Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal

Partagez
 

 [THEME PV] Everybody type.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1201
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. EmptyLun 31 Oct - 9:57

Everybody type
Vanellope + Victoire
 I'm the type of girl that everybody type Double tap, tap, tap what everybody like You can check my stats, got everybody's eye And I run them laps 'round everybody's mind All of these girls on some uppercase shit That mean they all cap Being the best at whatever I do That's sounding on brand
Des hurlements teintés de rires résonnaient du labyrinthe devant lequel était posté V. Costumée en petite diablesse, toute de cuir rouge vêtue, elle avait accepté de veiller à la sécurité de l’animation une bonne partie du temps (même si d’autres préfets avaient aussi pris leur part de cette mission). Les professeurs n’avaient obligé à rien, ce n’était pas dans leurs attributions au départ après tout, mais V n’avait jamais été très branchée festivités traditionnelles, aussi cela ne lui manquait pas vraiment de ne pas faire des tours et des tours de labyrinthe comme certains. Du moment qu’elle pouvait aller se régaler au banquet – et ce serait le cas vu que le labyrinthe serait interdit le temps du repas -, tout lui convenait.

Comme elle n’excluait cependant pas de faire des pauses, elle s’approcha de Victoire lorsqu’elle la vit apparaître à proximité de l’animation du jour. « Salut Vic’, ça roule ? » Avec tous les préparatifs, elle n’avait fait que voir sa camarade de dortoir et amie en coup de vent ce jour-là. « Tu viens essayer le labyrinthe ? Les élèves qui l’ont préparé se sont donnés à fond. Il fait pas si peur que ça mais de ce que j’entends depuis tout à l’heure, les gamins s’ambiancent de fou là-dedans » La plupart des farces que contenaient le labyrinthe venaient des deux grands magasins du pays pour ce genre d’article : Zonko et la boutique des Weasley. Rien que Victoire ne connaissent pas déjà probablement très bien. Même si tout ça restait mignonnet, V trouvait bien qu’il y ait autre chose que le banquet, essentiellement parce que les grands repas comme celui-ci se faisaient vraiment maison par maison, alors qu’avec la montée de MS, c’était plutôt la coopération entre les maisons qui était recherchée au sein de l’école. De plus, cela égayait la vie en internat des deux premières années, qui n’avaient pas le droit de sortir de Poudlard, en amenant des activités amusantes à l’intérieur. Avec la fin de l’année civile qui approchait, il n’y aurait probablement pas d’autres animations d’ici le bal, mais les nouveaux auraient déjà bien profité si on comparait à leur première année à Victoire et elle.

« T’aurais pas croisé Thomé par hasard ? J’aurais cru qu’un truc pareil ça lui aurait grave plu mais il est pas encore venu » Occupé à mener ses propres farces peut-être ? Le connaissant, ça se pouvait. L’année dernière, il avait bien aidé Aoi à monter l’opération Paillettes Puantes, donc on pouvait s’attendre à tout de sa part.

Concernant sa relation avec le Serpentard, bien qu’elle accepte volontiers de se faire un peu charrier par ses amis, elle n’avait pas beaucoup changé ses habitudes. Elle ne se cachait pas d’être en couple avec le sixième année mais pour un regard extérieur, cela ne se remarquait pas, car elle n’était pas la meilleure pour les démonstrations d’affection en public. Pas sans but avoué du moins. En privé, elle arrivait à se sentir à l’aise, mais se raidissait encore sous le regard des autres. Elle n’avait pas envie, pourtant, d’être comme son père : tellement détachée qu’elle en deviendrait égoïste. Elle travaillait sur ses insécurités, et s’enquérir d’où était son petit ami en était l’une des méthodes.

Cela dit, Thomé n’étant pas là physiquement dans l’instant T, il semblait plus opportun de se préoccuper de la personne en face d’elle, Victoire. « Si tu veux faire un tour à l’intérieur, je peux demander une pause pour y aller avec toi. J’suis là depuis deux heures déjà » Elle devait surtout vérifier que les élèves ne rajoutaient pas des farces de mauvais goûts à celles validées par les enseignants. L’animation avait été autorisée, mais avec des règles précises, la principale étant de ne traumatiser personne avec des choses trop effrayantes. Ils étaient tous des sorciers mais il y avait des âmes plus sensibles que d’autres !

646
(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1788
Âge : 17 ans ★ 2 mai 2000
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 11
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. EmptyMar 1 Nov - 21:46


Everybody type

How was I to know? It's a crazy thing I showed you my hand and you still let me win. And who was I to say that this was meant to be? The road that was broken brought us together and I know you could fall for a thousand kings and hearts that would give you a diamond ring. When I fold, you see the best in me the joker and the queen.

Victoire Vanellope
parc de Poudlard ★ 31 octobre 2017


Des cheveux verte et un maquillage de clown. C’est avec un enthousiasme non feint que Victoire avait décidé de se déguiser pour les festivités d’Halloween. Il s’agissait de la première année où les professeurs décidaient de changer un petit peu de l’ordinaire et instauraient une animation en dehors du banquet. Cette année, les esprits frappeurs et les fantômes avaient des rivaux : un labyrinthe destiné à effrayer, surprendre et faire rire avait été installé dans le parc et victoire comptait bien l’arpenter. Hors de question de louper ça alors qu’elle était entrée dans sa dernière année à Poudlard ! L’école écossaise revêtait moins de charmes depuis que Teddy n’y étudiait plus, mais ce n’était pas pour ça qu’elle allait rester tranquillement dans sa chambre à ne rien faire. Hors de question ! Elle avait décidé d’aller jusqu’au bout de ses études à l’école de sorcellerie, elle comptait bien en profiter jusqu’au bout !

Les élèves avaient été invités à revêtir un déguisement, en dehors des heures de cours ce que Flynn avait, sans surprises, décidé de ne pas respecter cette consigne et de se pointer en classe tout de noir et de cuir vêtu, avec des bottes blanches scintillantes. Il s’était défendu d’avoir réellement transgressé le règlement sous prétexte qu’il n’avait ni mis de maquillage, ni porté la perruque noire bouclée qu’il avait prévue pour compléter son déguisement de Kiss. Un costume somme toute logique pour le fan de rock qu’il était. De son côté, Vic avait davantage hésité, avant de se porter vers une idée à la fois effrayante (c’était le but d’Halloween, normalement dixit Mean girls) mais aussi plutôt sexy, jugeait-elle. Un savant mélange qui lui permettrait certainement de gagner le concours de meilleur costume (comment ça il n’y en avait pas ? Quel était le principe de lancer un défi aux élèves s’il n’y avait pas une remise de prix à la fin ?).

Rouge et vert. Telles étaient les couleurs de son costume. Il était vrai que le personnage dont elle s’était inspirée, le Joker, un vilain qu’elle avait découvert dans une trilogie de films mettant en scène un millionaire orphelin qui voulait sauver sa ville, et où une actrice française y avait effectuée la scène de mort la plus mal jouée de tous les temps au moins, et qui avait une tête aussi affreuse que Voldemort. Alors le joker portait aussi du violet, d’après ce qu’elle avait vu de dessins et d’images d’autres adaptations du personnage, mais elle avait préféré mixer le vert, la couleur de la maison de beaucoup de mages noirs, et le rouge, celle de sa maison. Elle jugeait son maquillage de clown plutôt réussi et s’était photographiée sous plusieurs angles pour poster sur son profil Insta et pour montrer à sa mère lorsqu’elle rentrerait à la Chaumière aux coquillages lors des vacances de Noël.

Avant de se rendre dans le parc, Vic avait d’abord été prendre un verre de jus de citrouille et une part de tarte courge-cannelle excellente (les compétences culinaires des elfes lui manqueraient sacrement lorsqu’elle devrait se faire à manger j’espère que tu t’es entraîné à concocter des bons petits plats Teddy, Vic compte sur toi). Une manière aussi de montrer son costume au tout Poudlard -et elle reçut d’ailleurs de nombreux compliments sur son choix.

Une fois son petit creux comblé, elle se décida à partir pour l’extérieur. Le mois d’octobre était tout aussi venteux et pluvieux que ce fut le cas en septembre, aussi elle ferma sa veste en velours, couvrant ainsi sa brassière verte. Ses sandales n’étaient pas les plus adaptées pour fouler le sol boueux du parc et elle grimaça sur le chemin -ce qui devait rendre un peu bizarre avec son sourire factice mais qu’importe. Il faudrait qu’elle pense à les nettoyer à l’aide d’un sort lorsqu’elle reviendrait dans le hall, sinon elle était bonne pour écouter les complaintes de Rusard sur "ces satanés élèves qui font exprès de salir le sol qu’il vient à peine de laver."

Une fois à hauteur du labyrinthe, elle aperçut sa camarade de chambre. Vanellope était immanquable dans son déguisement de diablesse. « Salut V, ça va et toi ? Pas d’incidents à signaler dans le labyrinthe ? », s’enquerra-t-elle en s’approchant de son amie. « Ça te va super bien le cuir rouge ! Très sexy et sulfureux, un peu à ton image ! », complimenta-t-elle, ses lèvres s’étirant en un vrai sourire, voyant bien le déguisement de la lionne dans la lumière des bougies placées à l’entrée de l’animation. « Oui, j’avais hâte de le tester, mes oncles et Teddy m’ont parlé des farces et attrapes qu’ils avaient fabriqué uniquement pour ce labyrinthe ! Tu savais qu’il s’agissait de la dernière épreuve du tournoi des Trois Sorciers ? George voulait ramener un sphinx pour le clin d’oeil mais les professeurs et la directrice n’étaient pas du tout d’accord… » Enfin, hormis Hagrid qui avait trouvé l’idée géniale bien évidemment…Ses oncles seraient en tout cas très contents de savoir que leurs farces amusaient les élèves.

« Ton amoureux te manque  ?, taquina-t-elle, Non, je ne l’ai pas croisé sur le chemin. Mais je n’ai peut-être pas vu tout le monde. » Elle s’était éclairée à l’aide de sa baguette, pour éviter de trébucher sur un caillou et de tomber à plat ventre sur le sol tel un Ash Lloyd des bons jours mais elle s’était surtout concentrée sur ses pas plutôt que sur les autres élèves qui sortaient. « Comme tu veux. Je n’ai pas vu Prudence, ni Quino dans la Grande Salle. Je me dis qu’ils doivent être à l’intérieur pour faire des farces de leur cru. J’ai bien envie de les surprendre et de leur faire peur », confia-t-elle à son amie. « Les profs t’ont demandé de surveiller le labyrinthe ? Je n’ai pas vu d’autres préfets. » Thiago était avec ses camardes de Serpentard, Dahlia au banquet, l’Aiglonne plus intéressée par les mets que par les personnes à sa table, Peony se trouvait en compagnie de McGowan et de Karen, habillée d’une robe à la jupe énorme, dans le style de la Renaissance, et portant une perruque très haute. Elle n’avait en revanche pas aperçu Ash avec sa soeur.  

1 012 mots
Costume de Victoire

I was upside down from the outside in. You came to the table and you went all in with a single word and a gentle touch you turned a moment into forever. And I know you could fall for a thousand kings and hearts that could give you a diamond ring. When I fold, you see the best in me the joker and the queen.



@tiababylo






la victoireappartient aux plus opiniâtres
EXORDIUM.




Dernière édition par Victoire Weasley le Sam 5 Nov - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1201
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. EmptyMer 2 Nov - 10:37

Vanellope + Victoire
« Je commence à trouver le temps long, mais à part ça, ça va » répondit V avec un sourire à son amie dont le costume était assez voyant mais qu’elle reconnut aisément pour être une version féminine du Joker. À une époque, la lionne aimait bien regarder un vieux dessin animé sur Batman, mais son amie était clairement plus sexy que le méchant dans cette version. « Merci, j’suis pas aussi bien roulée que toi mais j’admets que ça fait son p’tit effet ce genre de tenue. J’ai déjà reçu quelques propositions indécentes, que j’ai déclinées, évidemment. J’suis un diablotin fidèle maintenant ! » Elle rit, amusée de son auto-dérision, bien qu’elle se connaisse assez pour savoir que ça n’avait jamais été la peur d’être infidèle qui l’avait un moment empêchée d’être en couple. Quant à ses craintes réelles, elles n’étaient toujours pas dissipées. En bonne Gryffondor, elle ne les laissait simplement pas décider de sa vie, même si ses insécurités ne devaient pas toujours être faciles à vivre pour le principal concerné – sur lequel elle reviendrait un peu plus tard dans la conversation. « Ton déguisement est top aussi, c’est une version revisitée du Joker très tentante » Contrairement à d’autres Viska pour ne pas la citer, V n’avait aucun genre bien défini, et avait donc toujours trouvé son amie très belle. En tout bien tout honneur toutefois car non seulement Vic’ semblait hétéro au possible mais était en plus obsédé par Teddy depuis aussi longtemps que V la connaissait – et au-delà si on en croyait certaines témoignages.

« Ouip, j’sais pour le Tournoi, mais là c’est quand même une version plus light, moins dangereuse. Et les profs ont interdit les farces trop effrayantes pour pas faire peur aux jeunes » Dire que maintenant ils étaient les septièmes années, les élèves les plus âgés de l’école… V n’y croyait toujours pas. Peut-être parce que dès la deuxième ou troisième année, la plupart des filles la dépassaient en taille, rejointe un peu plus tard par les garçons qui devenaient de grands échalas qui l’obligeaient sans arrêt à lever le menton pour les regarder. « Par contre j’avais pas eu l’info pour le Sphinx, j’suis pas étonnée qu’ils aient dit non. Déjà ils ont hésité à accepter la proposition du labyrinthe parce que ça faisait du boulot... » Mais finalement, des élèves volontaires avaient mis la main à la pâte, et le professeur Fliwick, qui ne s’occupait plus que de la chorale depuis des années, avait accepté de lancer quelques sortilèges pour sécuriser le tout. C’était même comme ça que V s’était retrouvée embrigadée : elle devait trop à l’ancien professeur de sortilèges pour ne pas le suppléer, au moins en surveillant qu’aucun élève ne se blessait.

Posant ensuite une question sur Thomé, elle ne réagit pas à la taquinerie à laquelle elle s’était attendue. Ses amis avaient beau savoir qu’être en couple l’angoissait plus qu’elle ne l’avait jamais été, ils n’hésitaient jamais à la titiller. Il faut dire que c’était dans la nature profonde d’une partie d’entre eux. « Non, c’est pas ça, c’est juste que j’aurais cru qu’il adorerait une animation de ce genre » Beaucoup plus que celle des concerts, lui qui n’aimait pas du tout la musique et qui ne la supportait que lorsqu’il dansait. « J’espère qu’il aura l’temps de venir avant qu’on ferme » C’est à dire avant le début officiel du banquet, heure à laquelle l’animation se terminerait.

« Prudence aidait à surveiller tout à l’heure mais elle est ptet dedans maintenant, ça fait un moment que je la vois plus » convint V qui, concernant Quino, n’avait pas l’info. Elle avait fait moins attention aux élèves de sixième et septième année qui entraient dans le labyrinthe car ils y étaient totalement en sécurité. En revanche elle craignait plus pour les petits auprès de qui elle faisait de la prévention – avec aussi pour but qu’ils ne détruisent pas l’animation en lançant un sortilège irréfléchi sous le coup d’une brusque panique ! -, elle avait été particulièrement vigilante en voyant passer la petite Miller-Jones dont la spécialité semblait être de faire le plus de bruit possible sur son passage. « Si Quino est dedans, ça serait drôle de lui faire peur ouais » ajouta-t-elle car quoi de plus marrant que le mécanisme éculé de l’arroseur arrosé ? En plus de six ans de scolarité, et même s’il s’était un peu calmé ces derniers temps, Quino leur en avait fait plus qu’à son tour : le labyrinthe pouvait-il être le lieu d’un retour de bâton ?

« Montgomery est dans le coin. J’crois qu’elle assume pas totalement son costume » La préfète des aigles avait choisi de se déguiser en Barbie avec une casquette rose, une salopette à imprimé militaire avec seulement en dessous un haut de bikini, et des escarpins à talon haut. Ses yeux émeraude étaient cachés par des lunettes de soleil en forme d’étoile parce que Les Barbie ont toujours les yeux bleus Reynolds. Quant à savoir si cela faisait vraiment peur, la blonde avait répondu Qu’y-a-t-il de plus effrayant au monde qu’une poupée définissant l’image que des milliers de petites filles auront d’elles-même?. V soupçonnait qu’il y avait une autre raison à ce déguisement mais n’avait pas insisté, elle avait juste demandé à la troisième année de mettre une veste parce qu’ils étaient fin octobre et qu’il faisait trop froid pour se balader en haut de bikini. Chiara l’avait fait de bonne grâce, preuve qu’elle n’était pas entièrement à son aise avec son idée de déguisement. Non pas qu’elle ne fisse pas une poupée Barbie convaincante, mais ça ne faisait pas très Halloween… « Elle doit être partie lire j’sais pas trop où, pas loin vu qu’on a un signal pour qu’elle me remplace » Puis elle revint à la question principale de Victoire au sujet de sa présence à l’entrée de l’animation : « En fait, les profs étaient pas trop rassurés, alors comme Flitwick a géré la sécurisation du site, j’me suis mise dans les volontaires pour la surveillance. Même si les farces ont été choisies pour ne pas être trop dangereuses, on sait jamais ce qui peut arriver, faut au moins quelqu’un qui puisse aller prévenir les profs si ça dérape. Mais là c’est bientôt fini, tout doit fermer pour le discours de mi-semestre de Mcgo’, puis faut bien qu’on aille manger : les sucreries ça nourrit pas ». Surtout qu’aux banquets, les elfes se surpassaient, de quoi donner envie à n’importe quel gourmand – et V assumait d’aimer manger, même si ce n’était pas toujours sa priorité – et après plusieurs heures dehors, retrouver la chaleur de la Grande Salle ferait du bien à tous les volontaires dont la lionne faisait parti.

1 124
(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1788
Âge : 17 ans ★ 2 mai 2000
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 11
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. EmptyVen 4 Nov - 23:33

Victoire arrivait visiblement à pic. Vanellope semblait avoir besoin de compagnie -ce que la jeune femme pouvait aisément comprendre : elle n’aurait pas aimé rester plantée pendant deux heures devant une animation amusante sans en profiter elle-même ! « Tu m’étonnes ! Tu dois être morte d’ennui à force ! », commenta-t-elle. Elle avait été attristée de ne pas être nommée préfète, comme son père avant elle, mais les contraintes inhérentes au poste, même si en l’occurrence V n’avait pas l’obligation de se trouver ici, la consolait de ne pas avoir obtenu le poste. Et puis, elle avait quand même accès à la salle de bain des préfets en tant que capitaine, donc elle jouissait au final des mêmes avantages que V ! A par peut-être l’histoire du couvre-feu, mais on ne pouvait pas dire que cela avait déjà arrêté Victoire…

Beaucoup d’élèves avaient joué le jeu du déguisement et Vic ne fut pas réellement surprise de voir que V avait opté pour un costume voyant, et qui mettait son corps en valeur. « Tu ne craques pas alors ? Dire que je t’ai toujours imaginé libertine... C’est en ange que tu aurais dû te déguiser ! », la taquina-t-elle, toujours prompte aux plaisanteries lorsqu’il s’agissait du couple de son amie avec Thomé. Elle ne faisait que la charrier car, en réalité, si elle avait été toujours été convaincue que V était aussi attachée à sa liberté que Flynn, elle la voyait bien plus sérieuse que leur ami commun, appliqué, et qui se montrait particulièrement intense dès qu’on parlait de son cercle de proches -il fallait voir comment elle avait réagi lorsque Viska avait été enlevée, puis après sa tentative de suicide pour en être convaincue. « Merci ! Je ne voulais pas paraître qu’effrayante », remarquât-elle avec une moue charmeuse, jet de cheveux bouclés vert (une transformation capillaire magique qui s’estomperait dès le lendemain) en prime. Victoire ne s’était jamais particulièrement interrogée sur son orientation sexuelle. Il avait toujours paru évident à ses yeux qu’elle aimait les garçons. Elle n’avait eu que des coups de coeur (Théo, Alfie, en un certain sens) pour des mecs, et avait été tellement obsédée par Teddy, depuis tellement longtemps, qu’elle ne s’était jamais questionnée sur une attirance possible envers les filles. Au final, ça n’avait pas vraiment d’importance : à côté de son Teddy, tout le monde paraissait fade et inintéressant merci pour eux Vicky.

Victoire se doutait bien que le labyrinthe installé dans le parc était moins effrayant que celui où sa mère et son oncle avaient dû entrer, ne serait-ce que parce qu’il était conçu pour des élèves plus âgés. Celui-ci se devait d’être accessible à tous les élèves, même les plus jeunes. « Que ce soit moins dangereux, ok, mais pas trop effrayant ? C'est quand même Halloween ! » Il y a deux décennies, les élèves de leur âge devaient vivre dans un monde avec Voldemort et ses Mangemorts rodaient, niveau frayeur, c’était autre chose que de simples farces ! « Ils auraient dû restreindre l’accès si un sphinx se trouvait à l’intérieur », souligna Vic tout en songeant qu’il manquait dans l’équipe de l’école une personne chargée des animations, pour soulager les professeurs. Bon, il y avait Flitwick mais il pourrait avoir besoin d’aide pour le seconder.

« Ne t’inquiètes pas, je suis sure qu’il ne va pas tarder. Tout le monde sait qu’il y a un labyrinthe à l’extérieur, Thomé est forcément au courant. » La plupart des élèves ne voulaient pas manquer cette animation inhabituelle. Vic espérait pour ceux qui resteraient au château que ce succès pousseraient les enseignants à reconduire le dispositif l’an prochain.

Vic aurait été étonnée que son amie Prudence reste simplement plantée devant le labyrinthe sans y entrer à son tour. Comme Quino, l’Irlandaise aimait bien trop les blagues pour se tenir éloignée d’un tel réservoir de farces. V fut en tout cas d’accord avec elle pour faire peur aux Pousouffles si elles arrivaient à tomber sur eux. « Faudrait savoir où ils sont positionnés. » Ce serait plus pratique pour les surprendre.

« Ah ouais ? Elle s’est déguisée en quoi la petite miss parfaite ? », demanda-t-elle concernant Chiara Montgomery, dont la suffisance avait encore augmenté d’un cran depuis qu’elle avait été nommée préfète. « Je vois. Et après, pour le démontage du labyrinthe c’est aussi Flitwick qui s’en charge ? », demanda-t-elle. La logistique était en effet plus poussée que pour un simple banquet.

712 mots

@tiababylo






la victoireappartient aux plus opiniâtres
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1201
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. EmptySam 5 Nov - 18:23

Vanellope + Victoire
« Pas tout à fait mais pas loin. J’ai battu mon propre record au Crack de Bertie Crochue » Et pas du tout parce qu’elle avait inventé l’appli en pompant sur Candy Crush. À force, elle se demandait si elle ne devrait pas donner une partie de ses gains à des associations caritatives moldu histoire d’alléger sa conscience pour tous ces vols de la propriété intellectuelle… Mais ce n’était pas comme si elle pouvait aller toquer à la porte de Riccardo Zacconi, inventeur de nombreux jeux pour téléphones et tablettes, pour lui avouer s’être inspirée de son travail pour distraire le monde magique. Au-delà du portage sur l’appareil magique, elle avait essayé d’innover sur certaines choses pour ne pas faire du copier-coller, seulement si elle était un jour traînée devant les tribunaux, elle savait que sa rhétorique tiendrait difficilement. Bien qu’elle touchasse encore des royalties sur l’invention de la tablette, elle avait cessé d’être consultante pour la boîte à qui elle avait vendu le brevet. Au moins, maintenant, si ils piquaient de nouvelles idées sur internet, ce ne serait plus sa faute. Elle s’était quand même renseignée sur combien ça lui aurait coûté d’utiliser l’idée si elle avait pu passer par des recours légaux : comme la tablette magique n’était pas codée comme un téléphone – elle fonctionnait plutôt à base de matériaux magiques et de formules complexes – et que le design était très différent, moins cher qu’elle ne l’aurait cru, mais quand même plutôt cher selon ses critères de middle class. Elle avait mis la somme de côté, juste au cas où le secret magique tomberait un jour, qu’elle ne se retrouve pas endettée avec un procès aux fesses. Elle était comme ça, V, elle prévoyait. Le côté Serdaigle de son Choixpeau Flou probablement !

« J’ai couché avec trop de monde dans cette école pour faire un ange crédible » répondit-elle ensuite du tac-au-tac avec un sourire amusé avant de reprendre plus sérieusement : « Mais ne pas craquer pour tous les corps de rêve de ce bahut n’est vraiment pas la partie la plus compliquée de ma vie de couple ». Alors qu’elle avait été très tôt initiée au flirt et à la sexualité par des fréquentations estivales (que sa mère n’aurait jamais approuvées si elle l’avait su), V avait facilement passé un certains temps sans s’approcher de personne dans Poudlard. Vu sa conception des relations, elle avait craint que cela ne lui crée des complications. Or, ces dernières avaient fini par arriver, mais pas du tout parce qu’elle avait renié son principe de prudence à un moment dans sa scolarité : le romantisme excessif de son petit ami était bien plus à mettre en cause que leur sexualité (inexistante avant qu’ils se mettent ensemble).

« T’es pas du tout effrayante » confirma-t-elle en ajoutant : « Sauf pour un phobique des clowns éventuellement » Et il devait bien y en avoir quelques uns dans l’école, c’était une phobie très répandue. V de son côté n’avait pas ce genre de problème. Elle n’aimait pas beaucoup les araignées et les insectes mais n’allait pas jusqu’à hyperventiler s’il y avait une bestiole près d’elle. Au moins n’avait-elle rien à craindre en période d’Halloween : on pouvait la surprendre comme tout un chacun mais lui faire peur était un tout autre genre de défi. Comme elle était du genre placide, ses craintes n’avaient rien de très concret et étaient difficilement utilisables pour lui faire des farces.

« Les profs voulaient pas que des sorts fusent n’importe comment si un gamin avait trop les foies » expliqua V qui était sans opinion sur si les enseignants avaient raison ou tord dans ce domaine. Comme ils avaient déjà eu du mal à accepter le projet, des concessions avaient été faites des deux côtés. Vu les cris qu’elle entendait depuis qu’elle surveillait l’entrée, le labyrinthe ne manquait tout de même pas d’effet. « Ouais, au fond ça aurait été moins drôle. Là au moins c’est plus libre » Puis, V ne savait pas vraiment si elle aurait eu envie de gérer une créature magique en plus du reste.

Ensuite, la préfète des lions n’ajouta rien au sujet de Thomé. Victoire avait raison : si le Serpentard n’avait pas encore pointé le bout de son nez, ce n’était pas parce qu’il n’était pas au courant que l’animation existait. Son absence de surenchère venait aussi du fait qu’elle avait déjà mentionné sa vie amoureuse plus tôt dans la conversation et qu’elle tendait à limiter ce type de sujet. Elle ne voulait pas se la jouer discrète parce que ce n’était pas son style, mais elle ne tenait pas non plus à en parler sans arrêt. Encore une différence flagrante entre son amie de dortoir et elle, évidence qu’elle ne comptait cependant pas pointer par esprit de paix.

« Difficile à savoir d’ici, et s’ils sont dedans, ils ont sûrement de l’avance » Le labyrinthe n’était pas très grand mais il fallait quand même en trouver la sortie, ce qui pouvait prendre un peu de temps, surtout quand des farces en tout genre vous désorientaient. « Mais pour Quino, on peut déjà miser sur les endroits où il y a le plus de bruit s’il a rajouté des farces de son cru » Ce n’était pas un plan parfait, mais ça restait un plan qui se tenait. Même si les Poufsouffle paraissaient s’être calmés depuis deux ans, les repérer à leur tapage avait toujours semblé être une bonne astuce, encore que dans les jeunes années, ils aient maintenant une concurrence de maisons diverses.

« En poupée Barbie, ‘fin… une version moderne et décalée de Barbie. Pas très Halloween, même avec l’argument féministe qu’elle m’a sorti, mais en plus elle est carrément pas assez couverte pour un mois d’octobre. Elle va nous choper la crève comme notre autrice, ça fait pas un pli » Sans parler du fait qu’elle ne paraissait pas très à l’aise dans un style à ce point en décalage avec le sien. Au-delà de la lutte pour une image moins lissée de la femme, il devait y avoir un plan derrière ce déguisement, mais quelqu’il soit, il se casserait forcément la gueule : quand on mettait un déguisement sexy à Halloween (et cette mention restait très relative chez une môme de 13 ans bien que V n’ait de leçon à donner à personne sur ce sujet), il fallait l’assumer totalement, sinon l’effet était raté. Montgomery était jeune, elle apprendrait ce genre de chose avec l’expérience.

Concernant le démontage de l’animation : « Ouais, en gros, avec l’aide de volontaires. Pas que des préfets, heureusement ! » Car le vivier n’était pas forcément si grand que ça lorsqu’il fallait pêcher des bonnes volontés. Tout le monde était toujours très occupé. Et si V ne devait pas autant à l’ancien directeur de Serdaigle, l’honnêteté la pousserait à avouer qu’elle n’aiderait pas forcément non plus.

1 148
(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1788
Âge : 17 ans ★ 2 mai 2000
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 11
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. EmptyDim 6 Nov - 13:03

Il semblait que Victoire s’était pointé juste à temps au labyrinthe. Si V en était réduite à exploser tous les records d’un jeu marrant, mais quelque peu répétitif, c’était qu’elle avait vraiment besoin qu’on lui tienne compagnie. Heureusement, l’animation allait bientôt prendre fin, et son amie allait pouvoir rentrer au château pour le banquet -sur lequel Vic avait pris un peu d’avance en goûtant aux plats disposés pour l’apéritif.

Riant à la remarque de V sur son déguisement et ses (anciennes) habitudes libertines, Vic remarqua : « Ce n’est pas parce que tu as enchaîné les conquêtes que tu es une salope, V. » Après tout, on ne qualifiait jamais un homme qui couchait avec tout ce qui bougeait de traîné (de ce qu’elle savait, ce n’était même pas un terme que l’on utilisait pour un garçon). « Tu n’as pas froid ? », lui demanda-t-elle. Le vent soufflait fort encore ce soir et à force de rester plantée sans bouger, elle ne devait pas avoir chaud.

Curieuse, Victoire ne put s’empêcher de demander : « Ah ? Et c’est quoi la partie la plus compliquée de ta relation ? » Thomé était-il un garçon difficile à vivre ? Victoire n’en savait rien. Elle ne connaissait pas vraiment le vert et argent, même si elle avait partagé un bout de son entraînement avec lui l’an dernier. Elle avait même cru que son prénom était Timothée et le brun l’avait induit d’ailleurs en erreur -Vic savait désormais par sa camarade de dortoir qu’il était assez farceur.

Une mine boudeuse s’afficha sur son visage blanchi à l’aide d’un fard à l’eau. Le Joker était censé être très effrayant, comme elle avait pu le constater en regardant Batman, c’était un psychopathe digne de Voldemort et de Nathan Symphonie,alors si elle n’avait même pas réussi à faire un peu peur, elle avait raté son déguisement. « Le Joker est censé faire peur. » Bon, au moins son costume avait un vrai rapport avec Halloween. Certains avaient choisi des tenues originales, mais qui n’avait aucun rapport avec la fête célébrant les morts. Ce n’était pas un simple carnaval, enfin !

V lui expliqua le choix des enseignants de ne pas rendre le labyrinthe trop effrayant et Vic acquiesça. Elle attendait de voir en réalité ce que les sorts de farces et attrapes donnaient. Elle avait confiance en ce que ses oncles avaient préparé. Et si c’était nul, elle ne manquerait pas de le leur dire "George, Ronald Bilius, voici mon compte-rendu court, de six parchemins recto-verso, sur ce que j’ai pensé du labyrinthe, avec quelques idées d’améliorations." Elle avait d’ailleurs une idée d’amélioration avant même de pénétrer dans le labyrinthe : un moyen de repérer les autres participants pour les surprendre et leur faire peur -cela rajouterait un peu de piment. « C’est clair que ni Quino, ni Prudence ne sont connus pour leur discrétion », releva-t-elle. Les deux jaunes et noirs avaient même été grillés en beauté lors du’n bal de Noël !

Son amie lui apprit que Montgomery, sa comparse préfète, avait opté pour un déguisement sans sang ni référence horrifique. « Barbie, c’est les poupées en plastique avec lesquels les petits moldus jouent ? Plutôt curieux comme choix. Elle est pas un peu jeune pour se découvrir autant ? » Alors certes, elle-même avait décidé de porter un haut plutôt sexy, mais elle n’avait pas le même âge que la blonde…

« Tu me diras si vous avez besoin d’aide, je pourrais prêter un coup de main ! », proposa-t-elle concernant le démontage du labyrinthe. Elle n’était pas préfète, mais elle faisait partie des élèves avec un titre spécial, celui de capitaine, elle pouvait au moins faire quelque chose pour aider l’équipe enseignante. Les signes de bonne volonté étaient toujours appréciés.

604 mots

@tiababylo






la victoireappartient aux plus opiniâtres
EXORDIUM.




Dernière édition par Victoire Weasley le Dim 6 Nov - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1201
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. EmptyDim 6 Nov - 19:01

Vanellope + Victoire
« Ouais, mais ça fait pas d’moi un ange non plus. Pas tel qu’on les imagine en tout cas ! » V ne se considérait pas du tout comme une salope – pas selon le sens péjoratif que la plupart des utilisateurs de ce terme y voyaient en tout cas – mais elle savait aussi combien sa mère et sa grand-mère seraient offusquées si elles avaient l’ombre d’une idée de ce qu’elle trafiquait dans leur dos ! Et la préfète des lions était aussi assez mature pour savoir que quelque soit son regard sur ses actes, par ailleurs toujours réfléchis, la société la jugerait selon des critères injustes sur lesquels elle n’avait aucune prise. Toutefois, elle parvenait à s’en moquer, parce qu’elle savait prendre de la distance avec les opinions et/ou critique des autres. Coucher avec quiconque lui plaisait avait été amusant et, pour autant qu’elle puisse en juger, personne parmi les concerné(e)s n’était jamais venu s’en plaindre ! C’était le principal. « Non, ça va à peu près, le cuir intégral protège bien et j’y ai lancé un sortilège pour maintenir ma température corporelle » Elle avait rouvert son col un peu avant que Victoire n’arrive mais avant ça, elle l’avait remonté jusqu’en haut : jouer sur sa tablette ne donnait pas vraiment chaud.

« Bof… tu sais comment j’suis quand j’suis dans mon truc, j’ai tendance à zapper tout le reste, et après j’m’en veux vis-à-vis de Thomé… même s’il est très conciliant avec moi » admit V qui l’était beaucoup moins avec elle-même sur ce sujet. En effet, elle craignait de finir par ressembler à son père. Lorsqu’elle était plus jeune, elle avait plutôt peur d’être comme sa mère, le dindon de la farce, dupée par un homme ou par l’amour qu’elle lui portait. Mais dès le moment où elle commencé à envisager Thomé sous un autre jour, ce n’était plus l’ombre maternelle qui avait plané au-dessus d’elle. Son propre détachement l’angoissait. Pourtant, elle savait qu’elle pouvait aussi aimer intensément, c’était de le faire bien dont elle doutait.

« Ouais mais de un tu es beaucoup trop sexy pour faire vraiment peur, même grimée, de deux, je doute que tout le monde ait la réf’ dans l’école » Batman était très connu donc il n’y avait pas besoin d’être un grand spécialiste de la littérature moldu pour le connaître, mais il y avait encore des tas de familles sorcières très fermée. Alors ne parlons pas de la culture pop qui était parfois encore très mal vue même dans le monde non magique. « J’fais pas peur non plus si ça peut te consoler » V y avait renoncé : quoi qu’elle porte, elle avait toujours l’air d’une mignonne petite chose. Un peu comme aucun maquillage ne pouvait cacher le charisme de Victoire, sauf que l’atout de son amie était toujours positif. V de son côté en avait parfois un peu marre de son visage (et de sa taille) de gamine.

Même si Prudence s’était calmé suite aux remontrances de ses parents l’année des BUSES, il restait vrai que les Poufsouffle de leur génération n’était pas connu pour leur discrétion. Dans celles en dessous, la maison jaune avait peut-être moins de trublions. Sûrement qu’au début de leur scolarité, Quino et Prudence s’étaient juste bien trouvés. « On peut au moins compter là-dessus, c’est toujours rassurant d’avoir des repères » Et comme elle en avait parlé avec Dahlia l’an passé, aussi embêtantes que puissent être les frasques des Poufsouffle, elles manquaient au décor quand elles se faisaient discrètes.

« Oui, c’est ça. En général elles sont blondes, fines et habillées en rose. En soit, avec la salopette, le déguisement passe, mais pas pour être dehors en plein automne écossais quoi » V aurait été mal placé pour critiquer vu tout ce qu’elle faisait à 13 ans – et sachant qu’elle doutait que Chiara en fisse même un dixième -, aussi n’était-ce pas vraiment le déguisement pour lui-même qu’elle jugeait mais son aspect peu pratique pour la saison. « J’lui ai fait mettre une veste, j’sais pas si elle la gardera au banquet » Ni même si elle irait au banquet : la plus jeune des préfets n’avait jamais semblé goûté les festivités du château. Ou la compagnie de ses pairs.

« J’te dirais oui, plus on est, plus ça ira vite » V regarda sa montre puis désigna l’entrée : « Je préviens Montgomery pour qu’on aille visiter l’intérieur ? » Si elles voulaient avoir le temps d’en faire le tour, il ne faudrait pas qu’elles traînent encore longtemps.

757
(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1788
Âge : 17 ans ★ 2 mai 2000
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 11
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. EmptyDim 6 Nov - 21:09

« Tu sais quoi ? J’ai toujours trouvé les anges surcotés et moralistes », répliqua Victoire de son fameux ton péremptoire. Elle même, malgré des traits que tous reconnaissaient comme angéliques, une grâce et une douceur naturelles qui se dégageaient d’elle, était loin d’être un ange. Elle n’était vraiment pas facile à vivre et Vanellope en savait quelque chose pour la supporter depuis six ans dans le même dortoir. Elle était colérique et impulsive, et disposait d’une fâcheuse tendance à recourir au sort de Chauve-Furie lorsque ses nerfs s’échauffaient -assez régulièrement, il fallait bien le noter. Elle ne se serait pour autant pas comparé à un démon (ça, c’était plutôt Lily Luna, en dépit de ce que Teddy et tonton Harry pouvaient penser). Comme la plupart des êtres humains, elle se situait dans une zone grise entre ses deux clichés.

Vic s’enquit de la santé de V, car vu son déguisement, et le côté statique de sa position, elle était bonne pour tomber malade. Son amie la rassura aussitôt. « Tu as bien fait pour le sort ! » Elle n’y avait elle-même pas pensé avant de sortir. Sortant sa baguette de sa poche intérieure de veste en velours rouge bordeaux, elle lança le sortilège la permettant de se réchauffer et de garder cette chaleur même en étant à l’extérieur, et ce de manière informulée car il ne fallait jamais lésiner sur l’entraînement en vue des ASPICs. Au moins n’aurait-elle plus besoin de garder sa veste fermée sur sa brassière verte.

Contrairement à elle, qui pouvait parler de Teddy et de sa relation avec le métamorphomage avec tout le monde au grand damne de Dada, qu’elle connaisse la personne ou non ses camarades de stage en cauchemardent encore, V restait très discrète concernant son couple avec Thomé. Même si Vic pouvait être considérée comme quelqu’un d’assez forceuse, lorsqu’elle voulait savoir quelque chose, elle finissait par le savoir, elle avait appris, avec le temps, qu’harceler quelqu’un qui ne voulait pas parler ne servait pas à grand chose -à moins que cette personne appartienne à sa famille, et dans ce cas là, les règles de vie privée n’existaient plus cf le topic avec James, même si Vic se forçait à se poser des limites avec sa petite soeur, sous peine qu’elle se brusque et se plaigne à ses parents ou elle ne savait quoi encore. Aussi, Victoire avait conscience d’être un peu privilégiée que V se confie à elle. « Tu sais, t’as pas à te sentir coupable de qui tu es, même si tu dois forcément faire des compromis pour qu’un couple fonctionne. Mais si Thomé t’accepte comme tu es, tu n’as pas à te trop te miner. C’est ton premier copain, tu vas forcément faire des erreurs, mais c’est normal, c’est un apprentissage commun. » Voilà qu’elle se la jouait experte et philosophe maintenant, alors qu’elle même n’avait connu qu’une seule et unique relation dans sa vie -on ne pouvait pas dire que son flirt avec Alfie comptait réellement. Mais elle avait tout de même un peu plus de recul que son amie.

Le fait d’avoir réussi le côté plus sexy de son costume consola Victoire du fait de ne pas être effrayante -elle aurait aimé hériter du côté harpie de son gêne Vélane, du moins en vraiment poussé, car elle savait se montrer un poil effrayante de temps en temps. « C’est vrai, j’connaissais pas moi même il y a quelques années. » Même s’il y avait désormais des Sangs-mêlés et des Nés-moldus dans sa famille, Victoire avait grandi baignée dans la magie, avec des références sorcières, et il lui manquait encore quelques références moldues. Mais elle découvrait au fur et à mesure des années, entrainant Teddy dans ses marathons cinématographiques "mais non enfin Teddy, on a pas déjà vu The Notebook...ah si. oh c'est pas grave, regardons le de nouveau, on a mis le DVD c'est trop tard."

« Ooh, alors je pourrais faire une poupée Barbie très crédible alors », commenta-t-elle alors que V confirmait que les Barbies étaient des jouets pour jeunes mordus -encore une référence qu’elle venait d’apprendre, comme quoi il n’était jamais trop tard pour apprendre des choses sur ce monde. Victoire espérait en tout cas apercevoir Montgomery au banquet, pour voir de ses propres yeux son déguisement -vu comment elle s’habillait en temps normal, ce n’était pas à rater. « Vas-y, je t’attends ici », approuva-t-elle alors que V proposait d’aller prévenir sa comparse préfète pour pouvoir profiter du labyrinthe. Elle avait hâte de découvrir les surprises concoctées par ses oncles !

745 mots
Terminé pour Victoire

@tiababylo






la victoireappartient aux plus opiniâtres
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1201
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. EmptyLun 7 Nov - 13:35

Vanellope + Victoire
« Amen ma soeur » approuva V qui ne se reconnaissait vraiment pas dans la morale religieuse et leurs allégories. Il était arrivé qu’elle ait des conversations très spirituelles sur le sujet avec Aoi – étonnamment calée en catéchisme – sans pour autant tomber d’accord avec la Serpentard : la jeune rappeuse pensait qu’il y avait des leçons à tirer des textes bibliques même s’il ne fallait pas les prendre au pied de la lettre, V de son côté pensait qu’il s’agissait uniquement de textes culpabilisants et profondément machistes qui cherchaient à culpabiliser les femmes pour maintenir la domination masculine V et le féminisme le retour. Au moins les deux membres de Magic Mix s’accordaient-elles sur un fond d’athéisme bien ancré, un peu comme V et Vic’ sur l’image surfaite des anges.

« Je savais que j’allais poireauter dehors, ça a aidé à la préparation » révéla la préfète alors qu’elle précisait avoir ensorcelé temporairement sa tenue pour éviter d’attraper froid. Si la magie ne faisait pas tout, elle évitait bien des désagréments dans un pays où fêter Halloween subissait des contraintes que d’autres pays – et surtout certaines régions des États-Unis – ne connaissaient pas. Difficile d’avoir un déguisement au top s’il fallait mettre par dessus une doudoune !

« Tu as sûrement raison » commença ensuite V en entortillant autour de son doigts une mèche de cheveux teint. Cela faisait un moment qu’elle était blonde, elle ne savait pas encore quand elle changerait. Elle en éprouvait moins le besoin ces derniers temps, peut-être que sa crise d’ado se tassait, qui sait ? « C’est juste que j’ai toujours l’impression d’être le maillon faible de ce couple... » Dans un soupir, elle secoua la main, histoire de bien montrer qu’elle ne souhaitait pas s’étendre plus sur le sujet. À son niveau, elle en avait déjà beaucoup dit. Il était rare qu’elle s’exprime sur le sujet de son couple – il faut dire qu’une partie de ses potes aimaient beaucoup trop la charrier pour qu’elle s’y ose – et se doutait qu’elle ne serait jamais à l’aise pour le faire. L’expression des sentiments et elle faisaient définitivement deux !

« S’pa vraiment mon méchant préféré. J’préfère les filles chez DC de toute façon : elles sont beaucoup plus sympa à mater » Les héros masculins étaient généralement des masses de muscle. Elle n’avait rien contre le principe mais parfois trop c’est trop… Quant aux méchants masculins, ils étaient tous ouvertement monstrueux. D’un avis qui n’engageait qu’elle, le message manquait de subtilité : le mal aussi peut être beau.

« Hum… à peu de choses près, oui » Vic’ avait le visage de l’emploi, les cheveux et le charme aussi, cela dit les Barbies dans les souvenirs de V étaient plus du genre mannequin, avec de très longues jambes et des formes pas aussi prononcées que celles de son amie. Mais ça faisait un moment qu’elle n’en avait pas vu en vrai. Même toute petite, ça n’avait jamais été son jouet préféré. Elle préférait tous ceux où il fallait construire : lego, mecano, ce genre de chose. À ce titre, elle n’avait pas tant changé, la petite V était peu ou prou à l’image de la grande pas si grande qu’elle l’aurait voulu d’ailleurs.

Les deux filles se décidèrent ensuite pour passer au cœur du programme de la soirée avant que l’animation ne se termine pour le banquet : « ça marche, je reviens ! ». Et ainsi fut fait.

Topic Terminé
(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME PV] Everybody type. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Everybody type.   [THEME PV] Everybody type. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME PV] Everybody type.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rencontre du troisième type [PV]
» Chaumière aux coquillages • I'm the type for sentimental • Dominique
» Ben Witmort dit "ce type"
» [THEME PV] Toi et moi, ça ira !
» [THEME] Taken [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Parc-
Sauter vers: