Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

Partagez
 

 Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Leith Thomson
Leith Thomson
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 252
Âge : 13 ans • 11 juillet 2004
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Harvey Cantwell/Alex Lange


Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen Empty
Ξ Sujet: Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen   Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen EmptySam 6 Aoû - 17:00


mon futur beau-reuf

J'ouvre pas ma porte à n'importe qui, j'm'en bats les roubignoles. J'mets tous mes potos dans mes clips même ceux qui ont des têtes de guignole. On a appris à devenir des hommes. Ici, la vie te cogne à tour de bras. Je me dis qu'il faut qu'on veille les uns sur les autres pendant que mes amis dorment autour de moi.

Leith Jensen
Bristol • 1er août 2017


Le premier août, Leith avait adressé un grand salut à sa mère, un grand sac de sport jeté sur son épaule, avant de pénétrer dans la cheminée, de se jeter un peu de poudre de cheminotte, et de prononcer l’adresse de son autre parent. Il reverrait sa mère pour les courses de rentrée. Ses parents s’entendaient mieux avec le temps et parvenaient désormais à passer des après-midi tous les deux avec lui sans que cela ne pose véritablement problème. Et même si Leith avait bien vécu le divorce de ses parents, ne comprenant juste pas ce qui avait conduit à cette décision, il était toujours heureux de passer du temps avec eux deux –ce que seul un enfant de couple divorcé pouvait comprendre, il supposait.

Il arriva en fanfare peu avant le déjeuner dans un appartement qui n’avait jamais semblé aussi petit –la faute à de nombreux cartons entassés un peu n’importe comment. Le retour de Fiona après la fin de sa scolarité à Poudlard avait visiblement décidé Claire et son père à partir de cet endroit beaucoup trop étroit pour une famille de quatre, dont deux jeunes sorciers turbulents à tendance casse-cou. Ils avaient acheté une maison avec jardin, qui se trouvait en banlieue de Bristol avec trois belles chambres, une salle qui devrait être le bureau-studio de musique de Fiona, et une salle de jeu avec sac de frappe pour Leith, histoire qu’il ne se sente pas délaissé par rapport à sa demi-sœur.

Après le déjeuner, Leith était occupé à ranger ses affaires (sa belle-mère prenait très sérieusement son rôle d’inspectrice de chambre, le chargeant de corvées si elle voyait ne serait-ce qu’un jogging dépasser dans son armoire, alors même qu’ils déménageaient bientôt) lorsqu’il entendit sonner. Son père était parti au Ministère, Claire avait pris sa garde à l’hôpital, et Fiona se préparait dans sa chambre, aussi daigna-t-il aller ouvrir la porte c’est trop aimable de sa part. Le visiteur était, sans surprises car sa sœur lui en avait parlé, Jensen McGowan, copain de Fiona de son état, Ecossais et batteur émérite. « Wesh Jens. J’peux t’appeler Jens ? Ça f’rait un grave bon blaze, t’en penses quoi ? Fiona est en train de retourner son dressing pour trouver une tenue sexy pour toi bonjour la poucave, mais elle va trouver, t’inquiètes. J’crois juste qu’une partie de ses affaires est dans un carton mais bon… », déballa-t-il à toute vitesse en invitant le Serpentard à entrer. Le couloir donnait sur la droite sur un petit salon qui lui-même donnait sur une cuisine ouverte et Leith invita son aîné à s’asseoir sur le canapé. « Tu veux un truc à boire en attendant ? », proposa-t-il car, sous ses apparences de caillera bien étudiées, il était en réalité bien élevé.

A ce stade-là de la conversation, Jensen n’avait pas dû manquer le badge qu’avait affiché crânement le blondin sur son tee-shirt marron ample. Leith avait en effet reçu son badge de capitaine un peu plus tôt ce qui l’avait évidemment réjoui, et il était hors de question de se séparer de cette distinction quand il était en présence de sorciers. Claire et ses parents s’étaient cotisés pour lui acheter un nouveau balai, une Comète très solide, et adaptée à son poste de batteur. Il avait aussi reçu une tablette magique pour son anniversaire, et des claquettes Adidas le summum de la classe qu’il portait présentement, son bas étant un simple short jogging ça existe vraiment beige. « Ton stage chez les Pies s’est bien passé ? », demanda-t-il ensuite, tâchant de contrôler l’excitation dans sa voix –et échouant lamentablement. Il était fan de l’équipe depuis son enfance, suivant chacun de leurs matchs même lorsqu’il était à Poudlard, les écoutant sur une radio magique. Il était très content que Fiona se soit dégoté un mec qui supportait également cette équipe je vous donne ma bénédiction, comment-ça vous vous en foutez ?

Avec mes pèlerins, on faisait qu'emmerder l'monde. Sur le chemin de l'amitié, j'ai fait de belles rencontres mais j'ai grandi, pas besoin de t'alerter, m'man. Quand on part dans nos délires, on a l'air tellement cons.



@tiababylo





sourd face à la jalousiej'ai toujours rêvé d'être dans l'top
EXORDIUM.




Dernière édition par Leith Thomson le Jeu 11 Aoû - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 802
Âge : 17 ans (20.06.2000)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Thomas Doherty & Matthew Bell


Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen   Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen EmptyMar 9 Aoû - 15:49

Jensen & Leith
Then I saw you and I knew. Maybe it's 'cause I got a little bit older, maybe it's all that I've been through. I'd like to think it's how you lean on my shoulder and how I see myself with you. I don't say a word but still, you take my breath and steal the things I know.
There you go, saving me from out of the cold
Contrairement à Victoire, Jensen était resté à Montrose à la fin de leur stage de Quidditch le dimanche, en grande partie car Samuel avait invité Raphaël, Heaven et les trois terreurs chez lui, et qu’il en avait profité pour inviter Jensen également. Il n’avait donc été mis au parfum du remue-ménage qui était arrivé sur le chemin de Traverse lors de l’édition du soir de la Gazette du Sorcier; se félicitant, pour une fois, de ne pas avoir été présent. La dernière fois où ils s’étaient manifestés dans la rue commerçante, Gabrielle avait été enlevée avec d’autres enfants et le traumatisme avait été tel qu’elle avait été oubliettée, rendant Jensen fou de rage, le faisant s’éloigner des pensées de l’organisation, alors qu’il en avait été un fervent défenseur à une époque, pas si lointaine que cela d’ailleurs.

Il était rentré à Lairg dans la soirée et avait ensuite préparé ses affaires pour le lendemain, puisqu’il devait aller à Bristol retrouver Fiona, après un mois à ne l’avoir eue que par tablette et par téléphone, quand il n’oubliait pas de le charger - ce qui n’était pas une mince affaire, il fallait bien l’avouer. Il s’assura donc de mettre en évidence le pull blanc brodé d’une pie noire et signé par Samuel ainsi que plusieurs titulaires de l’équipe, qui serait le cadeau d’anniversaire du demi-frère de Fiona, mais aussi le pull blanc qu’il avait pris pour la blonde, histoire qu’elle soit assortie lorsqu’elle viendrait le voir jouer aux matchs. Après tout, comme il n’avait pas pris de vacances à proprement parler, il ne pouvait pas lui ramener quelque chose de particulier, sauf si elle espérait un mug de la ville ou un pot de leurs confitures… Ou peut-être aurait-il du lui prendre un billet pour le spa ? Après tout, Montrose était une ancienne ville thermale… Jensen se passa une main dans les cheveux, se demandant s’il avait fait une erreur en choisissant le pull, tout en sachant que si sa sœur ou sa cousine aimaient passer du temps à prendre soin d’elles dans un spa, il n’était pas sûr que cela plaise à Fiona. Il ne disait pas non pour la voir en maillot de bain ou sans rien mais encore fallait-il qu’elle apprécie la chose.

Le lendemain, une fois qu’il fut prêt - il avait cette fois opté pour un pantalon noir, aux carreaux blancs, rappelant tout à fait les Pies, et un polo manches courtes, lui aussi aux couleurs de son équipe préférée corporate ce garçon, que voulez-vous qu’il avait pris soin de ne pas boutonner jusqu’en haut, espérant que Fiona apprécie l’effort. Heureusement pour lui, Peony était à des milliers de kilomètres et ne pouvait donc pas lui obligé un check vestimentaire avant qu’il n’aille à Bristol. Malgré ses dix-sept ans fêtés en juin, Jensen n’avait pas encore eut l’occasion de prendre des cours de transplanage et donc de passer son permis. De plus, il n’avait encore jamais été à Bristol, donc il aurait été bien impossible pour lui d’y transplaner. Cela étant, il était hors de question qu’il demande à l’un de ses parents de l’y emmener, et avait réussit à s’arranger avec des amis de ces derniers pour utiliser leur cheminée. Il réapparu donc à Bristol, époussetant la poussière qui avait pu se poser sur lui, remercia les amis de sa mère et se dirigea vers l’adresse qu’elle lui avait donné, s’aidant discrètement de sa baguette comme boussole Jensen et Waze ne faisant pas encore bon ménage, donc. Arrivé devant la porte, il sonna, ne sachant pas trop qui il devait s’attendre à trouver de l’autre côté. La mère de Fiona ? Son beau-père ? La porte s’ouvrît sur Leith, Jensen poussant presque un soupir de soulagement. Jusqu’à ce qu’il l’entende parler à une vitesse folle et faire une remarque sur la tenue de Fiona qui ne manqua pas de tendre Jensen, peu convaincu que Fiona apprécie d’être qualifiée ainsi par son propre frère. « Bonjour Leith. Tout le monde m’appelle déjà comme cela, je t’en prie. » Il suivit le serdaigle, ne relevant donc pas le commentaire sur sa petite amie, et prit place sur le canapé, moins nerveux qu’il n’aurait pensé l’être, sûrement dû au fait qu’il s’agissait de Leith et pas des parents de la blonde. « Je veux bien de l’eau, merci. Vos parents ne sont pas là ? » demanda-t-il, avec peut-être un peu d’appréhension dans la voix. Après tout, la rencontre avec ceux de Viska n’avait pas été des plus idéales

Bien entendu, il aurait été bien compliqué de manquer le badge que Leith arborait sur son torse, et Jensen esquissa un léger sourire en le voyant. Il était, bien sûr, au courant, Fiona ayant partagé l’information et Jensen ayant retrouvé la liste finale à son retour de stage avec son propre badge. « Félicitations pour ton poste de capitaine, tu dois être particulièrement fier, non ? » Après tout, son grand copain - de ce qu’il avait compris des histoires racontées par Fiona - était James Potter, qui devait sans doute être en train de crever de jalousie, Victoire étant encore capitaine de Gryffondor pour un an. Il avait été surpris de voir qu’Alan avait laissé sa place avant la fin de sa scolarité, mais le poufsouffle semblait tellement pris par ses révisions que le Quidditch n’avait plus l’air de compter énormément.

Leith ne tarda pas à lui parler de son stage, et Jensen hocha la tête, prenant une gorgée d’eau, avant de reposer le verre sur la table basse. « Oui, c’était très intense, car plus court que l’an dernier, mais très intéressant. Il n’y avait que des capitaines, mais pas seulement des joueurs britanniques. » Comme les stages étaient possibles dès la fin de la cinquième année - pour le bien de tous, il semblait préférable que les BUSEs soient déjà passées apparemment - Leith avait encore un peu de temps avant de pouvoir postuler. « Tu souhaites devenir joueur professionnel ? » Autant demander, car s’il savait que le bleu et bronze était fan des Pies, il n’en savait pas plus. Il en profita d’ailleurs pour ouvrir son sac, et récupéra le paquet de Leith. « Joyeux anniversaire. Je sais que je suis un peu en retard, mais je ne pouvais pas l’envoyer pendant le stage. » Il le lui tendit, espérant faire mouche. D’après Fiona, il taperait dans le mille, mais on n’était jamais trop sûr.
acidbrain



the love that could never be ours
we had that young love. we had that dumb love, the kind that cuts you up inside. my blood was your love. we had that you jump and I'm jumping, crazy kind of something,  that dumb love. we had that young love. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Leith Thomson
Leith Thomson
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 252
Âge : 13 ans • 11 juillet 2004
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Harvey Cantwell/Alex Lange


Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen   Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen EmptyJeu 11 Aoû - 18:09

Leith admirait Jensen McGowan. C’était loin d’être un secret et Fiona le savait bien –il avait été à deux doigts de la congratuler lorsqu’il avait appris qu’elle sortait avec le jeune homme. Hormis son style de bourge des années 1730 et son air de garde de prison, sans compter qu’il était un Sang-Pur et ne devait, pauvre de lui, pas connaître le rap moldu –mais Leith comptait bien y remédier ne dis pas merci Jensou surtout-, le Serpent possédait plusieurs caractéristiques qui avaient fait de lui immédiatement quelqu’un que le blond appréciait. D’abord, il était Ecossais, et fier de l’être vu qu’il parlait les langues de leur pays natal. Ensuite, il volait très bien, comme Leith avait pu le constater lors des matchs de Quidditch, était un batteur émérite et un bon leader de son équipe –ce qui ferait de lui un adversaire coriace pour la prochaine Coupe de Quidditch. Leith savait que c’était un ami d’Amy, et toute personne gentille avec sa meilleure pote était forcément appréciable, et un fan des Pies. Que demandez de plus ? Qu’il devienne son beau-reuf et qu’ainsi Leith puisse passer plus de temps avec lui et gratter des places gratuites pour aller voir son équipe préférée, oui, oui, on te connaît Leith paraissait être un rêve éveillé. Fiona avait beau avoir des goûts très discutables en matière de musique, elle choisissait en revanche mieux son mec que ses reprises de chansons pour ses concerts pour toute demande de conseils artistiques, appelez McKinnS.

Il était évident que malgré leurs origines communes et leur accent, Leith et Jensen avaient une manière très différente de s’exprimer sans blagues. En y réfléchissant bien, le brun parlait un peu comme Chichi, on l’aurait dit tout droit sorti d’un manuel de bonnes manières d’un temps aussi ancien que les dinosaures. Néanmoins, il accepta son surnom sans discuter. « C’trop cool mec ! En vrai, on est un peu reuf maintenant toi et moi, c’normal que j’te donne un blaze tu vois ! » Lui, hormis son nom de rappeur auto affublé, n’en avait pas –il avait un prénom trop court pour ça. « Nan. Mon daron est parti au Ministère et Claire, la mère de Fiona, est partie juste après daller. Elle est infirmière dans un hôpital moldu », précisa Leith en allant chercher un verre et en y versant de l’eau fraîche pour Jensen. Cela étant dit, il devait sûrement connaître le métier de Claire, ainsi que son prénom, maintenant.

Jensen n’étant pas le plus stupide des garçons, ni le moins observateur, il remarqua son badge de capitaine et Leith, une canette de Coca à la main, prit aussitôt son air de fanfaron. « Ouais grave ! Mes darons m’ont acheté un super balai pour fêter ça ! Après, tu vois, j’savais que j’allais l’avoir, genre il y a personne d’autre qui le méritait mais bon ! J’suis content que c’soit pas ce con de MacLeod surtout ! » Sinon, MacCrétin se serait montré plus insupportable que jamais alors que c’est pas son genre à lui, voyez-vous. « J’suis l’plus jeune captain d’puis méga longtemps en plus ! Genre d’puis Carmichaël, mais il a plus son badge, ce nul ! » Du coup, comme lui comptait bien le garder jusqu’à sa dernière année, il deviendrait le capitaine qui serait resté le plus longtemps en poste de ces dernières années.

« Ah ouais ? Ça devait être grave chanmé de rencontrer d’aut’ joueurs d’aut’ pays comme ça ! Ils venaient d’où ? Y avait la couz à James aussi, Victoire, j’crois, nan ? », demanda-t-il au sujet du stage. « J’sais pas en vrai. J’aime bien le Quidditch, j’suis bon mais assez bon pour passer pro ? J’suis pas sûr tu vois. P’têt que j’essayerai, genre, mais j’veux plutôt être tireur d’élite de baguette tu vois, comme mon daron. » Ce qui n’avait rien d’étonnant lorsqu’on le connaissait un minimum : Aonghas était le modèle de sa vie. Sur ses mots, Jensen lui offrit un paquet, que le garçon s’empressa de déballer, en déchirant le papier comme un sauvage ou moi à Noël. Il découvrit un superbe pull des Pies de Montrose, signé par l’entraîneur et les joueurs de l’équipe, et laissa échapper un sifflement conquis, se fichant bien que Jensen soit techniquement en retard pour son anniversaire. « Wow…j’sais pas quoi dire Jens…Vazy t’es vraiment trop mon reuf toi, t’aurais pas pu m’faire plus plaisir ! Merci ! » Leith offrit un grand sourire au Serpentard avant d’enfiler le vêtement par-dessus son tee-shirt et d’aller s’admirer dans le miroir du couloir. Le pull lui allait parfaitement !

@tiababylo





sourd face à la jalousiej'ai toujours rêvé d'être dans l'top
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen   Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bristol • mon futur beau-reuf • Jensen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Botruc... Beau truc... Beau?! [PV: Drake]
» [Bristol] The girls are back [V]
» Damn! Not you... Hey, how are you? ○Jensen○
» - Retour dans le futur - - PV -
» Une leçon privée [Jensen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Angleterre-
Sauter vers: