Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Figurines Funko POP! One Piece 2023 : où les trouver ?
Voir le deal

Partagez
 

 Votes pour le résultat de l'animation de l'été !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Qui a le mieux insérer sa citation imposée ?
Karen
Votes pour le résultat de l'animation de l'été ! Vote_lcap80%Votes pour le résultat de l'animation de l'été ! Vote_rcap
 80% [ 4 ]
Thomé
Votes pour le résultat de l'animation de l'été ! Vote_lcap20%Votes pour le résultat de l'animation de l'été ! Vote_rcap
 20% [ 1 ]
Total des votes : 5
 
Sondage clos

AuteurMessage

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1224
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


Votes pour le résultat de l'animation de l'été ! Empty
Ξ Sujet: Votes pour le résultat de l'animation de l'été !   Votes pour le résultat de l'animation de l'été ! EmptyLun 24 Oct - 10:28

Nos deux concurrents sont en plus des persos qui se côtoient Razz
Karen devait placer la phrase "Malgré les méchants, la gentillesse est le pari le plus raisonnable. C'est toujours elle qui gagne à la fin" et Thomé "Les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d'invention et de fécondité".

Karen Blackthorn a écrit:

Villains are back

They say I'm trouble, they say I'm bad, they say I'm evil and that makes me glad.
Karen Blackthorn

Pas de pause pour les espions. A peine rentrée de Copenhague avec Niels, escortés, comme il se doit, de Koning père, Karen s’était entretenue avec Freja concernant le plan de cet été. La cheffe de Magicis Sacra avait ensuite pris Niels à part pour lui révéler un détail que, visiblement, Karen n’avait pas à connaître [et comme l’esprit du danois lui restait impénétrable, elle ne pouvait même pas le savoir par ce biais]. Ces confidences secrètes avaient hautement agacée la Serpentard. Niels s’était bien intégré à Poudlard, d’accord, mais il s’agissait de sa première mission pour l’organisation. Et voilà que Freja lui racontait plus de détails qu’à une espionne [presque] aguerrie, tout cela parce que c’était son fils et qu’il risquait de lui taper un caca nerveux digne d’un enfant de cinq ans [comme lorsque sa demi-sœur était née] s’il n’en savait pas plus que Karen ? Ces préférences n’avaient pas leur place dans leur organisation, et elle ne manquerait pas d’en parler à son père. Les Blackthorn soutenaient Bloomberg avec loyauté, mais comme toute loyauté, particulièrement chez les espions, celle-ci avait ses limites, et Karen n’appréciait guère être écartée comme une vulgaire membre du cercle extérieur.

Son indignation n’avait cependant pas sa place en ce dimanche de fin de juillet. Heureusement pour MS et pour elle, Karen savait parfaitement mettre ses émotions négatives de côté afin de se consacrer à sa mission du jour. MS avait décidé de frapper un grand coup, sur le Chemin de Traverse, histoire de rappeler un autre grand coup d’éclat, et car il s’agissait d’un jour où les Symphonie étaient présents. Qu’Ivalyana Van Cress fasse partie des otages chagrinait quelque peu Karen. Même si Elena Blackthorn, son aïeule dont elle portait l’héritage, que ce soit par son second prénom ou par sa puissance et ses capacités à lire dans les esprits et à bloquer le sien, avait quitté l’Ordre il y a bien longtemps, Karen considérait qu’il s’agissait de son devoir de garder un œil sur le Basilic prisonnier dans le corps d’une fille. Qu’importe. La jeune fille savait bien que tout cela n’était qu’un leurre histoire de distraire ces imbéciles de sorciers à la botte du Ministère pour que Sean accomplisse sa mission. Leur comportement à tous était si pathétique, même si Karen devait bien reconnaître que certains savaient viser juste. Sérieusement, ils n’avaient plus qu’à graver "Malgré les méchants, la gentillesse est le pari le plus raisonnable. C'est toujours elle qui gagne à la fin" sur leur peau pour être encore plus pitoyable. Tous à se précipiter pour sauver des sorciers à peine plus intéressants que la moyenne sans s’arrêter un minimum pour observer les alentours et se rendre compte que tout ça n’était qu’un piège…Karen ouvrit son esprit à son père, qui était posté en civil en retrait, pour analyser les pensées des mages et avertir Sean ou Freja si certains se rapprochaient trop de leur objectif, et s’aperçut qu’il pensait la même chose [mais ce n’était pas très étonnant, à vrai dire].

La remarque de Niels lui aurait fait lever les yeux au ciel si elle savait pas garder une expression parfaitement impassible. « Bien sûr que je me rappelle du plan », répondit-elle sèchement, son père lui signalant qu’un groupe de sorciers s’approchait de Sean et de sa troupe. « Va donc jouer les preux chevaliers auprès de ta potentielle fiancée. Elle va nous griller la couverture d’Eustache, cette petite gourde », ajouta-t-elle en Danois en désignant du menton Eurydice, qui, pour une fois dans sa vie, s’énervait contre son parrain et son père. Quant à elle, elle se dirigea d’un pas nonchalant vers le styliste. Il avait jeté un Levicorpus sur un jeune homme pour ralentir le groupe à ses trousses, mais un autre garçon à la coiffure bien trop longue le libéra. Elle voulut avertir Sean que sa tentative n’avait pas réellement réussie mais fut bousculée par un enfant en pleurs, qui cherchait ses parents alors qu’elle s’apprêtait à jeter un sort. Le temps d’adresser un regard noir au gamin et elle avait perdu de vue Sean. Décidément, elle n’aimait guère les enfants.


Thomé Mertvyy a écrit:
Now, we need some space, but what I feel for you is strong
La confession qui fit rougir Thomé n'avait rien de mal. Loin de là! Il était même adorable de constater que le jeune homme osait dire ce qu'il ressentait et cela sans le moindre doute, bien qu'avec une certaine gêne. Après tout, il savait que ces mots posaient un certain problème à la jeune femme et qu'il faudrait des années avant qu'elle n'ose les dire. Toutefois, ce n'était qu'une question de temps aux yeux du russe bien déterminé à la conquérir et à briser ce mur qu'elle avait en elle. Enfin, le briser était exagéré. Les remparts construits avec le temps et l'énergie avaient un but. Peut-être devrait-il plutôt penser à les garnir de plantes grimpantes? Une idée bien plus raisonnable, mais aussi très romantique. Thomé le s'en rendait progressivement compte, il était beaucoup plus fleur bleu avec ses papillons dans le ventre, qu'il n'aurait jamais pu l'imaginer. Sa grand-mère adoptive lui aurait sans doute sortir des répliques d'un auteur féministe pour lui rappeler que personne n'est fin connaisseur sur soi-même et que tout reste à découvrir. Une grande philosophe cette vampire ! Et même, une fan incontestée de George Sand.

L'épreuve fut passée, avec étonnement, plus de calme et de tendresse que ne l'aurait suggérer cette chemise abandonnée. Les belles paroles évoquées résonnaient doucement, telle des ailes, dans le cœur du sorcier qui ne cessait de se surprendre. Pourtant, ce qui l'étonnait davantage, c'était Vanellope. Elle ne le fuyait pas, mais répondait au mieux, lui offrant alors ce qu'il espérait ardemment. La joie bourgeonnait dans son être, tout comme les papillons dansaient dans son ventre. Il ne manquait rien, si ce n'était l'aveux complet qu'il laissa échapper. Son désire pour elle, aussi émotionnel que physique, reçu la réponse la plus favorable qu'il pouvait entendre. Ces quatre petits mots firent éclore la fleur de son âme. Le souffle sur sa peau était telle une brise d'été. Le soulagement ne faisait que gonfler son cœur de joie. Il comprit alors le sens même de ce que sa mère adoptive citait de George Sand : "Les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d'invention et de fécondité. " quand il lui demandait comment était sa mère biologique. Il n'y avait pas assez et, en même temps, trop de mots pour décrire la beauté de l'amour et du désir qui pouvait tout construire, comme tout détruire. Et le papillon de sa fleur se trouvait là, sous ses yeux. Il n'avait pas eu besoin de l'imaginer, ni de l'inventer ou même de vouloir le créer : son papillon née d'une fleur était tout simplement la fête de sa vie.

Quand il lui dit alors qu'il souhaitait son bonheur, il ne s'attendait pas à une semblable réponse. Son sourire sincère le toucha profondément, si bien qu'il ne pouvait qui répondre avec toute la tendresse du monde. " Il me faut alors, m'assurer de ne pas changer cela. " La délicatesse du touché le fit frémir délicieusement. Son souffle se retient un instant. Son coeur pouvait s'arrêter là, le temps se figer à cet instant. Si proche de lui, elle affirmait y connaître le bonheur, tout en étant si souvent lointaine et inaccessible. Ce paradoxe aurait dû le torturer, mais Thomé y voyait une beauté capricieuse et féroce. Il se languissait de ne pouvoir l'approcher, de ne pouvoir la voir, et se réjouissait tant de chaque instant près d'elle. Il comprenait. Il comprenait? Il comprenait ! Ce besoin de liberté et de distance était indissociable et indispensable pour que leur couple puisse marcher. Nul besoin de se retrouver chaque jour, de se coller comme des tourtereaux, il suffisait d'un regard échanger à distance pour le combler. Il suffisait simple qu'elle ne le fuit pas et c'était là sa demande. Le russe comprenait que toutes les situations ne s'y prêtent pas, qu'ils se croiseraient souvent sans avoir le temps d'échanger plus qu'un simple touché du bout des doigts, mais n'était-ce pas plus que suffisant ? La croiser sans devoir la retenir. La voir et pouvoir s'approcher sans qu'elle s'éloigne. Elle le lui promit et un sourire emplis de joie étira les lèvres du garçon. La victoire avait ce gout doux et sucré, d'autant plus quand elle plongeait ses yeux malicieux dans les siens. Qui voudrait avoir plus qu'une expression si divine?

Une autre demande fut formulée. Il était hors de questions que les non-dits empoisonnes leur relation. Thomé y tenait particulièrement. Depuis qu'il la fréquentait, il avait compris que la préfète pouvait tout supporter sans jamais montrer son agacement, sa colère ou sa frustration. Toutefois, ce n'était pas parce que V était une psychopathe jouant l'empathique quand sa l'arrangeait. Pourtant, il ne comprenait pas pourquoi elle tolérait tant de chose sans jamais oser montrer son avis. Il se méprenait même sur la raison et entendre le point de vue de la Lionne l'amusa beaucoup. " Je vois, je cois... tu n'aurais pas dû venir Serpentard plutôt? " Ce qui était loin d'être une insulte. Il s'étonnait, spontanément, de la découvrir si "rusée" pour avoir la "paix". Lui-même ne manquait pas de rappeler qu'il était d'une maladresse spectaculaire. La preuve étant la première fois où il avait été parler à cette beauté logée dans ses bras. Dire que Viska s'était évertuée à lui donner de très bons conseilles ! " Je... oui, mais ça ne le sera pas si je te blesse par accident..." Ronchonna-t-il comme un enfant désemparé par le fait que sa remarque le faisait rougir. Il ne s'était pas attendu à un mignon comme description de ces "gaffes" qui pouvaient être un gros problèmes. Si Vanellope l'avait, par exemple, aperçu avec Karen dans les toilettes des filles, cela aurai été un énorme mal entendu. Après tout, sa camarade de cours évoquait en lui sa défunte sœur cadette. Il songea même un bref instant qu'il faudrait un jour qu'il explique pourquoi il ennuyait autant Karen. Même s'il doutait que V le prenne bien.

La conversation se fit avec moins de mots et plus de contact. Cet échange, pleins de papillons dans le ventre, lui faisait perdre pieds. La salle de danse tanguait sous la salsa du baiser ardent qu'il s'empressa maladroitement de rompre. Sa nervosité transpirait telle la rosé du matin, alors que Thomé s'efforçait d'être plus honnête qu'il ne l'était d'habitude avec la Lionne. Cette dernière ne semblait pas du tout voir à quel point, pour lui, cet instant comptait et revêtait d'une importance si capitale, qu'il craignait de faire une gaffe. " Bien. " Ce mot si expressif qu'il reflétait soudainement son cerveau exsangue. A défaut de retrouver ses mots, il retrouva le baiser. Jusqu'à ce qu'elle lui redonne une réponse qui le fit sourire. " Je suis parfaitement d'accord. Je ne veux juste pas te décevoir. " Ce qui était un soucis qui n'entrait peut-être pas dans la ligne de compte de la préfète. Il devait bien l'avouer, toutes les rumeurs qu'il avait entendu sur la sexualité libertine de sa petite-amie, lui donnait l'impression de n'être qu'un idiot coincé qui ne savait rien et n'avait aucune expérience. Ce qui était totalement vrai. Aussi fut-il terriblement soulager de l'entendre dire qu'ils pouvaient se bécoter sans passer à l'acte. " C'est vrai que mon boxer avec des cloches de Pâques n'est pas hyper sexy. " Son ton très sérieux ne dura pas longtemps. Il eut un sourire très amusé qui étira ses lèvres alors que ses yeux pétillaient de malice. " Je veux surtout avoir le temps. Parce que si un prof entre maintenant, je vais devenir plus rouge qu'une tomate. " Il ne plaisantait pas cette fois si. Comment allait-il expliquer, lui tout habillée, qu'il se confessait complétement à V à moitié torse-nue ? Alors s'ils allaient plus loin... Thomé se jura d'apprendre un sort pour verrouiller radicalement n'importe quelle porte ! Et avec cette idée folle de s'imaginer pouvant empêcher qui conque de les déranger, qu'il embrassa tendrement son papillon né d'un fleure.

~
:copyright: 2981 12289 0

Pour voter, il suffit de répondre au sondage Smile


    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1224
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


Votes pour le résultat de l'animation de l'été ! Empty
Ξ Sujet: Re: Votes pour le résultat de l'animation de l'été !   Votes pour le résultat de l'animation de l'été ! EmptyMar 29 Nov - 15:51

Victoire de Karen ! Félicitations ^^
Ses points + les points de participations sont ajoutés aux sabliers Smile


    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas
 
Votes pour le résultat de l'animation de l'été !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'urne des votes : pour ou contre l'arrêt des cours d'étude des moldus ?
» [Concours Graphique] Votes !
» Concours d'aesthetics [Votes]
» Les Nouvelles Bannières { VOTES }
» [Recenser ses votes] Topic Adultes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives-
Sauter vers: