Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Partagez
 

 PV • smoke in my eyes • Folkestone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


PV • smoke in my eyes • Folkestone Empty
Ξ Sujet: PV • smoke in my eyes • Folkestone   PV • smoke in my eyes • Folkestone EmptyMer 3 Aoû - 16:15

Peony & Karen
Sitting on a bathroom floor trying to get my composure back. Think I built it up too tall, knew I should've worn my Adidas. Maybe if I'd reined it in you wouldn't wanna kiss somebody else. And you don't owe me anything so I'm just gonna walk home by myself. And it's not like I've been crying, no, there's just smoke in my eyes. 'Cause this ain't no John Hughes movie where the girl gets the guy. You look right through me every time you walk by. I keep waiting for the heartbreak music that's never gonna come. 'Cause if you don't want me then you're not the one.
Peony était rentrée d’Argentine quelques jours auparavant, ravie de son séjour. Si Dahlia était une pro de l’organisation - qui en doutait encore ? Chez les Lloyd, personne c’était sûr - elle devait avouer que partir deux semaines loin du Royaume-Uni et de toutes les débâcles qui pouvaient s’y produire lui avait fait énormément de bien au moral, qui était plutôt en berne depuis le mois d’octobre l’an passé. Elle avait été mise au parfum des derniers agissements de Magicis Sacra alors qu’ils se préparaient à partir en Argentine, et avait ensuite complètement oublié l’organisation et toutes leurs bêtises pendant deux semaines, se prélassant au soleil ou dans les bras de Leandró et établissant un plan d’attaque pour sa jumelle, afin de faire réagir Quino. Peut-être aurait-elle du laisser le cousin Castillo à sa sœur d’ailleurs, mais après réflexion, elle s’était dit que c’était une très mauvaise idée, puisque Quino et Andró étaient cousins et s’entendaient très bien. Mieux valait qu’elle en profite elle, donc, plutôt que de ruiner un lien familial juste parce que Joaquín Kostas mettait trois plombes à se déclarer.

Bien entendu, depuis qu’elle était rentrée, elle avait contacté Jensen et Karen, ses deux amis les plus proches, pour les voir avant la rentrée et leur offrir le cadeau qu’elle leur avait pris - et aussi pour en savoir un peu plus sur leur été, car les lettres n’avaient qu’une portée minime par rapport aux paroles. Si pour Jensen elle avait opté pour des gants de Quidditch faits en cuir de dragon - sur les conseils de Lucrecia, qui en connaissait un rayon sur les animaux de la région - elle avait opté pour un bijou pour sa meilleure amie, en la forme d’une paire de boucles d’oreilles en rhodochrosite, un cristal du pays, rose aux reflets violets, qui iraient parfaitement à la brune.

Les deux jeunes filles s’étaient donc décidées sur une date et un lieu, à Folkestone, chez Karen, pour leurs retrouvailles. Peony avait fait grandement attention à sa tenue, sachant que la famille de son amie et son amie n’étaient pas forcément de grands fans du look qu’elle pouvait arborer pour rendre Leo complètement fou. Heureusement, Peony était un vrai caméléon et avait de quoi tromper le monde dans son placard sans grand problème. Elle avait donc opté pour une robe courte-mais-pas-trop, blanche avec de petites manches bouffantes et des sandales à talons, laissant ses cheveux détachés et avec seulement du mascara sur ses cils pour soutenir son regard.

La majorité aidant, Peony apparut dans un « pop! » familier près de la demeure de son amie et termina le chemin à pieds, cadeau dans son sac et un sourire sur le visage. Elle avait vraiment hâte de voir Karen, surtout que cette dernière était allée au Danemark voir Niels, et elle avait vraiment envie d’en savoir plus sur cette histoire. La brune avait pour habitude d’être particulièrement muette sur sa vie sentimentale, mais Peony espérait bien lui faire cracher le morceau sur ce qu’il s’était passé -ou ce qu’il ne s’était pas passé, elle n’en savait rien. Elle signala sa présence devant la lourde porte d’entrée, attendant qu’on vienne lui ouvrir, trépignant presque sur place.
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Karen Blackthorn
Karen Blackthorn
Serpentard

Parchemins : 295
Âge : 16 ans ↄ 10 novembre 2000
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Danielle Rose Russell/Elizabeth Gillies


PV • smoke in my eyes • Folkestone Empty
Ξ Sujet: Re: PV • smoke in my eyes • Folkestone   PV • smoke in my eyes • Folkestone EmptyJeu 4 Aoû - 19:10


smoky in my eyes

Last year was a mess so many things got out of hand. Don't expect you to forgive or understand. But why is it so easy to see clearly when it ends? When it's too late to turn back and make amends  and the summer sadness really gets me down anyways.

Karen Peony
Folkestone ↄ Mi août 2017


Karen n’avait pas vu Peony depuis un bon moment. Rien de surprenant à cela, vu que celle qu’elle considérait comme sa meilleure amie avait un été bien chargé –et de même pour elle. Karen avait connu Peony grâce à Jensen, dont elle était une amie proche et fidèle, et l’avait d’abord fréquentée à cause de sa proximité avec deux éléments à surveiller [Viska Spingate et Victoire Weasley, les deux blondes populaires et insupportables], avant de se rendre compte qu’elle l’appréciait pour de vrai. Outre qu’elle était une manne inépuisable d’informations, en raison de son goût immodéré pour les potins, Peony aimait les jolis vêtements [même si Karen réprouvait le style qu’elle avait commencé à porter en opposition à son frère aîné, elle ne pouvait nier qu’il lui allait bien], était intelligente et de bonne compagnie. Karen était entourée depuis l’enfance par des garçons qui avaient su gagner son cœur, mais les filles se faisaient plus rares, et la Galloise avait pris une place inoccupée dans sa vie. Bien évidemment, Karen étant l’espionne qu’elle était, elle ne pouvait accorder une confiance totale à personne, même pas à Niels qui était censé être son allié, ou Louisette, la jeune demi-sœur de Freja, et même si elle se savait prête à sacrifier tout son entourage pour la cause [elle avait été préparée et formée pour cela, après tout], force tait de reconnaître qu’elle éprouvait une réelle affection pour la Vipère, du genre qu’elle ne ressentait que pour un cercle extrêmement restreint de personnes. Cela étant dit, Peony étant assez exclusive, elle arrivait sans mal à comprendre pourquoi Karen, même si elle paraissait proche de beaucoup d’élèves [pour sa mission, et uniquement sa mission, la plupart de ses pairs l’ennuyant fortement], ne comptaient que peu de vrais amis.

Lorsque Peony fut de retour de son séjour en Amérique du Sud, elle prit contact avec Karen et les deux Vipères s’accordèrent sur une date pour se voir. L’héritière des Blackthorn était de retour dans la maison de Folkestone depuis début août, ayant quitté le manoir familial et son atmosphère pesante et ses souvenirs qui ne cessaient de la remuer de l’intérieur pour le climat apaisant de la ville portuaire du Kent. Elle aimait les falaises de sable vert et d’argile du Gault, et la Manche à proximité, et les rues étroites bordées de maisons colorées, elle dont la vie paraissait si noire depuis la disparition de sa mère [mais elle savait qu’elle n’était pas destinée à avoir une vie tranquille, car à chaque grand pouvoir incombe de grandes responsabilités].

Ce fut Blake, le domestique de la famille, qui ouvrit à la préfète. Karen, en longue robe bleue et escarpins [car même chez soi, il ne fallait pas se négliger], était plongée dans la biographie de Vivaldi, car elle étudiait avec son professeur de violon la pièce iconique, le monument historique, que formait Les Quatre Saisons. Elle abandonna son livre à la minute où elle aperçut son amie et se leva avec la grâce qui la caractérisait. « Bonjour Peony. Quel plaisir de te voir ! Comment te portes-tu ? Le trajet retour s’est bien déroulé ? », demanda-t-elle en s’approchant de son amie. Elle lui pressa brièvement le bras, seule marque tactile d’affection dont elle était capable et lui sourit. « Tout s’est bien passé en Argentine ? J’espère que Lucrecia et Thiago, ainsi que les Kostas vont bien. » Elle portait moins la famille gréco-argentine dans son cœur, hormis la petite dernière, qui était la définition d’une personne au cœur pur, et qui était brillante et calme, que les deux Argentins, mais il aurait été impoli de ne pas poser la question. « Je t’ai ramené des petits cadeaux de Copenhague. J’espère que tu ne m’en voudras pas mais j’ai aussi pris un présent pour Dahlia et pour Ash. » En achetant son exemplaire de La Petite sirène, elle n’avait pas pu résister à prendre un exemplaire d’une édition collector pour le benjamin de la famille, et pour Dahlia, elle avait évidemment acheté un guide de voyage sur le Danemark. Quant à Peony, elle lui avait choisi un bracelet en onyx que l’on pouvait porter autour du bras, se disant qu’l se marierait bien avec ses tenues.

I've been doing things that only hurt me in the end and I don't know why I do them. I'm falling. What if I don't know myself without you? And I'm falling, falling hard and I thought I found myself without you.



@tiababylo





une parfaite espionnene s'attache pas
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


PV • smoke in my eyes • Folkestone Empty
Ξ Sujet: Re: PV • smoke in my eyes • Folkestone   PV • smoke in my eyes • Folkestone EmptyJeu 4 Aoû - 21:09

La relation de Peony et Karen pouvait parfois surprendre, encore que, aux yeux de la rousse, il semblait évident qu’elles se côtoient, puisqu’après tout, elles avaient un ami en commun, Jensen. Si Karen connaissait le sang-pur depuis des années et en était très proche, Peony était arrivée dans l’équation lors de leur première année à tous les deux, et s’était doucement immiscée dans le trio qu’il formait avec Karen et Michael. Elle devait bien admettre, d’ailleurs, que Michael avait été, le temps d’un instant, l’objet de son désir suite à la prédiction de la professeure de Divination, mais elle s’était vite ravisée. Michael avait beau tout à fait à son goût - et brun, critère important ! - mais le fait qu’il soit aussi proche de Karen et de Jensen rendait la chose plus compliquée. Si leur couple ne tenait pas, elle ne voulait pas se retrouver au milieu d’une guerre idiote, à devoir voir la brune seulement quand il n’était pas dans les parages.

Lorsque Blake ouvrit la porte, Peony le salua et entra, se dirigeant vers la pièce où elle savait que Karen se trouvait, suivie de près cependant. Lorsqu’elle entra dans la salle, ce fut avec un sourire tendre sur les lèvres. « Bonjour ! Je suis tellement contente de te voir. » Elle qui était très tactile devait admettre que son entourage le plus proche n’était pas vraiment le plus réceptif: Dahlia et Ash supportaient ses étreintes et ses baisers parce qu’ils n’avaient pas le choix - le désavantage des liens du sang vous diront-ils-; Jensen grinçait des dents à chaque fois, et elle se gardait bien de tenter un quelconque rapprochement avec la brune, quand bien même elle l’aimait énormément. Elle connaissait ses limites et n’avait pas envie de la mettre mal à l’aise pour pas grand chose. « Je vais bien merci, et toi ? Ça a été à Blackthorn ? » demanda-t-elle, soucieuse, consciente de ce que l’endroit pouvait remuer au fond de son amie - quand bien même cette dernière n’en parlait jamais.

« Nous sommes bien rentrés oui, nous avons failli perdre Ash à l’aéroport, tu t’en doutes, mais nous sommes tous les cinq bien rentrés à Cardiff. » Ce qui n’était pas une mince affaire, surtout que l’ambiance semblait en avoir pris un coup sur la fin du séjour, alors que Thiago et Lucrecia se livraient une guerre froide, et qu’Ash était d’une humeur plus destructrice que jamais. Pas de tout repos donc. « Ça a été jusqu’à qu’aux deux-tiers du séjour, oui. Mais c’est une histoire assez compliquée, je te l’avoue. Lucrecia et Thiago vont bien, oui. Lu’ te passe le bonjour, d’ailleurs, Thiago a été nommé préfet-en-chef. Les Kostas restent fidèles à eux-même, tu t’en doute. » Si Peony savait que Karen et Lucrecia s’entendaient bien, car l’argentine réussissait à apaiser l’ambiance entre Kate et Karen dans leur dortoir, elle se doutait que le bien-être des Kostas n’était pas sa priorité.

Alors que Karen lui disait qu’elle lui avait pris un cadeau à Copenhague, Peony esquissa un sourire lorsqu’elle lui parla de ses frères et soeurs. « Mais il ne fallait pas enfin ! » Que ce soit pour elle ou pour sa fratrie, bien entendu, même si la curiosité de Peony était désormais titillée et qu’elle avait envie de voir ce que Karen avait choisit, parce qu’elle était sûre que la brune avait fait de très bon choix. « Je t’ai aussi ramené quelque chose d’Argentine, dit-elle avant d’ouvrir son sac pour en sortir le petit cadeau pour son amie, qui se trouvait dans une jolie boite en velours lilas, qu’elle tendit à la brune, Tiens, c’est pour toi, j’espère que tu aimeras. » Peony mettait toujours un soin particulier à trouver les cadeaux de ses vacances à ses amis, mais aussi pour les anniversaires et Noël. Elle avait également pris quelque chose à Viska, qu’elle attendait de revoir pour lui offrir, et bien entendu, pour son frère aîné, mais était-ce nécessaire de le préciser ? Il s’agissait de Leopold, rien de plus normal donc. « Tu dois absolument me raconter comment ça s’est passé à Copenhague. » Peony, curieuse ? Si peu enfin ! Mais elle voulait savoir ce qu’il s’était passé avec Niels, sachant que les deux avaient eu une petite anicroche à la fin de l’année passée.
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Karen Blackthorn
Karen Blackthorn
Serpentard

Parchemins : 295
Âge : 16 ans ↄ 10 novembre 2000
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Danielle Rose Russell/Elizabeth Gillies


PV • smoke in my eyes • Folkestone Empty
Ξ Sujet: Re: PV • smoke in my eyes • Folkestone   PV • smoke in my eyes • Folkestone EmptyLun 8 Aoû - 2:30


Ce n’était pas la première fois que Peony venait dans la maison de Folkestone. Karen l’y avait déjà invitée l’an passé. Comme aujourd’hui, son père n’était pas présent. Care appliquait depuis longtemps le principe de cloisonnement à sa vie. Si elle était toujours une espionne, que ce soit à Poudlard ou en dehors, il était très rare qu’elle mêle sa vie d’étudiante en sorcellerie à sa vie à côté. Il arrivait très peu qu’elle parle de son père ou de sa famille avec des personnes de l’école, hormis quelques proches comme Jensen et Michael qu’elle connaissait depuis toujours. Elle parlait des jeunes sorciers avec son père uniquement de manière factuelle [âge, nom, pureté de sang, intérêt pour Magicis Sacra, ce qu’ils pensaient de l’organisation], et bien évidemment, elle ne mentionnait jamais sa mère. Seuls ses plus vieux amis, et les personnes liées à MS, comme Niels, en avaient entendu parler. Caroline était un trésor qui ne vivait plus que dans ses souvenirs, et c’était très bien comme cela. D’ailleurs, personne n’avait jamais été invité dans le manoir de Blackthorn. C’était un lieu réservé à la famille de l’Epine noire, un lieu hanté par le fantôme d’une femme solaire qui avait cessé de rayonner il y a bien longtemps.

Néanmoins, Karen était véritablement ravie d’accueillir Peony dans ce qu’elle avait appris à considérer comme sa maison. Elle n’était certainement pas aussi expansive que la préfète, car ce ne faisait pas partie de son caractère, mais sa joie était sincère. « Je suis contente de te voir également »[/b], répondit-elle avec un vrai sourire. Faire ainsi part de ces sentiments, d’autant plus qu’ils étaient véritables, n'étaient pas habituel pour elle Peony tu devrais te sentir honorée. [b]« Je vais bien également. Aucun membre de la famille ne m’a adressé de remarque déplacée, tout s’est bien passé lorsque j’ai fait une incursion en stage dans l’entreprise de mon père. » En somme, un bon début d’été si ce n’est les flashs qui ne manquaient jamais de lui venir en tête dans le manoir familial. Son père considérait qu’elle aurait dû mieux contrôler les émotions qui l’envahissaient chaque fois qu’elle revenait dans cet endroit, le dernier endroit où elle avait vu sa mère, et intensifiait son entraînement [même s’il n’avait pas besoin de grand-chose pour pousser les limites de leurs séances] et Karen avait honte de le décevoir à chaque fois. Elle allait être majeure en novembre, elle devait être meilleure. Mais ce n’était pas des considérations qu’elle pouvait partager avec Peony, qui ignorait qu’elle pouvait lire dans les esprits, ni quelles méthodes non orthodoxes [mais efficaces] pouvait employer son père pour la former.

Peony revenait tout juste d’Argentine, et les Lloyd s’y étaient rendu en avion. Sans doute que faire tenir un portoloin à Ash aurait été trop lui demander…sans compter le transport des valises. Au moins étaient-ils tous arrivés à bon port, ce qui était le principal, après tout. « Ah ? Que s’est-il passé aux deux-tiers du séjour ? J’espère que Léandro ne t’as pas convaincu de faire ta vie en Amérique du Sud », commenta-t-elle, intriguée. A croire que l’amour des potins de sa meilleure amie l’avait contaminée, car elle doutait très fort que ce qui était survenu en Amérique du Sud lui soit réellement utile. « Ce poste va donner une raison à Thiago et Lucrecia de rester une année de plus après leur sixième année », remarqua Karen. Et ce n’était pas plus mal. Elle avait besoin que Lu reste le plus longtemps possible dans son dortoir pour faire tampon entre cette dingue d’Ells et elle. Obtenir ce dont elle rêvait depuis son arrivée au château, c’est-à-dire sortir avec Itachi, ne semblait pas avoir calmé la blonde. Elle fanfaronnait même, croyant certainement que cela atteindrait Karen alors que pas du tout…

Karen avait évidemment rapporté des cadeaux pour Peony du Danemark. C’était tout à fait logique pour elle d’offrir des présents à ceux qu’elle aimait sincèrement, elle avait d’ailleurs pris une compilation de morceaux joués par des pianistes danois pour Michael, et de belles chemises de la marque Samsoe & Samsoe pour Jensen. « Ce n’est rien du tout », assura-t-elle à Peony en lui présentant les différents paquets, son bracelet étant enfermé dans un petit écrin en velours noir, d’autant qu’elle savait très bien que son amie prévoyait de lui donner un bijou également. Et Karen reconnut sans mal qu’elle avait très bien choisi : « Elles sont très belles. Ton goût impeccable a encore frappé. Merci, ma chère. » Elle lui adressa un nouveau sourire et pressa de nouveau son bras avant que le thé et des gâteaux ne fut apporté à Blake –sans que Karen n’avait pas eu besoin de lui demander.

« A Copenhague ? Très bien. Je dois reconnaître que c’est une très belle ville, très propre, et les Danois sont absolument charmants. Le père de Niels en est la preuve d’ailleurs, il a été un parfait chaperon. Mais si tu penses qu’il y a quoique ce soit de croustillant à savoir sur ce séjour, je vais te détromper très vite. Niels m’a invité dans un but uniquement amical. D’ailleurs, il compte également y faire venir Eurydice. » Qui, comme elle l’avait confié à Peony, était une autre potentielle fiancée. Non que Karen en ait quelque chose à faire d’ailleurs. Elle avait entretenu une relation avec Lucas, platonique à l’exception d’un baiser mais tout de même, et on ne pouvait pas dire qu’elle été convaincue de l’intérêt pour elle d’être en couple. Non, sa prochaine relation serait avec son futur époux et géniteur de ses enfants.

@tiababylo





une parfaite espionnene s'attache pas
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


PV • smoke in my eyes • Folkestone Empty
Ξ Sujet: Re: PV • smoke in my eyes • Folkestone   PV • smoke in my eyes • Folkestone EmptyDim 14 Aoû - 19:06

Karen ne parlant jamais de sa mère et du manque qu’elle pouvait ressentir, Peony préférait éviter de lui poser des questions trop épineuses. Elle était cependant au courant que Blackthorn n’était pas l’endroit préféré de la brune sur terre et voulait quand même s’assurer qu’elle se portait bien. « Tant mieux alors. Qu’as-tu fait pendant ton stage ? » Elle ne pouvait pas dire que les balais l’intéressaient énormément - loin de là même - mais elle trouvait toujours cela très intéressant de savoir ce que d’autres faisaient ou comptaient faire dans le futur - sauf quand, comme sa jumelle, on cherchait à perdre la vie tous les deux matins. « J’ai fait de nouveaux dessins d’ailleurs, il faudra que je te montre cela et j’aimerais beaucoup te faire une robe, si tu es d’accord. Ça me changerait de mes tenues et des tenues de Magic Mix. » Non pas qu’elle n’aimait pas, mais si les tenues de scène de Magic Mix n’étaient pas aussi poussées et qualitatives que celles qu’elle pouvait se faire, s’essayer à un autre style ne pouvait pas le faire de mal. Elle n’avait pas envie de se cantonner à un style en particulier et de ne plus en déroger.

Esquissant un sourire à l’attention de Karen - elle n’avait pas manqué de lui raconté son séjour avant et pendant, elle secoua la tête en signe de négation quant à sa proposition de rester en Argentine. « Non, mais je note que je t’aurais manquée si c’était le cas ! » Elle esquissa un petit sourire, sachant que les déclarations d’amour n’étaient pas quelque chose dont Karen avait l’habitude, donc Peony avait appris à se satisfaire du peu qu’elle laissait parfois paraître. « À vrai dire, ça n’était pas vraiment sérieux, et ne me regarde pas comme si j’étais la pire des garces, c’est juste qu’après la déconvenue avec Erwin… J’avais besoin de respirer un peu tu vois ? En plus, ça faisait quand même assez longtemps qu’on discutait via les tablettes. Mais non, je reste ici, et il reste en Argentine. » Ou en tout cas, c’était ce qu’ils s’étaient dit lorsqu’ils avaient commencé à passer à la vitesse supérieure, chose qui avait été plutôt rapide. En même temps, ils avaient discutés sur les tablettes depuis l’été passé, entrecoupé des moments où ils étaient à l’école… « Et donc, pour la petite histoire, ça ne va pas fort entre mon frère et Lucrecia, et Thiago a fait une crise de jalousie, donc l’ambiance à la fin du séjour était un peu plus froide qu’au début. J’espère que ça leur passera à tous les trois d’ici là rentrée. » Ce dont elle n’était absolument pas convaincue, car si la crise de Thiago avait été contenue par Lu’, elle ne savait pas ce que donnerait les rondes entre le nouveau préfet-en-chef et son petit frère. Pas dit qu’ils puissent éviter, malgré toute l’envie qu’ils pouvaient avoir. Cela étant, elle avait bien réussi à éviter les rondes avec Lucas en cinquième année, alors peut-être que ça serait également possible pour son frère. Karen semblant ravie de voir Lucrecia et Thiago rester jusqu’à la fin de leur scolarité fit hausser un sourcil à la rousse. « Je ne comprends toujours pas pourquoi vous n’arrivez pas à vous entendre avec Kate… Tu n’es pas amoureuse de Summers, si ? » Elle s’entendait bien avec la blonde; et aux dernières nouvelles, tout béguin que sa meilleure amie avait pu avoir pour le poufsouffle était parti depuis longtemps. Cela dit, c’était aussi fini avec Lucas, donc peut-être que tout était revenu comme avant ?

Sincèrement touchée que l’on pense au reste de sa fratrie - parce que, si ce n’était pas encore clair, ils étaient toute sa vie - elle avait hâte de les voir déballer les cadeaux de Karen, car ils devaient être loin d’imaginer que la brune ait également pensé à eux. « Je leur donnerais ce soir, je suis sûre que tu as su faire mouche, comme toujours. » Comme toujours dans ce genre de situation, Peony avait envie de prendre son amie dans ses bras. Sauf que, là où Jensen se laissait faire quand elle lui sautait sur le dos, Karen était moins réceptive et Peony préférait éviter de lui hérisser le poil. La brune déballant son cadeau, Peony fut ravie de voir qu’il plaisait à Karen, et en même temps, elle l’avait choisi avec le plus grand soin. « Je suis contente qu’elles te plaisent, elles m’ont tout de suite fait penser à toi. » Le rose-violet allait se marier à merveille avec les tenues de la sang-pur, alors qu’elle avait plutôt opté pour du blanc pour Viska - elle n'arrivait plus a associer le rouge à la blonde depuis Octobre autrement que pour un bain de sang -, qu’elle lui offrirait sans doute à la rentrée. Ce qui était pratique quand son entourage était aussi différent c’était qu’elle ne risquait pas d’offrir le même cadeau à deux personnes différentes. Déballant ensuite le sien, ses yeux brillèrent en découvrant le bracelet et elle adressa un grand sourire à Karen. « Il est splendide, merci beaucoup, je l’adore. » Elle aurait voulu le mettre directement, mais comme elle avait opté pour l’autre côté de sa garde robe aujourd’hui, peut-être valait-il mieux attendre un peu.

Peony eut une petite moue désolée alors que Karen réduisait ses espoirs à néant concernant une possible idylle avec Niels Koning. La rousse ne le connaissait pas plus que cela, mais il traînait parfois avec Karen, Jensen et elle, mais cela s’arrêtait là. « Même pas un petit bisou ? Mais tu penses quoi de lui ? Tu te vois te mettre avec ? » Après tout, il devait bien y avoir au moins un tout petit strangulot sous roche non ? On ne partait pas un week-end au Danemark juste comme ça, avec un garçon, même si son père se dévouait comme chaperon. Elles seraient parties ensemble que ça aurait été bien moins louche toute cette histoire ! « Ah… Mais c’était quand même toi la première invitée ! Et entre toi et elle, il n’y a pas photos quand même. » Elle n’avait rien contre Eurydice - elle était vexée du comportement d’Erwin, mais elle ne connaissait pas assez sa sœur - mais dans son esprit, c’était clair comme du Veritaserum, Karen était bien plus intéressante que la sœur d’Erwin Foster.
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





PV • smoke in my eyes • Folkestone Empty
Ξ Sujet: Re: PV • smoke in my eyes • Folkestone   PV • smoke in my eyes • Folkestone Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • smoke in my eyes • Folkestone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» #__ Smoke the life [ Jérôme ]
» #__ Smoke the life . [ Jerôme ]
» PV • I see my future in your eyes.
» Even when I close my eyes, I'm with you
» And for the first time, I've opened up my eyes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Angleterre-
Sauter vers: