit par tant d'autre qu'il était difficile à trouver, impossible je ne faisais rien. Hors, une fois ce dernier devenu distinct, il était possible de le suivre sans avoir ma permission. Ce qui était totalement dangereux et idiot. Hors, si Karen parvenait à trouver ce chemin, peut-être parviendrait-elle à dénicher celle que je ne pouvais perdre ! " Ne vous y forcez pas. Si vous n'y parvenez pas, vous pourrez davantage vous blesser que je ne le serais jamais. L'esprit humain est fragile, aussi fort celui peut-il être, il reste bien plus fragile que le mien. " Parce que je n'étais qu'un animal sauvage caché sous un joli visage. Et le train des pensées reprenaient aussitôt. Dangereuses idées ou souvenirs désagréables, voir parfois surprenant. Mon regard se tourna vers un félin, qui observait depuis les branches d'un arbre. Ce foutu chat gris ne cesserait jamais de me suivre partout. Mais à qui appartenait-il à la fin? " Cet animal m'agace profondément. " Grondais-je à voix haute ma pensée.

~
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/ivalyana

Contenu sponsorisé





Boite à bijou ○ PV Empty
Ξ Sujet: Re: Boite à bijou ○ PV   Boite à bijou ○ PV Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Boite à bijou ○ PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etrange petite boite...[PV]
» Il y a une boîte aux lettres au Paradis ? - Libre-
» [Boîte de nuit] Les aléas du métier [PV]
» Boîte de nuit, tension et faux papier -pv-
» Cours #1 (1ère à 5ème année) ► La boite à bijoux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: