Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la ...
Voir le deal

Partagez
 

 [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Aylaen Miller-Jones
Aylaen Miller-Jones
Gryffondor

Parchemins : 44
Âge : 11 ans {05/06/2006}
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Mckenna Grace


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptyMar 13 Sep - 8:56

Histoire de la Magie : les écoles étrangères
Cours commun 1ère à 5ème année
mardi 5 septembre 2017
Si la matière enseignée par son oncle ne faisait pas déborder d’enthousiasme la jeune Aylaen, en revanche, elle trouvait follement amusante l’idée de le voir dans le rôle de professeur. Pour la nouvelle lionne, son tonton Nicolas était un homme un peu trop sensible qui jouait avec elle aux jeux vidéos tout en plaisantant au sujet de son presque-beauf Simon – pour le plus grand plaisir d’Aylaen qui ne supportait pas le petit ami de sa mère. C’est donc avec un entrain visible mais modéré par la perspective d’un cours soporifique qu’elle pénétra, presque en retard, d’un pas sautillant dans la salle. Elle commença par admirer la pièce, agrandie par magie : un cours avec les élèves plus vieux voulait dire un cours en compagnie d’Erik ! Cette petite réunion de famille promettait d’être super drôle !!!

Évidemment, le demi-frère de son cousin faisait son fayot et s’était mis dans les premiers rangs. Hors de question qu’elle l’imite ! À la place, elle chercha Scorpius. Que son ami d’enfance ne soit pas encore arrivé ou qu’elle ne l’ait simplement pas repéré, Aylaen ne trouva pas l’héritier Malefoy dans la salle. Pas plus perturbée que ça par cette nouvelle, la petite blonde se dirigea vers un de ses nouveaux camarades de classe. Elle ne connaissait pas encore son nom, mais elle le reconnut car elle retenait bien les visages, talent fort utile quand vous débarquiez pour la première fois à Poudlard ! « Salut ! J’peux m’asseoir ? » Pas de réponse. Elle prit ça pour un oui ! Elle commença par s’asseoir et fut rapidement rejointe de l’autre côté par quelqu’un j’vous laisse décider par qui, le rang était presque rempli. Énergiquement, elle sortit ses affaires, puis elle fit de grands signes à son professeur/oncle qui lui répondit d’un mouvement de la main autrement plus timide. Est-ce que son oncle était gêné de voir sa petite nièce adorée suivre son cours ? Sacré tonton !

« Tu pourrais répondre t’sais, ça s’appelle la po-li-tesse ! » finit-elle par dire, autant parce qu’il la regardait d’un air qui ne lui plaisait pas que parce qu’il ne lui répondait pas. Par acquis de conscience, elle passa une mèche de cheveux blonds derrière sa mauvaise oreille pour vérifier que son appareil était toujours allumé, puis fit de même de l’autre côté. Tout fonctionnait bien, donc s’il avait parlé, même à voix basse, elle l’aurait entendu ! Il était donc bel et bien malpoli ! Si elle avait été un peu plus dans les clichés, elle aurait pu mettre ça sur le compte de la maison Serpentard, mais Scorpius y était lui aussi et il était plutôt dans l’excès inverse du trop formel – l’éducation d’la haute quoi !

Quand le cours commença, elle griffonna les informations sur son parchemin, et pendant un temps de creux, elle rédigea un petit mot à l’intention d’Erik. Elle avait pour projet de balancer sa boulette comme si c’était une balle de baseball. « Combien tu paries que j’arrive à envoyer cette boulette sur le ptit brun  du second rang ? » glissa-t-elle à son voisin revêche avec un air malin, par pur esprit de provocation. « Mademoiselle Miller-Jones ! Pas de bavardages ! » tonna Nicolas. Aylaen leva les yeux au ciel pour toute réponse, remettant à plus tard sa bêtise en cours.

554


    Aylaen Jenny Ana Miller-Jones
Revenir en haut Aller en bas

Scorpius Malefoy
Scorpius Malefoy
Serpentard

Parchemins : 55
Âge : 11 ans ♦ 4 avril 2006
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 17
FACECLAIM: Nico Liersch/Elisey Bendas


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptyMar 13 Sep - 12:25


Les écoles étrangères


Poudlard répondait-elle à ses attentes ? C’était la question que lui avait posée ses parents, dans une longue lettre destinée à savoir si tout se passait bien dans l’école de sorcellerie. Scorpius pouvait le comprendre : il était l’aîné de la famille, le premier enfant à rejoindre l’école écossaise après des années d’éducation à la maison, il devait certainement manquer à sa mère et à son père, sans compter Demetria, qui se retrouvait presque pour la première fois seule au manoir. Scorp avait également reçu une missive de son parrain Blaise Zabini, de sa tante et marraine Daphné, qui avait enseigné durant un court temps les Soins aux créatures magiques, et d’Abell, qui cherchait surtout à savoir s’il avait déjà un harem de jeunes filles à ses pieds -le blond lui avait répondu très poliment que, pour le moment, il préférait se consacrer aux études et, un concept presque nouveau qu’il découvrait désormais, à socialiser avec des enfants de son âge. Il y avait beaucoup d’élèves à Poudlard, et beaucoup rien que dans son année et dans sa maison, et Scorpius, qui avait essentiellement évolué en vase clos jusqu’à présent, n’avait pas l’habitude de cotoyer autant de personnes en même temps, ni de l’agitation et du bruit que des centaines d’élèves ne manquaient pas de créer. Son principal défi constituerait donc à s’habituer à une telle cacophonie. D’autant que même si les cours ne suscitaient chez lui aucune espèce d’inquiétude, les devoirs en équipe ou binôme, à lui, qui était habitué à travailler seul depuis toujours, seraient une autre paire de manches. Heureusement, outre Aylaen, il s’entendait bien avec Rose, Albus, et il sentait que le courant passait également avec Blake, l’un de ses autres camarades de dortoir. Ce qui faisiat au moins quatre possibilités pour qu’un devoir en commun se passe correctement.

En tant que grand curieux, avare de savoir autant qu’un Serdaigle, Scorpius se montrait toujours enthousiaste lorsqu’il découvrait une nouvelle matière -du moins une matière enseignée de manière différente que ses précepteurs. D’autant que ce cours ci, d’Histoire de la magie, serait un peu spécial en raison de la présence des autres promotions. Scorp se demandait si ce genre d’occurrence se reproduisait souvent. En dehors de ses camarades de classe, il était sûr de retrouver dans les rangs plusieurs jeunes sorciers qu’il avait déjà croisé lors de soirées mondaines tels qu’Alexandre Symphonie, Amy Flint, Eurydice Foster ou encore la très jolie Cassandra Fawley.

Au contraire de Blake et d’Aylaen, Scorpius décida de s’asseoir au premier rang, qui lui paraissait le plus amène pour se faire voir et se distinguer, au milieu de la classe, presque en face du professeur. Peu étonnant, Rose s’installa à ses côtés et l’héritier des Malefoy lui adressa un regard aimable. Il avait remarqué, au fur-et-à mesure des cours, que la jeune Granger-Weasley possédait un esprit affûté, et nul doute qu’ils se disputeraient la place de premier de la classe. D’ailleurs, à la question de l’enseignant, Scorpius leva rapidement la main pour répondre. « En Europe, à part Poudlard, il y a deux grands instituts de sorcellerie majeurs : Durmstrang et Beauxbâtons. La localisation exacte de Durmstrang n’est pas connue, même si elle se situe certainement en Europe du Nord, probablement dans l’un des pays de la Scandinavie, comme la présence de certains sorciers bulgares, comme le célèbre joueur de Quidditch Viktor Krum le prouve. C’est une école très secrète, et très sélective qui a longtemps privilégié les sorciers de Sang-Pur, ou du moins qui n’acceptait pas les nés-Moldus. Il se dit que le château se trouve dans un grand parc, entouré de montagnes. Durmstrang est reconnu pour son enseignement des duels, et enseigne différentes manières de combat à la baguette aux élèves. Beaucoup pensent qu’on y enseigne la magie noire, et il est en tout cas avéré qu’on y apprend la Legilimancie et l’Occlumancie, qui sont des vieilles magies destinées à lire dans les esprits pour la première, et à protéger son esprit pour la seconde. » Il se tut, satisfait de sa réponse. « Beauxbâtons se trouve en France, certainement dans le sud, loin de la capitale Paris. Rose connaît certainement la ou les spécialités de cette école, n’est-ce pas ma chère ? » Il adressa un sourire malicieux à sa voisine de table. Ce n’était pas vraiment un piège, vu qu’il s’agissait de l’école où l’une de ses tantes avait étudié.

731 mots



don't look downon top of
the world
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas

Mason Hopkins
Mason Hopkins
Serdaigle

Parchemins : 49
Âge : 13 ans (21/02/04)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Nick Jonas / Jack Dylan Grazer


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptyDim 18 Sep - 13:53

♛ Cours d'Histoire de la Magie :: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.
Mama said fulfill the prophecy. Be something greater. Go make a legacy. Manifest destiny. Back in the days. We wanted everything, wanted everything. Mama said burn your biographies. Rewrite your history. Light up your wildest dreams. Museum victories, everyday. We wanted everything, wanted everything.

▼▲▼

Mason avait beau avoir cherché à refouler les événements de l'été, le fait que Dan se soit trouvé directement exposé aux actions de MS l'avait laissé ébranlé. Les anxiétés datant de l'attaque de leur père avaient fait un retour renforcé dans sa vie. Il s'était néanmoins appuyé sur les contre-attaques habituelles : les cinémas de Leeds, la lecture, son imagination. Et il avait l'impression que ça ne marchait pas trop mal. De retour à Poudlard, il faisait plutôt bien illusion, d'autant plus qu'il pouvait retomber machinalement dans des mécanismes bien rodés : concurrencer Chiara, avoir de bonnes notes, traîner avec Amy, mettre Leith en sourdine dans sa tête.

Ce jour-là, il était arrivé en cours d'histoire de la magie, conscient qu'ils seraient nombreux. Désormais en troisième année, il appréciait moyennement la perspective de se retrouver encerclé de petits élèves bruyants et surtout, moins avancés que lui, mais on ne lui laissait pas tellement le choix en la matière. Au moins pourrait-il voir son frère. Thalia était au milieu, accompagnée de Leith, avec qui elle avait eu la curieuse idée de décider de sortir pendant l'été. Chiara au premier rang, évidemment, accompagnée d'une Poufsouffle et contre toute attente, de Dan. Habituellement, Mason se serait mis devant à son tour, pour ne pas laisser trop de place à Chiara, mais la rangée était déjà chargée : un garçon se trouvait de l'autre côté de la blonde. Vaguement frustré, il alla s'installer à côté d'une Serpentard aux cheveux presque blancs, qu'il avait déjà vue en compagnie de Valentina. « Salut. » prononça-t-il par automatisme, imitant le geste précédent de sa voisine pour interpeler son frère, en particulier. Il aurait bien ajouté quelque chose à l'intention de Chiara, mais il ne trouva rien de très inspiré, et se contenta donc d'un hochement de tête civil - après tout, il s'entendait bien avec elle, malgré tout.

Il chercha Amy des yeux, ne la trouva pas, et déballa donc ses affaires, juste avant que le professeur Jones ne prenne la parole et ne leur donne le thème du cours : les écoles étrangères. Facile. Évidemment, de multiples mains se levèrent, chacun y allant de sa petite anecdote, et Mason se contenta d'écouter - il préférait attendre une question plus difficile pour s'exprimer. Il nota que Chiara était silencieuse elle aussi, ce qui le conforta dans sa décision de discrétion. Leith venait de s'exprimer à haute voix pour balancer le nom de l'école de magie japonaise, sans apporter d'information complémentaire, ce qui était bien la preuve que la question était trop accessible. Détournant les yeux de son camarade de dortoir, qui avait - caractéristiquement - interpelé Chiara sans la moindre discrétion, il porta son attention vers son frère, qui avait choisi de s'exprimer au sujet de Taliesin, l'école mentionnée par Thalia, et qui avait le mérite d'être un peu plus pointue que les autres réponses. « J'me demande si j'aurais pu avoir un don. » murmura-t-il, plus ou moins pour le bénéfice de sa voisine, et songeant distraitement à Peter Parker. Grand pouvoir, grandes responsabilités.

CODAGE PAR AMATIS

[ 531 ]



mason; — If it's a million to one shot I'll make sure I'm the one. Seems that nothing is safe, except the truth turns to lies. Never figured it out or found out why. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 262
Âge : 16 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Emma Mackey


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptyDim 18 Sep - 14:24

♛ Cours d'Histoire de la Magie :: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.
Back in time, oh, I go wandering. Through the rooms of my mind. Every door that I've been closing. All the people that I have let down. On a river, I'm floating down the stream and back again. Like a beggar on my knees, am I running out of time?

▼▲▼

Cassie était libérée du joug de sa grand-mère. Libre, libre, libre. Les mauvais traitements, verbaux et physiques, elle voulait tout laisser derrière elle. Elle ne comptait pas retourner chez Isla et William l'année suivante, et encore moins chez Henrietta. C'était pleine de conviction qu'elle revenait à Poudlard, forte de cette décision, décidée à ne pas repenser à Henrietta, à ne pas se laisser déborder par la rancœur ou la colère qu'elle sentait poindre dès lors qu'on lui demandait comment s'était passé son été. Obéir aux ordres, se faire reprendre, être exhibée de soirée mondaine en soirée mondaine comme la petite fille en apparence docile que sa grand-mère l'avait forcée à être.

Son look n'était pas au beau fixe : ses cheveux avaient gardé leur brun naturel, et elle n'avait rien pu acheter pendant l'été. Sa seule excursion sur le chemin de Traverse s'était soldée par une attaque de MS, et une prise de position qu'elle avait ensuite tâché de camoufler comme elle l'avait pu à Henrietta - avec un succès discutable. On ne lui avait pas laissé d'autre opportunité, et ça n'était pas même pas comme si elle avait les fonds pour acheter quoi que ce soit, de toute façon. Cece était aux abonnés absents. Elle n'avait croisé Isla et William que chez leurs "amis", occasions au cours desquels elle avait dû se montrer polie et courtoise sous l’œil vigilant d'Henrietta. Ce qu'elle ne pouvait avoir en accessoire, elle le compensait en maquillage, emprunté à Madeleine ou à Aoi. Elle s'en voulait de devoir glaner auprès de son amie ce que sa famille aurait aisément et largement pu payer, mais s'était promis que dès lors que sa situation serait à nouveau plus stable, elle se rattraperait.

Les yeux cernés de noir, et les paupières teintées de brun, elle avait pris la direction du cours commun d'histoire de la magie. Son uniforme était - relativement - réglementaire. Elle ne cherchait pas à s'attirer d'ennuis dès le début d'année, cette fois. Ulcérer Isla et William maintenant ne rentrait pas dans ses plans, et elle n'avait aucune envie qu'on la retire de Poudlard pour la coller H24 chez Henrietta.

Elle aperçut Thalia, assise à côté de Thomson, dont Amy lui avait parlé pendant l'été. Elle ne comprenait pas bien pourquoi son amie avait choisi de sortir avec un garçon - cette lubie chez ses camarades lui échappait entièrement. Mais tant qu'elle était heureuse - et ça semblait être le cas - pourquoi pas ? Elle s'approcha pour saluer les deux Serdaigle, et interrogea : « Vous attendez quelqu'un, non ? » Le premier rang ne l'intéressait nullement. Se faire légèrement discrète ne signifiait pas qu'elle avait décidé de briller en classe. Elle s'installa plutôt à côté de Roxana, qui était de la même année qu'elle, mais à Poufsouffle. « Salut, ça va ? » Sa camarade semblait toujours très attachée à la mode, et Cassie songea qu'elle avait le mérite d'être elle-même un peu moins négligée qu'en son habitude : pas de bouton manquant ou de traces de terre à signaler sur sa tenue du jour. Un bon point pour elle ? « Tu lisais quoi ? » demanda-t-elle en avisant la BD se trouvant devant sa camarade.

Le cours débuta, et Cassie énuméra les écoles de sorcellerie dans son esprit : Durmstrang, Beauxbâtons, Ilvermorny, Salem, Castelobruxo, Mahoutokoro. Puis : l'école de Roxana, justement, qui fut mentionnée par une autre Poufsouffle. Et Taliesin, citée par Thalia, et à laquelle elle n'avait pas immédiatement songé. Il y avait l'ancienne école du copain de Vanellope aussi, Thomé. Peu adepte des interventions en classe, elle écouta Scorpius intervenir avec une réponse très complète au sujet des deux autres écoles du Tournoi des Trois Sorciers. Elle était familière du Serpentard à l'illustre nom de famille parmi les Sang-Pur, ainsi que sa voisine, qui avait rejoint Gryffondor en début d'année. Tout ça avait tendance à renforcer le fait qu'elle se trouvait désormais en cinquième année. Et pourtant, elle n'avait pas l'impression d'avoir tout à fait les mêmes préoccupations que ses autres camarades : à la fois trop sérieuses, et autrement trop innocentes.

CODAGE PAR AMATIS

[ 707 ]




cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Erik Kostovak-Griffins
Erik Kostovak-Griffins
Serdaigle

Parchemins : 33
Âge : 12 ans {17 février 2005}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Ian Armitage


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptyLun 3 Oct - 8:51

Histoire de la Magie : les écoles étrangères
Cours commun 1ère à 5ème année
mardi 5 septembre 2017
Comme l’avait deviné avant même de le constater Aylaen, Erik s’était bel et bien installé au premier rang, déjà bien rempli, à la place libre à côté d’un première année blond. Comment s’appelait-il déjà ? Il n’en savait plus rien, mais il reconnut en revanche la demoiselle rousse de l’autre côté du garçonnet pour être la fille de la Ministre britannique de la magie, Rose Granger-Weasley. Il ne lui avait jamais vraiment parlé mais l’avait parfois croisée. Et puis, avec deux parents aussi importants pour l’histoire de la magie de leur pays, elle était connue. « Bonjour » dit-il à ses deux cadets poliment mais sans s’attarder, ses bonnes manières se heurtant au fait qu’il ne connaissait pas le nom du garçon. Son visage à lui aussi lui était pourtant familier, n’était-il pas ami avec cette peste d’Aylaen ? Si, ce devait être ça. Il avait un prénom qui faisait référence à un animal, lequel était-ce ? Non, ça ne revenait pas. Tant pis, au pire il demanderait à Aylaen à la fin du cours, histoire de ne pas rester sur un constat d’échec. Sa mère ne serait pas fière de lui…

Erik hésita à garder la dernière place libre à l’autre versant de la sienne pour son demi-frère. Après une courte tergiversation, il convint avec lui-même qu’il n’était pas là pour papoter gaiement avec son frérot/meilleur ami et laissa l’heure d’arrivée de Liam décider de s’il pourrait le rejoindre ou non.

Le cours débuta. Le jeune Serdaigle ne fut même pas surpris lorsque Aylaen se fit gronder par Nicolas. Il se tourna même vers elle pour la fixer d’un air sévère : comment avait-elle été élevée pour manquer à ce point de manière ?! « Incorrigible... » souffla-t-il en soupirant, se remettant correctement sur sa place, écoutant le cours se poursuivre.

Il tiqua un peu lorsqu’un Gryffondor de son année, Dan, posa une question au sujet des dons pour la maîtrise d’un élément et de la matière apprise à l’école des Philippines évoquée par une Poufsouffle. Si Erik ne connaissait rien de cette dernière, il doutait que cela soit aussi naturel que d’avoir un don. Il avait hérité de celui de son père biologique, la maîtrise du feu, et les flammes étaient toujours apparues par sa seule volonté. Certes, sa mère lui avait appris à les contrôler grâce aux enseignements qu’elle avait reçus à Taliesin (avec certains de ses professeurs actuels comme Monsieur Clarks ou Madame Gibson), ce qui avait évité qu’il fasse n’importe quoi avec, mais Erik n’avait pas eu l’impression d’avoir à apprendre à faire apparaître les flammes. Les manipuler, en revanche, demandait un peu plus de concentration. Il n’arrivait toujours pas à leur donner une forme précise, ainsi qu’il l’avait remarqué suite à sa discussion avec Caitlyn l’an passé.

Plus impulsif que ce que son imitation de sa mère laissait croire de lui, il remua un peu sur son siège, pris d’une furieuse envie de répondre à la place de son « tonton Nicolas » qui n’aurait probablement pas apprécié la blague ! Raison pour laquelle il ne dit mot, choisissant la voie prudente de l’attente : Nicolas allait bientôt apporter sa réponse, elle serait sûrement adéquate sinon il lui dirait un mot en privé sur son incompétence.

611


    Erik Dmitri Kostovak-Griffins
Revenir en haut Aller en bas

Amy Flint
Amy Flint
Serpentard

Parchemins : 150
Âge : 13 ans {15.04.2004}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Selena Gomez/Camila Mendes


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptyLun 3 Oct - 15:14

Histoire de la Magie : les écoles étrangères
Cours commun 1ère à 5ème année
mardi 5 septembre 2017
Amy aimait bien l’histoire de la magie : elle s’y ennuyait parfois, n’étant pas ce qu’on appellerait une intellectuelle, mais rien de catastrophique ne pouvait avoir lieu armée uniquement d’un parchemin et d’un stylo bic (elle avait définitivement abandonné la plume en dehors des examens, trop salissant). Plutôt confiante, elle arriva d’un pas assuré en salle d’histoire de la magie et observa quelques secondes les places déjà occupées. Le plus évident aurait été d’aller rejoindre Leith, Thalia et Valentina, mais bien qu’ils soient en cours, elle craignît de devoir tenir la chandelle - un rôle dans lequel, faute de pratique, elle n’excellait pas ses parents eux-mêmes n’était pas débordant d’amour -, cela étant dit, l’alternative de Mason ne lui parut pas beaucoup plus engageante. La proximité de Chiara n’était jamais une bonne idée lors des cours, quels qu’ils soient. La nouvelle préfète lui étalait sa supériorité et se moquait d’elle à la moindre erreur… elle n’avait pas les épaules d’un Leith ou d’un Mason pour le supporter si tôt dans l’année. Choisissant un entre deux, elle se glissa dans le rang devant Leith, lui adressant un grand signe de la main et manquant d’éborgner les voisins au passage avant de s’asseoir précipitamment car elle n’était visiblement pas aussi en avance qu’elle l’avait cru et le cours commençait.

Dans cette précipitation, elle manqua de renverser le contenu de son sac ouvert au sol mais comme elle avait plus de réflexes que d’adresse (si ce n’était avec un souaffle, mais ses prouesses sur un balai ne lui servait à rien en histoire de la magie), elle parvint à s’en saisir avant de se faire une nouvelle fois remarquée pour de mauvaises raisons. Un peu stressée par ce début de cours pas aussi serein qu’elle l’aurait souhaité, elle tenta de se concentrer sur le contenu du cours.

Les écoles étrangères. Bien. Très bien même. Elle n’en connaissait pas beaucoup à titre personnel mais cela paraissait être un sujet abordable, même pour elle et sa petite culture. Pas forcément étonnant que le prof ait fait ce choix pour un cours commun : il fallait que les premières années puissent suivre. Amy se souvenait combien elle avait été intimidée lors de ses premières semaines à Poudlard… tout y était tellement plus grand, et tellement plus peuplé que chez ses parents !

Elle jeta un petit coup d’œil derrière elle, en direction de son meilleur ami, lorsque celui-ci parla d’une école. Elle ignorait qu’il  connaissait précisément l’école asiatique la plus renommée, Mahoutokoro, mais elle ne devrait pas en être si étonnée : Leith était à Serdaigle après tout ! Il était bien plus intelligent qu’il ne le montrait au quotidien, et clairement beaucoup plus intelligent qu’elle cette petite a des complexes d’infériorité étonnants. Son regard passant ensuite sur les premiers rangs, elle remarqua que Chiara n’avait pas l’air dans son assiette. Amy avait entendu Lavinia dire que leur camarade avait souvent mal au ventre ces derniers temps… avec son bon cœur habituel, et malgré ses craintes sans cesse renouvelées des réactions de Chiara, Amy espérait qu’elle n’avait rien de trop grave… tout en notant que cela avait au moins un avantage : pendant ce temps, elle ne participait pas, et Amy trouvait ça plutôt reposant de voir d’autres mains levées que celle de la blonde prétentieuse. Ça changeait un peu ! Et c’était aussi ce qui était sympa lorsqu’ils avaient des cours avec les autres années.

571


    Amy Marinette Flint
    L'ambition et la témérité s'élèvent aux premières places que le mérite craint et que l'on refuse au mérite. + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Jones
Nicolas Jones
Directeur Serdaigle

Parchemins : 586
Âge : 29 ans
Actuellement : Professeur d'histoire de la magie & Directeur de Serdaigle


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Dan Stevens


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptySam 8 Oct - 15:31

Cours commun 1ère à 5ème année
mardi 5 septembre 2017
Les élèves s’installèrent les uns après les autres. Le cours débuta et, sans surprise, il ne tarda pas à devoir reprendre sa nièce. Elle avait le regard qu’il lui connaissait bien, celui qui disait qu’elle se préparait à faire une bêtise… Mais il l’oublia vite, commentant les réponses de ses autres apprenants. « C’est tout à fait exact Mademoiselle Hastings, pour les trois écoles, 15 points pour Serdaigle. Taliesin a effectivement été créée pour répondre à un besoin momentané chez les jeunes sorciers de ma génération : pour prévenir l’apparition prochaine de la Vague Noire, des enfants sont nés dotés d’une sorte de bonus magique, d’un don qui devait leur servir à surmonter les crises à venir. D’après les recherches des historiens de la magie, c’est toujours ainsi que naissent les dons héréditaires : des enfants naissent avec des talents quelques années avant une Vague Noire, puis ceux-ci se transmettent à leurs enfants, et aux enfants de leurs enfants, ainsi de suite jusqu’à ce que le don soit trop dilué et disparaisse. Taliesin n’a malheureusement rapidement plus eu de raison d’exister, car leurs élèves étaient trop vieux, et que leurs descendants n’étaient pas encore nés, l’école a donc fermé, clôturant sa brève histoire » Personne dans la famille Jones n’avait eu de don : leur père étant un cracmol, c’était déjà pas mal qu’ils aient presque tous été des sorciers (sauf l’aîné, Daniel, qui était comme leur père et ne semblait, heureusement, pas en souffrir). En revanche, Emma, sa petite amie, avait le don d’invisibilité. Carry avait, elle, un don héréditaire sans rapport avec les événements anglais, pour la bonne et simple raison qu’elle était Russe. Rien ne prouvait cependant que le pays d’origine de son amie n’ait pas été touché de manière équivalente quelques générations auparavant. « Quant à Ilvermorny et Salem, elles sont toutes les deux biens connues maintenant, encore que ce soit pour des évènements parfois négatifs comme l’invasion de MS ou les chasses aux sorcières »

Un autre Serdaigle prit ensuite la parole. Nick hésita à le reprendre sur son langage puis se souvint qu’il fallait choisir ses combats – aucune dispute grave n’avait éclaté malgré la présence d’autant d’élèves, il devrait s’en contenter. « C’est exact Monsieur Thomson, 5 points supplémentaires à Serdaigle ! Mahoutokoro est l’école la plus célèbre d’Asie, bien qu’elle soit loin d’être la seule existante »

Ce fut ensuite à une Poufsouffle de faire une intervention, mais pas celle qu’il aurait imaginé pour cette école précise : « Tout à fait Mademoiselle Knox, 5 points pour Poufsouffle. Mademoiselle Crewe, pourriez-vous s’il vous plaît prononcer le nom de votre ancienne école pour m’éviter le ridicule d’essayer ? » L’élève mentionnée sourit et répondit haut et fort : « Ang ugat ng kapangyarihan, ce qui signifie Aux Racines du Pouvoir en anglais. Comme c’est un nom un peu long, on l’abrège en Kapan ». Il la remercia d’un petit signe de tête et passa à la suite.

L’intervention suivante fut celle de Dan Hopkins qui ne répondit pas mais posa une question. « Il y avait en effet des élèves qui maîtrisaient un élément, vous en connaissez d’ailleurs au moins deux : le professeur Clarks, qui maîtrisait le feu, et le professeur Gibson, qui maîtrisait l’eau » Même si Nicolas ne se souvenait pas de les avoir entendu dire qu’ils en faisaient démonstration en classe, mais en même temps il n’avait jamais assisté à leurs cours non plus, donc ce n’était pas exclu. « La magie enseignée aux Philippines et dans quelques autres écoles de magie n’a pas le même fonctionnement que  ceux qui possèdent un don pour un élément. La magie élémentaire permet de manipuler un élément déjà existant dans l’environnement alors que ceux dotés d’un don peuvent créer cet élément à partir de rien. Le point commun entre les deux est qu’il n’y a pas besoin de baguette. Monsieur Kostovak-Griffins, Mademoiselle Crewe, une démonstration ? » La philippine hocha la tête en signe de négation : « Demandez plutôt à Themba M’sieur, je lui ai appris et j’ai grave la flemme donc laissez-moi dormir ! » Comme la personne manipulant la magie l’indifférait, il reprit : « Alors Mademoiselle Knox, venez par ici. Quel élément souhaitez-vous ? Pour information, votre jeune camarade est pyrokinésiste » Il attendit la réponse de la Poufsouffle et lui procura l’élément qu’elle demanda. Les deux élèves firent leur démonstration, Nicolas les remercia, et ils regagnèrent leur place pour la suite du cours. « Vous l’aurez compris Monsieur Hopkins, la magie élémentaire peut s’apprendre, elle n’est donc pas un prérequis pour s’inscrire dans l’ancienne école de votre camarade. Il faut en revanche expliquer pourquoi, nous, nous ne l’enseignons pas : la raison en est assez simple, cette magie supporte mal les environnements urbains, elle est donc jugée peu utile dans notre pays »

Ils en revinrent au sujet du cours, les autres écoles. « Réponse très complète Mademoiselle Kostas, 10 points pour Serpentard. La spécialité de Castelobruxo est effectivement la magizoologie » Puis, ce fut au tour d’un premier année de cette même maison d’intervenir : « Très bien Monsieur Malefoy, 15 points à Serpentard là aussi. Durmstrang et Beauxbâtons, deux autres grandes écoles européennes, ont souvent eu des liens avec Poudlard grâce à un événement, l’un d’entre vous peut-il me dire lequel ? » Il glissa alors un coup d’oeil discret du côté de sa nièce : elle connaissait la réponse à cause de Simon, mais détestait tellement son presque-beau-père qu’il y avait fort à parier qu’elle ne participe pas (avait-elle seulement entendu la question?!).

« Il manque au moins une école à ce tour d’horizon : il y a une grande école en Afrique, pourriez-vous me donner son nom et sa particularité ? » Et il fallait aussi en venir à la suite du cours. « Mettez-vous par deux et dialoguez sous forme d’interview sur l’une des écoles : l’un est le journaliste, l’autre un élève diplôme d’une école autre que Poudlard et parle de son expérience. Vous noterez sur votre parchemin le détail de cette interview, je ramasserai à la fin de l’heure. Pour les élèves venant effectivement de l’étranger, vous choisissez évidemment une autre école que celle d’où vous venez. C’est parti, vous avez une demi-heure »

Consignes

► Dans votre poste, vous racontez vos impressions sur les réponses apportées par Nicolas puis vous commencez le travail par deux. Si vous n'avez pas possibilité d'avoir un binôme joué, vous pouvez passer par un PNJ ! Pas besoin de "rédiger" le contenu du parchemin, l'important dans vos RPs ce sont les questions-réponses de l'interview faites à deux.

Vous pouvez poster plusieurs fois sous un même personnage jusqu'à la date limite de fin de tour si ça vous semble plus simple pour l'exercice proposé.

► Rappel : pensez à mettre votre nombre de mots, même en dehors des 500 !

► Ce premier tour du cours durera jusqu’au 14 novembre 2022 IRL. Il est encore possible de rejoindre le cours sur ce tour.


    Nicolas Michael Jones
    Quand certaines portes se ferment pour toujours, d’autres s’ouvrent en des endroits inattendus. + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 280
Âge : 13 ans {14.07.04}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptyDim 9 Oct - 11:09

Cours commun 1ère à 5ème année
mardi 5 septembre 2017
Si Chiara se retourna bel et bien lorsque Leith lui adressa la parole – après tout, il n’y avait guère qu’à elle qu’il parlât de manière aussi agressive -, elle hésita une demi-seconde à lui répondre. À quoi bon ? Il n’avait pas tort dans son interjection : une fois n’était pas coutume, il ne lui avait rien fait. Elle le regardait mal pour… elle ne savait trop quelle raison. En ce début d’année, elle ne se comprenait plus. Or, s’il y avait bien une chose qui fusse plus perturbante que ses maux d’estomac, c’était bien de ne pas savoir et de ne pas comprendre. Pourtant, ne voulant pas être en reste dans le désagréable, elle finit par répondre sèchement : « Quoi ? Je ne t’ai pas demandé l’heure que je sache, alors pourquoi tu me parles ? ». Elle partit ensuite vers le premier rang d’un pas ferme, décidé et un poil trop rapide si on s’en référait à ses habitudes. Une fois à sa place, elle marmonna un crétin pour elle-même avant de s’asseoir et de se masser le ventre d’un air soucieux.

Elle avait fini de sortir ses affaires quand une fille plus âgée vint s’asseoir à sa droite : « Non, non, je n’attends personne ». Elle aurait pu garder une place pour sa meilleure – et unique – amie Lavinia, mais le fait était que celle-ci aimait trop papoter pour son propre bien et celui de ses résultats scolaires. De plus, elle remarquerait tout de suite que Chiara n’était pas au mieux de sa forme, or celle-ci n’avait aucune envie de parler une nouvelle fois de ses mystérieux maux de ventre, ni de son ressentiment envers Leith. Elles en avaient déjà discuté durant les derniers jours et la blonde considérait qu’elles avaient fait le tour du sujet. Ou plutôt, une part inconsciente de Chiara craignait que son amie ne devine tout, y compris ce qu’elle n’était pas prête à accepter : le déni avait encore de beaux jours devant lui !

Le garçon de gauche restait, lui, silencieux. Il avait peut-être senti la mauvaise humeur de la préfète des aigles et préférait ne pas trop s’y frotter. Son prénom ne revenait toujours pas. Tant pis ! Quand Mason s’installa derrière, elle renversa sa tête vers l’arrière pour le voir et attendit qu’il la salue, ce qu’il ne fit pas. « Bonjour Mason » Insista-t-elle, car si on ne pouvait pas dire qu’elle fusse amie avec son camarade de maison, ils entretenaient en général des rapports polis – sauf quand elle s’en prenait à cette cruche d’Amy, mais là ce n’était pas le cas ! Un peu de politesse ne pouvait pas faire de mal, non ?

Le cours commença à se dérouler, ponctué par une démonstration de sa voisine et d’un Serdaigle – Erik ? -, fidèle à ses habitudes, Chiara prit des notes mais sans participer. Elle aurait bien aimé continuer sur ce mode, mais le professeur Jones leur demandait de commencer un travail par deux. Elle aurait peut-être dû se mettre avec Lavinia finalement… Elle regarda autour d’elle : Mason voudrait probablement être avec son frère, non ? Dommage, car à eux deux, c’était la bonne note assuré. Peu volontaire pour se creuser la tête, elle demanda franchement à ses voisins directs, sur les côtés et derrière : « Quelqu’un pour se mettre avec moi ? » En espérant que ce ne serait pas l’inconnu de gauche qui se proposerait : elle n’aimait pas sociabiliser, mais était assez à cheval sur la politesse. Ne pas connaître le prénom de son voisin alors qu’elle était préfète, c’était pas terrible franchement !

603


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Themba Knox
Themba Knox
Poufsouffle

Parchemins : 178
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptyDim 9 Oct - 16:24

Le sujet du cours plaisait beaucoup à la jaune et noir, qui appréciait d'autant plus qu'une grande partie du contenu vienne des élèves eux-mêmes. Elle était surprise, quoi qu'elle n'aurait peut-être pas du l'être, qu'autant d'entre eux connaissent des écoles magiques à l'étranger, au point de pouvoir en raconter les spécificités, aussi bien éducatives que structurelles. Si elle avait entendu parler de plusieurs des écoles citées, elle aurait été bien incapable d'être aussi précise que ses camarades pour les décrire. Même pour l'école philippine, si elle avait bien compris l'importance de la magie élémentaire en son sein grâce à ses cours avec Roxana, elle ne pouvait finalement rien en dire d'autre, pas même le nom. Cependant, ce fut l'apport du Professeur Jones au sujet de Taliesin qui fascina le plus la quatrième année. Elle avait entendu parler de cette école un peu spéciale, mais n'avait aucun détails concernant les raisons de sa conception. Elle pensait qu'il s'agissait simplement d'un établissement un peu plus spécialisé que Poudlard. En apprendre plus sur la manière dont naissaient les dons magiques, comme une réponse anticipée à un problème à venir, était tout bonnement captivant... et encore plus questionnant. Comment l'arrivée de ces Vagues Noires pouvaient-elles être prévues à l'avance par... par quoi en fait? Par la Magie, comme une entité consciente et active? La magie était-elle vivante alors? C'était surprenant, Themba n'avait pas l'impression que "sa" magie avait une volonté propre. Pour la baguette, oui, elle sentait bien comme une palpitation, une chaleur qui rentrait en résonnance avec elle. Mais la magie, c'était une partie d'elle, comme l'étaient ses cheveux, sa peau, ou encore sa voix. Et si les crises magiques étaient prévisibles, ne pouvaient-elles alors pas être évitées? Y avait-il une sorte de destin? Ça allait à l'encontre de la vision que Themba avait de la Vie, mais elle restait ouverte.
Elle hésita un moment, n'étant pas certaine de ne pas être hors sujet si elle questionnait le professeur à ce sujet. Elle avait même au cas où sorti son calepin et noté ses questions (ou plutôt une série de mots clés pour s'en souvenir). Mais finalement, le sujet étant lui-même abordé de manière assez précise par leur enseignant, elle supposa que sa question ne serait pas complètement hors de propos. Et s'il jugeait que ce n'était pas le moment d'en parler, il le lui dirait, et elle n'insisterait pas. Elle leva donc la main pour demander: "Excusez-moi, je ne suis pas certaine de comprendre pour le lien entre les dons et les Vagues Noires. Ça veut dire que d'une certaine manière, ces Vagues sont prévisibles? Et que du coup, ces dons sont produits par... la magie elle-même?" Elle s'en arrêta là, pour ne pas trop digresser dans ses nombreux questionnements, résolue, si elle avait le temps, à passer à la fin du cours pour discuter plus longuement du sujet avec le Professeur Jones.

Quand vint son tour de proposer une école, et qu'elle présenta très brièvement l'institut magique situé aux Philippines, sa réponse fut validée, et elle fut contente que son aînée originaire des îles soit questionnée à son tour pour donner le nom qui manquait à Themba. Un nom bien trop long (qui plus est dans une langue étrangère) pour que la jeune adolescente puisse le retenir dès la première fois, mais elle nota l'abréviation sur son parchemin, déjà bien rempli de tout ce qu'elle avait pu noter sur chacune des écoles présentées par d'autres élèves.
L'évocation de la magie élémentaire souleva une question chez un autre élève au sujet des maîtrises élémentaires innées. Themba savait que la pyrokinésie existait, et qu'un de leurs professeurs (ainsi qu'un élève prénommé Erik si elle avait bien retenu), mais la réponse de leur professeur lui fit découvrir qu'il était possible également de maîtriser l'eau. Pour une raison inconnue, créer de l'eau à partir de rien lui semblait plus impressionnant encore que de créer des flammes, alors qu'elle savait qu'il existait des sortilèges pour ces deux éléments (le sortilège de feu était d'ailleurs couramment utilisé en potion pour chauffer les chaudrons). Pour ce qui était de la distinction entre la magie élémentaire et les dons, Roxana lui avait déjà enseigné l'an passé, la quatrième année ne jugea donc pas nécessaire de renoter cette information.
Lorsque le Professeur Jones demanda une démonstration à un jeune élève (sûrement le "Erik" mentionné par Roxana) et à la Philippine, Themba ne s'attendait pas à se retrouver envoyée à sa place. Passées quelques secondes de surprise, elle se leva avec un sourire jusqu'aux oreilles, nullement impressionnée à l'idée de montrer le peu qu'elle savait faire à cinq années réunies (ce qui devait tout de même faire un bon deux cents élèves). Elle rejoignit le bureau de leur enseignant et se plaça à côté de son cadet à l'écharpe bleue et grise. "Oui, j'ai entendu dire que tu maîtrisais le feu" répondit-elle plus à son voisin qu'à l'enseignant qui venait de parler. "C'est mon élément aussi, mais pour l'instant, c'est avec l'eau que je m'entraîne." Ayant reçu un verre d'eau, elle y plongea le bout de deux doigts (à défaut de pouvoir faire tenir sa main entière dans le verre), et tira sur l'eau qui grimpa plus rapidement qu'avant d'arriver en cours. La pratique payait déjà. Bien vite, toute l'eau était enveloppée autour de sa main droite, qu'elle pu lever pour que tous les élèves la voient bien. Elle la tourna dans un sens, dans l'autre, sans la lâcher des yeux, pour montrer que l'eau n'en coulait pas. Puis, satisfaite de sa réussite, elle baissa les yeux vers l'assemblée pour sourire à pleines dents à Roxana... ce qui eut pour effet immédiat de briser son contrôle et de se retrouver arrosée par sa propre main encore au dessus de sa tête. Bien des élèves auraient sans doute rougi, cherché à s'essuyer magiquement, bafouillé des excuses pour ce raté. Mais pas Themba, qui en rit de bon cœur, avant de déclarer à l'ensemble des élèves, toujours souriante: "L'essentiel, dans la maitrise élémentaire, c'est la concentration. Et je crois qu'on peut dire que la mienne est un peu limitée."
Elle allait poser sa main dans ses cheveux pour essayer d'en tirer l'eau, mais se rendit compte qu'elle était déjà sèche. Comment? Mystère, sans doute le Professeur Jones avait-il fait disparaître l'eau sans un mot, si c'était le cas elle n'avait même pas remarqué sa baguette bouger. Elle se tourna ensuite vers son jeune voisin, pour observer sa maîtrise du feu, avant de regagner sa place. Elle aurait quelque chose à écrire à ses parents, ce soir.

La suite du tour des écoles magiques se déroula. Themba fut particulièrement attentive pour l'Afrique. Impossible de ne pas connaître le nom de l'école qui avait envoyé quelqu'un faire un cours exceptionnel l'an passé. Mais cette école ne pouvait pas être la seule du continent, il était énorme. Elle se demandait si des élèves mentionneraient d'autres écoles que la plus connue (et attendue par leur professeur).

Avec tout ça, elle avait oublié l'état de sa voisine blonde. Le travail proposé par l'enseignant la rappela à cette dernière, lorsqu'elle demanda si un de ses voisins voulait travailler avec elle. Avec un sourire aimable, Themba se tourna vers elle: "Ouais, moi si ça te va. Je m'appelle Themba, et toi...?" Qui disait grande école disait encore rencontrer des élèves inconnus après trois années complètes sur place.
Les présentations passées, Themba annonça qu'elle choisirait Castelobruxo; elle avait certes pratiqué la magie élémentaire, mais elle en savait plus sur le fonctionnement de cette autre école, que lui avait bien décrit son aînée Lucrecia lors d'une soirée à rempoter des choux mordeurs de Chine. Une fois que sa binôme eut choisi une école, Themba offrit de commencer avec les questions, et d'échanger les rôles après. Prenant un air faussement sérieux, mais incapable de cacher son amusement, elle se lança.
(Je posterai les question quand je saurai l'école choisie par Chiara ^^)

1 299 mots
Revenir en haut Aller en bas

Roxana Crewe
Roxana Crewe
Poufsouffle

Parchemins : 74
Âge : 16 ans {14 septembre 2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Shay Mitchell/Christina Nadin


[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 EmptySam 22 Oct - 12:24

Cours commun 1ère à 5ème année
mardi 5 septembre 2017
Lorsque Cassie s’assit à ses côtés, Roxana leva le nez de sa bande dessinée (plus précisément un comics) et adressa un sourire à la lionne. Elle se serait plutôt attendue à être rejointe par une de ses amies, mais Themba avait préféré le premier rang, Tina la proximité de Thalia, et dans la masse de leurs camarades confondus sur les cinq premières années, elle n’apercevait pas Mad’ et les autres non plus. D’un naturel liant, la philippine accueillait avec bonne humeur toute compagnie, aussi répondit-elle d’un ton enjoué : « Coucou ! Oui, ça va ! Et toi ? » Et comme sa camarade s’enquérait de sa lecture, Roxy ferma l’ouvrage pour dévoiler la couverture : « Fables, j’en ai eu quelques tomes en guise de cadeau d’anniversaire anticipé. Mes parents ont l’air de croire que ne m’offrir que des vêtements n’est pas très bon pour mon développement ! ». Elle glissa le livre plus vers la lionne pour le cas où elle voudrait feuilleter cette réécriture de contes de fées moldus. Roxana avait toujours eu un faible pour les versions modernes de ces histoires, trouvant les originales vieillies et peu à son goût. « T’as changé de look, non ? » demanda finalement la Poufsouffle, les sourcils froncés, peu convaincue par cette version de Cassie qui ne s’affirmait dans aucun style. Elle-même était vêtue de l’uniforme réglementaire qu’elle se contentait d’accessoiriser : ses cheveux, attachés d’une tresse sur le côté dont s’échappaient quelques mèches récalcitrantes, brillaient de fausses mèches jaunes qu’elle avait glissé au milieu des vraies, ses ongles étaient vernies d’un rose pâle discret, et elle portait de nombreux bijoux. Ces derniers se composaient de multiples bracelets colorés, de quelques bagues dorées, et de larges anneaux assortis. Si elle s’était décidé à ne pas porter d’escarpin pour débuter l’année car tout passage dans le parc se soldait par des talons enfoncés dans l’herbe, elle n’avait pas les souliers recommandés par l’école, portant à la place des tennis de marque, jaunes et noirs, histoire d’aller avec le reste de son uniforme.

Ce point mode finit toutefois par être interrompu par le début du cours puis par le développement de celui-ci. Issue d’une école étrangère mentionnée par Themba, Roxy fut contrainte à la participation par le professeur. Pourtant, quand il fut question qu’elle descende faire une démonstration de magie des éléments, elle déclina. Roxana n’était pas timide, les raisons de son refus étaient qu’elle ne voulait pas être cataloguée comme une première de la classe : cette appellation manquait cruellement de style ! Elle refila sans remord le bébé à Themba, autrement plus sérieuse qu’elle au demeurant. Avec une certaine fierté, la Poufsouffle assista à la démonstration de son élève et lui rendit son sourire, même après que la magie se soit rompue sous l’effet de la distraction. Lorsque Themba et le petit Erik repartirent à leur place, Roxana se pencha sur Cassie pour souffler : « C’était un peu prévisible, travailler sur un autre élément que le sien, ça demande encore plus de concentration ». En disant cela, elle essayait aussi de dédouaner son amie, qu’elle avait envoyé à sa place avec seulement quelques leçons pour tout bagage. Et des leçons données par une novice qui plus est!

Le professeur Jones annonçant un travail par deux, elle resta évidemment tournée vers sa voisine : « Tu te mets avec moi ? » proposa-t-elle en ajoutant « On ne peut pas prendre mon école, alors pourquoi ne pas tenter Beauxbâtons ? Grâce à Madeleine, on connaît plein de trucs sur elle ! »

593


Roxana Jasmin Crewe
Time, it doesn't matter When we're together, we never rush Fill my heart with laughter Ever after the greatest love Chase the sun, Having fun, Forever young and that will never change Take me, we can't wait no longer Anywhere with you just feels like paradise Feels like paradise Take me away and hold me closer Anywhere with you just feels like paradise Feels like paradise
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.   [1ère à 5ème année] Les écoles étrangères. - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[1ère à 5ème année] Les écoles étrangères.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Inscription Cours n°1 - [1ère année ; 5ème année]
» Inscriptions • 1ère à 5ème année.
» Inscriptions • 1ère à 5ème année
» ¤ Cours #1 [1ère à 5ème année] - La Verveine ¤
» Résumé du 5ème cours (pour les 1ère année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Cours d'Histoire de la magie :: Cours d'Histoire de la Magie-
Sauter vers: