Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

Partagez
 

 Comme Antoine et Cléopâtre • Dominique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 548
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


Comme Antoine et Cléopâtre • Dominique Empty
Ξ Sujet: Comme Antoine et Cléopâtre • Dominique   Comme Antoine et Cléopâtre • Dominique EmptyMar 2 Aoû - 16:58


Comme Antoine et Cléopâtre

And I love the way you can never find the right things to say and you can't sit still an hour in a day. I'm so in love, let's run away because us is enough. And why do I get so nervous when I look into your eyes? And butterflies can't stop me falling for you.

Ash Dominique
Londres • mi juillet 2017


Ash passa ses mains moites sur son pantalon de costume pour les essuyer. Il avait fait appel à sa styliste personnelle avant de s’habiller et le constat, devant son dressing alors qu’il était encore en pyjama, ses cheveux bouclés rebiquant dans tous les sens, avait été clair : “Asher je ne t’ai donc rien appris ? On ne s’habille pas pour aller au théâtre comme pour aller au travail, ou pire, pour se rendre à un match de Quidditch. Il faut donc tout te dire ?”, avait râlé Peony lorsqu’il lui avait demandé des conseils. En réalité, maintenant qu’elle avait changé l’intégralité de son dressing, que tout correspondait à ses goûts, et qu’il s’était (presque) habitué aux jeans slim, il n’avait plus vraiment besoin d’elle pour composer ses tenues. Mais il savait que cela faisait plaisir à sa sœur de l’aider, et même s’il se rappelait, à chacun de ses hurlements “Ash a dit qu’il avait besoin de moi, vous vous rendez compte ?”, à quel point il commettait une erreur à chaque fois, il aimait aussi ces moments de complicité / micro engueulades devant son armoire. Il avait développé une relation complexe avec chacun de ses aînés, et il savait qu’il ne mettait pas toujours du sien, aussi essayait-il de faire des efforts, même si cela était bien plus facile quand il était seul avec eux plutôt que lorsqu’il était à Poudlard ou en société -il craignait d’ailleurs d’avance leur comportement en Argentine Dahlia, Peony, vous lui collez la honte, c’est dit, l’idée qu’elles le traite comme un bébé devant Lu, sa famille, et surtout devant le parfait Thiago Pizzeria Dada, Ash même combat l’angoissait énormément.  

Mais ce qui l’angoissait surtout, en cet instant T, c’était son rendez-vous avec Dominique. Il se demandait si, un jour, ce stress perpétuel et ses doutes disparaîtraient. Cela faisait presque un an qu’il sortait avec la jeune fille, ils fêteraient cet anniversaire en août, à son retour d’Amérique du Sud, et pourtant, il avait toujours autant peur qu’elle ne l’aime pas vraiment et qu’elle le quitte du jour au lendemain pour un type plus baraqué, plus grand, plus courageux et moins complexé que lui (dans ses cauchemars, le dit type ressemblait trait pour trait à Thiago). Intellectuellement, il savait très bien qu’il ne s’agissait que d’inquiétudes qui n’avaient pas lieu d’être, des voix qui lui venaient de la partie la plus sombre de lui-même, mais il ne pouvait s’empêcher de flipper quand même tout le temps. Il aurait voulu savoir mettre son cerveau en mode arrêt forcé, mais ça ne semblait pas possible.

Son rendez-vous avec Dominique, la soirée théâtre qu’il lui avait offert lors de la Saint-Valentin, se déroulait le samedi suivant ses deux semaines de stage. Après un premier essai durant l’hiver à la Gazette, il avait souhaité y retourner un peu plus longtemps pour s’imprégner de l’ambiance de la rédaction et avoir la chance d’écrire plus d’articles -comme Luca au nom imprononçable l’avait prise sous son aile (il n’avait pas le droit de dire ”en pitié” depuis la remontrance de Dahlia), il avait essentiellement écrit des annonces sportives et des listes de résultats, mais il s’était aussi rendu à l’entraînement des jeunes stagiaires des Pies de Montrose, où il avait pu admirer Victoire Weasley et Jensen McGowan en plein effort pour ne pas s’étriper, et participer, toujours avec Luca, à un reportage. Il en était ressorti totalement galvanisé et convaincu qu’il s’agissait d’une carrière faite pour lui, même s’il allait falloir s’accrocher -et surtout trouver le moyen d’éviter de renverser du café sur les notes d’une des rares journalistes sympa avec lui, ses yeux noirs étant encore plus flippants que ceux de Peony, Dahlia, et leur mère réunies.

Leopold s’était chargé du transplanage non loin du Shakespeare Globe, la pièce se déroulant dans le récent théâtre Sam Wanamaker, une salle intérieure décorée dans le style shakespearien. En somme, un décor parfait pour le spectacle du soir. Leo avait donné pour prétexte une sortie londonienne avec ses camarades de dortoir, mais Ash soupçonna qu’il s’agissait d’une excuse toute trouvée pour éviter les remarques de Dahlia et les regards meurtriers de Peony, Leo arborant son air des grands jours “Je vais voir une de mes (nombreuses) conquêtes et toi Ash ? Ah oui toujours collée à ta petite amie moins jolie que sa sœur…” Son frère ne lui adressa cependant aucune remarque, se contentant de lui filer de l’argent moldu et des préservatifs “au cas où vous souhaitez un peu d’intimité après un spectacle un peu chiant…mais certainement de haute qualité, je n’en doute pas”, laissant un Ash rouge écrevisse sur le trottoir. Il reprenait à peine son blanc palot normal lorsqu’il entendit un poc et vit Dominique, escortée par un Bill Weasley à l’air severe -sa mine sévère et froide pouvait rivaliser avec un grognon Leopold sans problèmes. L’homme sembla avoir du mal à lâcher sa cadette, même après les politesses d’usage, et leur recommanda au moins trente fois de ne pas traîner une fois la pièce terminée, sous prétexte qu’une grande ville comme Londres n’était pas sure pour deux petits jeunes comme eux. Une fois qu’il fut parti, Ash osa enfin regarder Dominique sans craindre de passer un interrogatoire ensuite sur ses exactes intentions, et l’embrassa. « Je suis content de te voir. J’ai hâte de voir la pièce. Tu sais que c’est la première fois que je vais au théâtre ? » Ses parents y allaient de temps à autre, mais l’idée n’avait jamais tentée Ash -du moins jusqu’à ce qu’il connaisse une certaine Dominique Weasley.

Oh I'm a mess. When I overthink the little things in my head you seem to always help me catch my breath but then I lose it again. When I look at you, that's the end.



@tiababylo





j'ai l'impression de servir à rienaujourd'hui j'me sens pas bien
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 284
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


Comme Antoine et Cléopâtre • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: Comme Antoine et Cléopâtre • Dominique   Comme Antoine et Cléopâtre • Dominique EmptyLun 8 Aoû - 17:34

Comme Antoine et CléopâtreDominique en avait peut-être trop fait pour changer un peu, elle le remarqua aux regards des passants quand elle apparut dans Londres avec son père. Ils la dévisageaient. « J’ai rien sur la figure, hein ? » souffla-t-elle à Bill alors qu’ils s’approchaient pour rejoindre Ash « A part ton maquillage inutile ? Rien du tout » Il lui tapota la main, sa mine s’assombrissant à mesure qu’ils approchaient du préfet de Poufsouffle. « Sois gentil papa » siffla-t-elle entre ses dents, rompant le contact physique avec lui pour aller prendre les mains de son petit ami – et se contentant de ça pour le moment, Bill les scrutant tous les deux.

Ensuite, il leur fallut écouter la diatribe de Bill sans mot dire. Une ou deux fois, Dominique leva discrètement les yeux au ciel. Pourquoi est-ce que son père réagissait ainsi ? Fleur était tout à fait d’accord pour tous les aspects de cette sortie, elle ! Sa mère l’avait même aidé à passer cette robe : le corset se fermait par des crochets dans le dos, et puis il y avait tous ces drapés à positionner correctement ! Mais Dominique restait contente de sa trouvaille, cette robe avait un côté Shakespearien indéniable ! Et le maquillage, lui aussi de Fleur, était très réussi, plus encore que les siens, même si elle avait pris le coup de main durant l’année.

Quand Bill s’en retourna enfin, elle répondit au baiser de son petit ami avec tendresse et lui sourit, lumineuse : « Moi aussi ! Je suis sûre que ça va être génial ! » s’enthousiasma-t-elle avant d’ajouter « C’est une autre première fois que nous passons ensemble » après tout, ils les égrenaient : premier baiser, première sortie, première Saint Valentin… et maintenant, première sortie de Ash au Théâtre ! Elle était tellement contente de vivre sa passion avec lui ! Elle avait un peu peur que ça ne lui plaise pas, comme à la totalité de sa famille, mais puisque c’était Ash lui-même qui avait réservé les places, il n’y avait pas de raison qu’il rejette en bloc le théâtre suite à cette sortie. In peto, Dominique se jura de ne pas réciter la pièce en même temps que les comédiens pour ne pas lui faire honte. Elle allait se comporter comme une amoureuse normale, et pas comme une amoureuse ET une acharnée du théâtre. Tout se passerait bien.

Ou, en tout cas, tout se passerait mieux si elle n’avait pas l’impression qu’on la regardait. C’était le blanc hein ? Elle savait que c’était osé, mais ça faisait tellement plus Cléopâtre !!! « Tu ne trouves pas ma robe trop bizarre ? J’ai comme l’impression qu’on m’observe depuis que je suis arrivée » Elle rougit légèrement en prononçant ses paroles, se sentant un peu présomptueuse en les disant. « J’ai peut-être enclenché mon don sans faire exprès sinon ? À cause de l’excitation ? » souffla-t-elle à son petit ami précipitamment, guettant chez lui des signes d’envoûtement. Elle ne ressentait aucune magie vélane s’échapper d’elle mais elle savait que ce n’était pas 100 % fiable, elle avait passé la majeure partie de sa vie à l’utiliser sans le faire exprès et sans s’en rendre compte.

Tenue de Dominique
2981 12289 0


Dominique Anne Weasley
Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme Antoine et Cléopâtre • Dominique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» French touch [ Dominique ]
» [Chaumière aux Coquillages] Why so serious ? [Dominique]
» Magic Mail de Dominique
» Dominique ♥ Magic Insta ♥
» [RPs] Dominique Anne Weasley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: La ville-
Sauter vers: