Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy ...
Voir le deal
599 €

Partagez
 

 Amitié à domicile [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Erik Kostovak-Griffins
Erik Kostovak-Griffins
Serdaigle

Parchemins : 33
Âge : 12 ans {17 février 2005}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Ian Armitage


Amitié à domicile [PV] Empty
Ξ Sujet: Amitié à domicile [PV]   Amitié à domicile [PV] EmptySam 6 Aoû - 12:39

Amitié à domicileErik était tout content ce matin-là : Louisette devait venir passer la journée chez lui ! Ça avait bien fait quelques histoires avec Liam et Harmony, parce que le petit Serdaigle s’était arrangé pour qu’elle vienne un jour où ses demi frère et sœur n’étaient pas à la maison. Cette situation avait été tout à fait volontaire : possessif comme il l’était, il ne savait pas comment il prendrait un rapprochement prématuré entre Louisette et Liam. Quant à Harmony, elle aimait tout le monde, c’était agaçant au possible ! Pour cette visite, Erik avait tout préparé : Dorémi, l’elfe de maison de sa mère, avait préparé de délicieux biscuits russes pour le goûter et un déjeuner copieux, son violon était accordé car il avait envie d’en jouer à son amie, et il avait aussi sorti ses livres préférés de la bibliothèque pour ne pas perdre de temps en recherche. Louisette devait arriver à 11h30. Erik était sur le qui vive, à regarder par la fenêtre anxieusement depuis 11h sous la surveillance bienveillante de Dorémi que cela semblait beaucoup amuser. « Madame ne pouvait jamais inviter ses amis à la maison, c’est bien que vous puissiez le faire, vous, mon petit monsieur » disait-elle avec tendresse à un Erik qui la regardait l’air de dire « cause toujours, tu m’intéresses ».

C’est que cette visite de Louisette, bien que sur le tapis depuis un certain temps, avait eu du mal à s’organiser. Pour commencer, la Gryffondor avait oublié d’en parler à sa sœur aînée/tutrice. Forcément, elle ne risquait pas d’arriver jusque chez lui si elle ne demandait pas la permission de sortir ! Heureusement, Erik tenait son courrier avec une régularité de ministre, aussi écrivit-il mi-juillet à son amie, lui rappelant leur projet. Bien lui en pris car, à partir de là, tout s’accéléra pour en arriver au moment attendu. Nerveusement, Erik remit son nœud papillon droit – alors qu’il n’avait jamais cessé de l’être. C’était bizarre d’inviter une amie chez lui. C’était bizarre d’avoir une amie tout court, quelqu’un qui ne soit pas Liam. En vérité, au bout de dix mois à Poudlard, il pouvait pousser jusqu’à dire qu’il avait noué plusieurs relations amicales, avec Caitlyn par exemple, ou Yukino, mais il n’y avait qu’avec la Gryffondor qu’ils avaient formalisé les choses… or, Erik adorait formaliser. Pas très doué avec les sous-entendu, rien ne valait à ses yeux les faits. Louisette était son amie, ils se l’étaient dit, il n’y avait aucune ambiguïté, aucune question, ça rendait tout beaucoup plus facile au jeune garçon.

Quand on sonna à la porte, il recula d’un bond de la fenêtre, passa une nouvelle fois la main sur son nœud papillon, ajusta le col de sa chemisette, épousseta des traces imaginaires sur le bleu clair de celle-ci, puis rejoignit Dorémi dans l’entrée. « Qu’est-ce que tu attends ? Ouvre ! » semblait dire ses yeux clairs, mais jamais il ne parlerait aussi mal, ni à Dorémi, ni à personne. Il était poli et s’en glorifiait. Louisette apparut dans l’entrebâillement de la porte sous le regard ravi du garçonnet, pourtant il ne parla pas : ce n’était pas à lui d’accueillir les invités, mais à Dorémi. « Bonjour, mademoiselle Louisette je suppose ? Entrez, je vous en prie. Le jeune maître vous attendait. » Erik sourit à sa mention dans la conversation : c’était le signal, il avait le droit de parler. « Bonjour Louisette, comment vas-tu ? Tu n’as pas eu trop de mal à trouver ? » Il hésita à lui demander si c’était sa sœur qui l’avait déposée à proximité ou quelqu’un d’autre : il avait cru comprendre au fil de leurs conversations de l’année que cette fameuse sœur travaillait beaucoup. En même temps, rien de bien choquant à ça : les parents d’Erik aussi avaient « beaucoup de boulot », selon l’expression consacrée de ses camarades de classe en primaire. C’était un truc de parents. « J’ai sorti tout ce que je voulais te montrer ! Je suis vraiment content que tu aies pu venir » car, forcément, avec les contretemps, il avait bien cru à un moment, que ça ne se ferait pas. « Ah ! Et voici Dorémi, c’est l’elfe de maison de ma mère. C’est elle qui va s’occuper de nous aujourd’hui » Pour Erik, ça n’avait rien de rare, Dorémi lui avait servi de nourrice en de nombreuses occasions, et même s’il n’avait pas la sensation d’avoir besoin d’être gardé à douze ans passé, il savait aussi qu’un repas préparé par l’elfe serait bien plus réussi que si, lui, il se lançait en cuisine. La sagesse d’un Serdaigle passait aussi par savoir reconnaître ses lacunes, et rien que les bonnes effluves s’échappant de la cuisine lui donnait raison : pour commencer, ils allaient se régaler !
2981 12289 0


    Erik Dmitri Kostovak-Griffins
Revenir en haut Aller en bas

Louisette Munreta
Louisette Munreta
Gryffondor

Parchemins : 70
Âge : 11 ans ○1er aout ○
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Mackenzie Foy


Amitié à domicile [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Amitié à domicile [PV]   Amitié à domicile [PV] EmptyJeu 25 Aoû - 2:06

Amitié à domicile
Eric, l'intelligence adorable d'un enfant patient et déterminé. Il est toujours amicale et chaleureux, surtout avec ses amis!

Louisette, une petite lionne qui n'en démord pas moins quand il est question d'honnêteté. Le courage, il peut prendre des formes très surprenantes.


Ce n'était pas rare que Louisette soit fatiguée le matin, surtout quand ceux-ci venait après la pleine Lune. Niels avait raison, c'était ridicule d'avoir peur d'un astre, mais la peur n'avait rien de ridicule. La petite ne cessait de trembler à cause de cette nuit cauchemardesque qui la poursuivait des années plus tard. Elle avait cru que c'était terminé après avoir passé des mois dans un dortoir rassurant par la présence de ses amies. Hélas, dès qu'elle avait retrouvé sa chambre solitaire, c'était revenu. Même Fripouille ne pouvait apaiser l'angoisse qui l'avait encore attaqué sans crier garde. Elle aurait pu simplement demander à sa sœur du réconfort. Quelques mots doux, une étreinte apaisante et le soucis s'envolerait. Alors pourquoi ne l'avait-elle pas fait? A cause de Niels ! Louisette savait qu'il ferait encore une remarque blessante si elle laissait cette faiblesse encore paraître. Ce garnement infernal et jaloux rendait la vie de la petite bien moins agréable. Elle qui avait espéré qu'il soit gentil, elle s'était largement trompée. Lui en voulait-elle pour autant? Etonnement, l'enfant ne parvenait pas à être en colère après son neveu.

Les yeux à peine ouverts, la demoiselle sauta du lit. Sa hâte de retrouver un visage familier et joyeux la chargea de bonne humeur. Elle enfila sa plus belle robe bleu et blanche avant de se coiffer. Sa gardienne du jour arriva pile au bon moment pour l'aider à tresser ses cheveux. Hors de question d'avoir une mèche qui la générait durant sa journée. Elle tenait à être présentable et digne des Bloomberg, même si elle n'en portait pas le nom pour des raisons évidentes. C'était un peu dérangeant. Savoir que la Grande Freja était sa grande-soeur et que malgré leur père commun, la petite n'en avait pas le nom. Parfois, elle en venait à croire que c'était faux. Que sa Jaja l'avait adoptée simplement parce qu'elle faisait pitié. Certes, la magie de Louisette était puissante, mais elle ne la contrôlait pas si bien. Pas plus qu'elle n'avait parlé de ces "ressentis". Ces derniers avaient fini par lui paraître anormal. Après tout, aucun de ses camarades de classe n'avaient jamais mentionner percevoir quelque chose comme elle. Au début, la jeune fille s'était simplement rassurée en se disant que ce n'était pas un sujet abordable. Cela n'avait pas duré, puisque de toute évidence, elle pouvait distinguer certaine chose. L'exemple le plus flagrant, c'était cette fille en cinquième qui avait des yeux de serpent en elle. "En elle" avec seulement ces deux mots, Louisette avait tout résumé.

Son attention planait quelque part entre la fatigue et la certitude qu'elle allait se blesser. Ce qui fini par arriver, puisque la petite ne regardait pas où elle allait. Son pied trouva bon de lui rappeler, qu'une commode en bois est plutôt solide. Le choque fut aussi prodigieux que drôle, dû moins, pour la gardienne qui pouffa de rire en admirant le spectacle. " Lorsque l'on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n'est pas forcément le pot qui est vide. " Osa-t-elle dire avec un sourire aux lèvres. Le rouge brula les joues de Louisette qui voulait soudainement devenir une souris pour disparaitre sous le meuble. Ce qui fit rire la dame avec une malice bienveillante. Au moins, la demoiselle n'avait rien de grave, à peine une rougeur sur le genou. Eric allait bien rire de cette tête en l'air s'il apprenait ce qui venait de lui arriver. • De qui est-ce? • La question fit taire la gardienne. Offrir une belle citation perdait de charme quand l'auteur passait sous silence, encore plus quand la personne ciblée s'en rendait compte. " Confucius. " Avoua la dame avant de pousser la miss à aller avaler un petit-déjeuner léger.

L'heure fila rapidement. Bien que Louisette avait complétement oubliée son ami et son invitation, ce dernier fut assez prévenant pour la lui rappeler. Freja aurait presque refusé de laisser sa soeur sortir, mais son regard de poupée et son air timide avait de quoi convaincre n'importe qui. Quand il le fallait, Louisette pouvait trouver les mots ou l'expression qui convenait. même si, elle devait avouer ne pas apprécier jouer de tels tours. Karen aurait pourtant approuvé. Elle l'aurait peut-être même accompagnée jusqu'à la demeure du Serdaigle. D'ailleurs, ce fut devant celle-ci que la demoiselle s'arrêta. La gardienne resta un peu plus loin pour s'assurer que c'était la bonne adresse. Fripouille, quand à lui, suivait bien sagement sa maîtresse qu'il ne quittait étonnement plus après le départ de Poudlard.

La porte s'ouvrit sur une elfe de maison et un Eric tout beau qui semblait plus impatient que jamais. D'un petit geste de la main, elle fit savoir que tout était bon. • Bonjour. • Elle n'eut le temps d'ajouter plus que son ami était déjà là pour lui poser des questions. Ce qui la fit sourire avec joie. • Je vais bien, un peu fatiguée, mais rien de méchant.  Et toi, comment vas-tu? • Elle ne pouvait manquer le fait qu'il avait sans douté préparé ses deux petites questions de bienvenus, ce qui la charmait. Elle devait bien l'avouer, avoir un ami aussi gentil et intelligent faisait plaisir. • Je n'ai eu aucun mal à trouver. Ma gardienne de la journée connait le coin. Elle reviendra me chercher plus tard. • Ce n'était pas tant que les questions se lisaient sur le visage d'Eric. Ni que Louisette connaissait assez bien son camarade. Elle avait simplement sentit qu'elle devait lui expliquer les faits. Cela arrivait de plus en plus souvent, même quand sa soeur lui avait demandé de participer à son numéro de rue. Louisette avait simplement expliqué, qu'elle ne se sentait pas prête à jouer le jeu comme le faire Niels ou Karen, surtout Karen. Elle s'était gardée de dire que la fille au serpent allait poser problème, voir même de mettre des personnes en danger.

Au moins, tous ces soucis s'envolèrent avec la bonne humeur du jeune Serdaigle. Louisette ne cacha pas son sourire quand il lui expliqua avoir préparé le terrain. Elle-même avait apporté un petit sac qui cachait quelques livres qu'elle avait dévorée. • J'espère que tu n'as pas mis trop de bazar. Et que j'aurai le temps de tout voir. • Elle songea un moment qu'elle aurait peut-être due venir plutôt. Même si arriver trop en avance n'était pas courtois. Au moins, elle ne fut pas en retard. D'ailleurs, Eric reprit sa politesse en cours de route pour présenter l'elfe de maison. Louisette offrit un doux sourire avant de réaliser une petite révérence avec le plus grand soin. • Je m'appelle Louisette Munreta. Je compte sur vous pour prendre soin de moi. • Aucun doute, elle avait bien retenue ses leçons d'étiquettes. Cela pouvait presque être choquant que la jeune fille vouvoies un elfe domestique. Hors, à ses yeux, tous êtres vivants avaient la même valeur. Autant dire qu'elle devrait se forcer à être plus "snob" en présence de Niels. L'idée même de rencontrer des personnes en sa présence la mettait mal à l'aise. Un tel contraste entre son neveu et son ami Eric !

• Je suis désolée d'avoir oublié notre rendez-vous. Ma soeur tenait à ce que je face plein de choses. Trop même. Je me suis laissée dépasser par les évènements qui ont eu lieu. Heureusement que tu m'en as parlé dans ta lettre. • Elle s'en voulait d'avoir oublié son ami. Ce n'était pas rien à ses yeux et même si Lousiette était en mission à Poudlard - ce que Freja réfutait - la demoiselle se devait de ne rien oublier. Une grande réussite jusqu'ici ! Même son bulletin de note lui rappelait qu'elle devait étudier plus pour avoir une meilleure moyenne. Non qu'elle ait eu des notes incontables, mais elle ne pouvait pas se satisfaire avec quinze sur vingt.

• ~ •
@Neko-chan
Revenir en haut Aller en bas

Erik Kostovak-Griffins
Erik Kostovak-Griffins
Serdaigle

Parchemins : 33
Âge : 12 ans {17 février 2005}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Ian Armitage


Amitié à domicile [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Amitié à domicile [PV]   Amitié à domicile [PV] EmptyVen 2 Sep - 10:44

Amitié à domicile« Tout va bien, je te remercie. L’été demeure un moment agréable lorsqu’il est passé en famille » Comme le prouvait cette journée, la famille recomposée Kostovak-Peterson ne pouvait pas toujours être réunie à cinq en plein milieu de journée, car Charisma et Asher n’avaient pas deux mois de congés, eux. Toutefois, il y avait toujours un moment dans l’été où ils partaient tous ensemble, et quand ce n’était pas le cas, Erik avait la certitude confortable de pouvoir retrouver tous ses proches le soir même, au dîner. Comme il demandait à son amie si elle avait trouvé facilement sa maison, elle lui répondit, mais s’étonna : « Ce n’est pas ta sœur qui t’a conduite ?! ». S’ils avaient fait l’inverse et que c’était Erik qui avait été chez Louisette hautement improbable vu qu’elle vit dans le repère de MS, un de ses parents l’aurait conduit lui-même et aurait un peu discuté avec la tutrice de son amie. Le petit Serdaigle – car, oui, il n’avait pas tellement grandi contrairement à beaucoup de ses camarades – en eut un peu de peine pour la jeune lionne… sa vie de famille paraissait très différente de ce que lui connaissait depuis son installation avec son beau-père.

« Oh, non, ce n’est pas mon genre de mettre du bazar, ne t’inquiète pas ! Il s’agit juste de mes romans favoris ainsi que mon violon. Tu ne m’as jamais entendu jouer je crois ? » Son beau-père avait été un de ses professeurs de musique, il lui avait appris tout ce qu’il savait du solfège. Il avait toujours eu de bonnes prédispositions dans le domaine artistique malgré sa froideur apparente qui aurait pu laisser croire le contraire. Erik se doutait, sans jamais oser le dire tout haut, que cela lui venait en parti de son père biologique, même si l’éducation auprès d’un professionnel de la musique comme Asher l’avait ensuite poussé sur cette voie. Sans son beau-père, jamais Erik n’aurait touché un instrument, car il détestait ressembler à Axel Griffins, mais là, on pouvait se dire qu’il marchait plutôt dans les traces du mari de sa mère.

Toujours est-il qu’il avait vraiment envie de montrer un peu son univers à son amie. À Poudlard, il y avait les uniformes, les cours à s’occuper, cela ne permettait pas beaucoup de conversations privées. Dorémi faisait d’ailleurs parti de sa vie, alors il la présenta. L’elfe de maison sourit, ses oreilles bougeant légèrement alors qu’elle répondait : « Enchantée Mademoiselle. J’espère que vous vous plairez dans la demeure de ma maîtresse ». Dorémi était l’elfe de Carry, héritée de sa mère, et elle accomplissait la tâche d’une nourrice auprès d’elle depuis le grand incendie qui l’avait faite partir avec sa maîtresse de Russie pour l’Angleterre. « Je vais vous laisser maintenant, je vous appellerai quand le déjeuner sera prêt » Puis, elle disparu dans un petit pop, sûrement pour aller dans la cuisine.

« Ce n’est pas grave, ça arrive d’oublier » Pas à lui, mais il était à la limite du psycho-rigide : s’il acceptait très bien les erreurs des autres, il ne tolérait pas les siennes. « Et il est normal que ta sœur veuille profiter des vacances » ajouta-t-il pour terminer de la mettre à l’aise. « Tu veux commencer par le bureau ou par ma chambre ? Dans l’un se trouve mes livres, dans l’autre mon violon. Et Fripouille peut venir avec nous s'il veut, nous ne sommes pas allergiques au chat. » précisa-t-il, pour l’aider à faire son choix.

571
2981 12289 0


    Erik Dmitri Kostovak-Griffins
Revenir en haut Aller en bas

Louisette Munreta
Louisette Munreta
Gryffondor

Parchemins : 70
Âge : 11 ans ○1er aout ○
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Mackenzie Foy


Amitié à domicile [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Amitié à domicile [PV]   Amitié à domicile [PV] EmptyMar 4 Oct - 0:45

Amitié à domicile
Eric, l'intelligence adorable d'un enfant patient et déterminé. Il est toujours amicale et chaleureux, surtout avec ses amis!

Louisette, une petite lionne qui n'en démord pas moins quand il est question d'honnêteté. Le courage, il peut prendre des formes très surprenantes.

Erik ne cachait pas son bonheur. Il avait bien raison, son visage rayonnait et fit sourire la jeune lionne. La joie n'avait pas toujours besoin de venir de chez soi, il suffisait de la voir pour la partager. D'autant plus quand le jeune bleu affirma que tout ne pouvait que bien aller en famille. Etonnement, quelques années plutôt la petite n'aurait pas été du même avis. Pas plus qu'elle ne l'était tout a fait avec Niels qui ne l'appréciait pas, mais au moins elle se sentait chez elle et en sécurité aux côtés de Freja. • C'est important la famille. • Elle trouva qu'elle parlait un peu comme une vieille. Ce qui le fit sourire avec amusement. D'autant plus quand son ami montra sa surprise d'apprendre que la tutrice de Louisette n'était pas venue l'accompagnée.

• Elle gére une entreprise, cela lui prend tellement de temps qu'elle ne peut pas prendre de congé. • La bonne excuse, même si le MS était une entreprise particulièrement importante, complexe et si chronophage que Louisette se demandait si sa soeur avait même prit du temps pour se reproser après avoir accouché. Il n'était pas surprenant qu'elle ait confié son fils à son ex-compagnon. Ce qui l'était, c'était d'avoir prit la petite demi-soeur perdue. Niels avait raison de jalouser Louisette, mais elle n'y pouvait rien si s'occuper d'un enfant de huit ans était plus simple qu'un bébé. Quoi que, avec la petite nièce de quelques mois, le neuveux devait déchanter doublement. Grâce à Erik, Louisette se sortait de la tête cette situation particulière. Tout comme la foule de questions qui lui ombrageaient les idées.

Amusée d'apprendre que son ami avait préparé plein de chose pour sa venue, la jeune fille se permit de le taquiner un peu. Elle fut rapidement émerveillée par l'idée de l'entendre jouer du violon. • J'adorerai ça. Je n'ai jamais entendu quelqu'un en jouer!  • Un luxe pour beaucoup. Elle avait bien profité des chants dans les rues des villes Indiennes où elle s'était rendue avec Freja. Louisette n'avait jamais eu le temps de s'émerveiller devant un musicien alors avoir la chance qu'Erik face de la musique pour elle la rendait heureuse.

Louisette fut ravie de savoir que l'elfe était aussi gentille. Dorémi semblait même être aux petits oignons pour son jeune maître. Tous les elfes n'étaient pas heureux de travailler pour une famille. La lionne avait apprit que la norme était de les traités froidement sous prétexte que cela les rendaient heureux. Au moins, la famille de son ami semblait avoir assez de respect pour ces êtres pour que ceux-ci le rendent bien. L'elfe disparue en un instant après avoir parlé avec politesse. Louisette ne comprenait pas. Définitivement pas! Comment des individus si liés avec la magie pouvait être considéré comme des esclaves par les sorciers? D'un claquement de doigt un elfe pouvait tout faire. Le monde était injuste et elle ne pouvait s'attarder dessus. Son esprit de jeune fille revient à l'émerveillement et l'amusement.

Elle s'excusa d'avoir oublié. Tant de choses lui traversaient l'esprit. Être tête en l'air ne lui ressemblait pas. Heureusement que son ami ne s'en formalisa pas. Il lui proposa de choisir la pièce qu'elle voulait envahir quelques instants pour s'amuser. Les livres ou les violons? Alors qu'elle hésitait entre la musique et les pages, Erik lui assura que le chat pouvait aller sans crainte dans la maison. Connaissant l'animal, même si la famille n'aurait pas apprécier, il aurait suivit la petite partout. • Fripouille est un vrai pot de colle. J'ai de la chance que personne ne soit allergique aux chats !  • Sur ces mots, elle souleva son familier qui miaula en ferma les yeux. Bien heureux de son sort. • Montre moi ton violon. J'adorerai te voir en jouer. • Elle savait à quoi l'instrument ressemblait pour en avoir aperçu. Les sons lui étaient étranges, même si elle en avait entendu dans des musiques, elle ne pouvait pas les associer à l'instrument. Les livres attendraient d'avoir manger un petit quelque chose, même si elle se doutait ne pas avoir déjà lu ceux dont il allait lui parler. Au moins, elle aurait de quoi faire le reste de ses vacances pour se changer les idées.

• 748 •
@Neko-chan
Revenir en haut Aller en bas

Erik Kostovak-Griffins
Erik Kostovak-Griffins
Serdaigle

Parchemins : 33
Âge : 12 ans {17 février 2005}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Ian Armitage


Amitié à domicile [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Amitié à domicile [PV]   Amitié à domicile [PV] EmptyLun 31 Oct - 17:29

Amitié à domicile« Très important » confirma Erik avec un petit hochement de menton destiné à montrer à quel point il y croyait. La notion de famille ne se délimitait cependant pas, pour lui, aux liens de sang. Bien au contraire, même, puisqu’il supportait à peine la moindre mention de la partie « Griffins » de son patronyme. En revanche, il incluait volontiers les meilleurs amis de sa mère, Emma et Nicolas, dans sa famille, les appelant d’ailleurs comme il le ferait avec des oncles ou tantes qu’il n’avait pas, Charisma étant fille unique, et Axel aussi pour autant qu’il le sache.

Quant à l’explication sur le fait que la sœur aînée de Louisette – et tutrice – ne l’ait pas accompagnée, Erik l’accepta sans sourciller. « Oh, je vois ! Ma mère aussi travaille énormément » Elle ne dirigeait pas une entreprise mais elle était Auror, et autant dire qu’avec MS, elle ne manquait pas de travail ces dernières années.

« Mon beau-père est musicien, il m’a appris à jouer. Et comme mon géniteur est musicien professionnel, je dois tenir mes prédispositions de lui » Cela ne lui venait pas de Carry qui, si elle avait bien des talents, n’avait rien d’une artiste. De là dire qu’elle recherchait dans ses compagnons ce qu’elle ne possédait pas, il y avait un pas… qu’il acceptait de franchir bien qu’il n’y pensât pas de lui-même ça reviendrait à accepter qu’Axel ait été un jour le genre de sa mère et il n’est pas prêt pour ça.

Dorémi vint saluer la petite lionne puis disparut pour s’occuper du déjeuner. Quant à Fripouille, il était le bienvenu, Erik restant bien conscient que l’animal était indissociable de sa maîtresse. Il avait tout de même demandé à ses parents si cela posait problème, on lui avait certifié que non, certitude d’autant plus sûre que Dorémi faisait si régulièrement le ménage qu’aucun poil ne lui résisterait. « Nous avons tous une santé plutôt solide » Physiquement du moins, psychologiquement Erik n’était pas sans savoir que sa mère était souvent taxée de folle dans sa jeunesse. Outre que cela fusse psychophobe comme caractérisation, ce n’était pas tout à fait exact : les voix qu’entendaient sa mère étaient réelles, elles venaient de son don de prémonition, mais elles n’étaient pas sensées être aussi… personnifiées. Les traumatismes avaient eu leur part dans l’image que renvoyaient sa mère plus jeune, et il savait aussi qu’elle l’avait forcée à cultiver son don de pyrokinésie pour qu’il n’ait pas à porter un talent plus difficile à supporter. Erik se demandait encore comment elle ferait pour sa petite sœur, mais il était sûre que Charisma et Asher y réfléchissaient. Et puis, Harmony ne serait jamais seule, elle. Elle avait ses parents, et ses deux frères, pour toujours l’aider si les prémonitions devenaient trop difficiles à supporter.

« Suis-moi, je vais t’emmener dans ma chambre » dit-il en lui désignant le couloir qui menait aux différentes chambres. Une fois arrivés, dans une pièce aux teintes assez uniformément bleues – pas parce qu’il était un garçon mais parce qu’il s’était toujours vu à Serdaigle -, il désigna son violon et ses partitions. « Tu préfères quel genre de morceau ? J’ai des classiques, évidemment, mais j’ai aussi des musiques de films ou de jeux vidéos. J’aime bien tenter de jouer des morceaux que j’ai aimé entendre ailleurs » Il venait d’une famille de sorciers mais ils avaient accès à certaines parties du monde moldu, par le fait d’avoir été en primaire dans le Londres non-magique. Erik était d’ailleurs, comme Aylaen, un grand fan de jeux vidéos, bien qu’il préférât les RPG tandis que sa pseudo-cousine (elle était celle du demi-frère par alliance d’Erik) préférait les jeux de combat ou de course.

620
2981 12289 0


    Erik Dmitri Kostovak-Griffins
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Amitié à domicile [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Amitié à domicile [PV]   Amitié à domicile [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Amitié à domicile [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle amitié ou une amitié déjà acquise ? [Pv]
» Une amitié singulière [PV]
» Confidences & Amitié <3
» Une amitié précieuse [PV]
» [PV] Jalousie & Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: Maisons & Habitations-
Sauter vers: