Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Pokébox Pokémon EV4.5 Destinées ...
Voir le deal

Partagez
 

 « You know I believe that we were meant to be ... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




« You know I believe that we were meant to be ... » Empty
Ξ Sujet: « You know I believe that we were meant to be ... »   « You know I believe that we were meant to be ... » EmptyVen 7 Nov - 3:03

Le printemps. Avec ses arbres remplis de bourgeons qui se transformaient en fleurs, la fonte graduelle du reste de neige de l’hiver, ses oiseaux revenant de leur migration et ses couchers de soleil ahurissant, le Printemps était la saison la plus sublime aux yeux d’Anastazya Horuni.
En effet, depuis qu’elle était gamine, Ana’ avait toujours adoré le printemps. Allez savoir pourquoi. L’été était certes une saison sublime à ses yeux, mais le printemps l’était plus. Pour elle, il était question d’espoir, de ravissement et de naissance.

C’était donc par une belle journée de Mai qu’Anastazya avait donné rendez-vous à William Harris – son petit copain – sous le plus grand chêne de Poudlard. Cela faisait maintenant cinq mois. Cinq mois qu’ils étaient ensemble ! Imaginez … Cinq mois de pur bonheur. Cinq mois à embrasser l’homme le plus formidable de la terre. Cinq mois à être cajolée et aimée à sa juste valeur. Cinq jolis mois passés sur un nuage.

Ainsi donc, Ana’ avait demandé à William de venir le retrouver dans le parc pour le voir afin de passer un peu de temps en tête à tête avec lui. Dans cinq minutes, elle partirait de son dortoir. Pour l’instant, la jeune femme était occupée à se préparer. Poudlard étant quand même en Angleterre, la jolie blonde ne voulait en aucun cas se dévêtir trop vite. Elle portait encore des pantalons – une paire de jeans – avec un joli chandail. Le tout donnait quelque chose du genre. « Où est-ce que j’ai mis … » Haha ! Sa barette incorporée dans ses cheveux blonds, Ana’ se contempla dans le miroir une dernière fois avant de sourire bêtement. « Espérons qu’il aimera. » Agrippant son sac à main et un gros panier d’osier, la rouge et or quitta prestement son dortoir, direction l’extérieur.

Lorsque la Gryffondor mis les pieds dans le parc de Poudlard, une douce brise fit voler ses beaux cheveux. Esquissant un sourire heureux, la brunette se rendit sous le chêne en marchant d’un pas calme. Elle contempla la nature qui l’entourait. Le paysage était vraiment beau, fallait l’avouer. Les arbres étaient amplis de feuilles de toutes sortes, les arbustes reprenaient leur couleur d’été et les plans de fleurs étaient remplis de milles et unes couleurs. Suivant doucement le sentier qui menait là où elle devait se rendre, notre jolie blonde se sentait bien. Elle avait une hâte grandissante que son amoureux vienne la rejoindre.

Au bout d’un court moment, le chêne en question se montra à l’horizon. Son cœur remplit de bonheur, Anastazya s’en approcha, sa sacoche et son panier d’osier dans les mains. Elle déposa le panier sous l’arbre et sortit une nappe. Elle l’étendit sur le sol et disposa les divers condiments. Il devait être deux heures, alors une collation ne pouvait pas être de refus. Des raisins, du fromage, des viandes froides et du mousseux – sans alcool, bien sûr ! – étaient tous disposés sur la jolie nappe. Ce fut à ce moment précis qu’Ana’ entendit sa voix. La voix du garçon le plus formidable du monde. Elle se redressa en souriant et s’approcha de lui. « Coucou toi. » Elle déposa un léger baiser sur ses lèvres et l’enlaça. Puis lui dévoila sa surprise. « Viens. » Elle lui agrippa la main et le fit s’asseoir à ses côtés. « Comment vas-tu ? »
| Privé William Harris ( L) |
| Désolée du post affreusement nul T_T |
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




« You know I believe that we were meant to be ... » Empty
Ξ Sujet: Re: « You know I believe that we were meant to be ... »   « You know I believe that we were meant to be ... » EmptyMer 12 Nov - 10:08

Un...deux...trois...loupé! Il recommença! Un...deux...trois...flûte, crotte et tout le tralala. Il était certain de l'avoir posé là! A chaque fois qu'il soulevait un vêtement, un objet ou un quelconque fratras, il comptait dans sa tête, prêt à faire face à l'inévitable. Il espérait juste retrouver ce qu'il avait acheté la dernière fois à Pré-au-Lard mais sans succès visiblement. Il parcourut vite faite le dortoir, la mine soucieuse. Il n'avait quand même pas pu égarer ça, n'est-ce pas? William regarda sa montre et constata que le temps avançait bien trop vite à son goût. Il allait devoir se dépêcher un peu s'il ne voulait pas être en retard. Il attrapa sa cape quelque peu énervé et puis...il descendit dans la Salle Commune. Evidement, il ne pouvait échapper à ses amis, Shawn et Erwan, qui discutaient tranquillement, assis respectivement dans des fauteuils différents. Quel était le sujet de conversation? Il n'en avait aucune idée, ce qui l'intrigua. Il avait encore sa cape sous le bras mais il avait encore le temps d'arriver à bon port à l'heure. Il s'installa sur un des accoudoirs, intrigué par leurs propos.

- Je te dis qu'il ne s'en ait pas rendu compte! insista Shawn.

- Alors, de quoi vous parlez? demanda Will en observant tour-à-tour ses amis.

- Ah Will, tiens, justement, fallait qu'on te parle, mais...tu n'as p'têt pas le temps?

- Ah c'est vrai, tu as rendez-vous avec Ana', hocha Shawn en faisait mine de réfléchir.

- J'ai bien deux minutes à accorder à mes potes. Alors, c'est quoi le problème?

- Hé bien..., commença Erwan avant de se retrouver interrompu par Shawn.

- Non non c'est bon, on t'en parlera quand tu reviendras. Profite bien de ton après-midi.

Puis sans attendre une quelconque réplique du jeune Harris, Shawn avait déguerpi en compagnie d'Erwan, ce dernier lui offrant un haussement d'épaules en signe d'excuse. Hum...Ces deux-là lui cachaient un truc. Ca ne devait pas être bien grave, vu leur têtes, mais il n'aimait pas trop ne pas être dans la confidence. Cependant, il ne prit pas le temps de songer au problème. Il était à la limite du temps imparti et il avait hâte de voir Ana'. Ce qui l'ennuyait au fond vraiment, c'était qu'il n'avait pas retrouvé le présent destiné à la jolie blonde. En sortant de sa Salle Commune, il fronçait les sourcils, en train de passer tout en revu dans sa tête. C'est fou quand même! Il n'arrivait même pas à se souvenir de ce qu'il en avait fait. A croire qu'il avait subi un sortilège de confusion. Il avait toujours sa cape sous le bras. Euh...Pourquoi? On était peut-être en mai, il faisait peut-être très beau aujourd'hui, n'empêche, il faisait très vite frais dans le coin. L'Ecosse n'était pas l'Italie ou même la Grèce. La brise printanière pouvait se révéler fourbe si on n'y prenait pas garde et on se tapait un vilain rhume aussi sec. Lui était résistant de nature et il n'était pas frileux. C'était surtout à Ana qu'il pensait. Il ne voulait pas que la jolie Gryffondor tombe malade.

En attérissant dans le Parc (façon de parler), il jugea un instant l'étendu offerte à ses yeux. Poudlard était vraiment un très bel endroit. Malgré le fait qu'il achève ici sa cinquième année, il ne s'ennuyait jamais de revoir les lieux. Malgré le beau temps, il était surpris de ne pas voir autant de monde qu'il l'aurait cru. Mais il y avait plusieurs réponses à cette énigme. Tout d'abord les 7ème années étaient rivés sur leurs livres à réviser pour les ASPIC et les 5ème années....à se casser la tête sur les BUSEs...excepté lui. Ca ne ressemblait guère au bosseur et perfectionniste qu'était le jeune Harris, cependant, il avait pris les devants et s'était pas mal avancé dans ses révisions afin d'être libre avec Ana' toute l'après-midi. De plus, si le Parc n'était pas bondé, c'était aussi parce que l'équipe de Poufsouffle s'entrenait pour le prochain match et qu'une partie de sa maison était aller voir l'entraînement tout en encourageant leur équipe. Lui aussi aurait pu y aller. Après il avait des amis dans cette équipe, dont sa propre soeur, mais il avait décidé que pour une fois, il pouvait bien faire une exception. Vêtu d'un simple jean et d'un léger pull noir, il se dirigea vers le grand Chêne, lieu de rendez-vous entre la Gryffondor et le Poufsouffle. William ne rencontra personne sur sa route. Personne à part des petits rongeurs et des moineaux. Le coin était paisible! Ce fut son constat quand il vit enfin Ana'. Il se rendit compte qu'elle avait emmené un panier en osier et qu'une nappe était étendue sur l'herbe. Un petit pique-nique en amoureux! Ca semblait sympa bien que Will fut novice à cet instant précis. Certes, il avait eu quelques rendez-vous avec des filles auparavant, mais pas encore de pique-nique. Mais peu importe. Avec Ana', il ne se posait de questions. Il savait déjà qu'il passerait un bon moment en sa compagnie.

Il s'avança vers elle, détaillant au passage sa tenue. Très jolie! Comme toujours d'ailleurs! Il ne se lassait jamais de la regarder. Ca pouvait paraître très bête, mais il avait beau sortir avec elle depuis cinq mois, il semblait la découvrir à chaque fois qu'il la voyait. Evidement, ce n'était pas son genre de parler de ce genre de "choses" à quiconque, alors il gardait tout ça pour lui. Il se voyait mal dire cela à Erwan, encore moins à Shawn. Ce premier ne comprendrait peut-être pas et le second...le second le charrirait p'têt un peu. C'était fort possible d'ailleurs! Arrivé à portée de voix, il lâcha un
"Salut!" des plus simples, mais en arborant un sourire qui ne trompait pas. Elle se redressa alors, s'approcha de lui avait de le saluer et de l'embrasser. Il l'enlaça à son tour puis se laissa ensuite guider par sa petite amie jusqu'à la nappe où ils s'assirent tout les deux côte-à-côte.

- Je vais très bien et toi?...C'est sympa l'idée d'un petit pique-nique je trouve, dit-il sincère en parcourant vite fait la nappe du regard.

Puis ses yeux revinrent sur Ana' presqua automatiquement.


- Ca te va bien...ce que tu portes, ajouta-t-il, trouvant que le chandail la mettait encore plus en valeur qu'elle ne l'était déjà.

Il déposa la cape bien vite, constatant qu'elle était toujours sous son bras, puis eut envie de faire quelque chose. Il se pencha vers la jolie Gryffondor et l'embrassa un peu plus longuement qu'Ana ne l'avait fait tout à l'heure. Il ôta une mèche qui tombait de manière nonchalante sur le visage de la jeune fille en la passant derrière l'oreille. Il trouvait qu'Ana était une des plus jolies filles qu'il ait rencontré. Certes, ce n'était pas très objectif de sa part vu qu'il était amoureux de la jeune fille, mais peu importe. Il se redressa alors, ses yeux azur toujours absorbés par les prunelles vertes d'Ana, prunelles qui l'avaient d'ailleurs obsédées pendant des semaines.


- Alors, comment ça se passe pour toi? Avec les examens qui approchent, on se voit un peu moins qu'on ne le voudrait. Je veux donc savoir les dernières nouvelles.

Evidement, en parlant des dernières nouvelles, il parlait de celles concernant Ana et tout ce qui pouvait la toucher de près ou de loin.

[1215 mots]
[1214 mots] XXX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




« You know I believe that we were meant to be ... » Empty
Ξ Sujet: Re: « You know I believe that we were meant to be ... »   « You know I believe that we were meant to be ... » EmptyVen 14 Nov - 23:14

William était beau. William était grand. William était charmant. William embrassait bien. William était intelligent. William était parfait. Une fois le langoureux baiser terminé, Ana’ ferma les yeux et sourit bêtement. Elle avait de la chance. Une chance inouïe. Elle était en couple avec l’homme le plus merveilleux de la terre entière, William Harris. Se serrant contre le plus beau Poufsouffle de l’univers, la jolie blonde resta silencieuse un moment, savourant définitivement l’instant présent. « Eh bien … » Commença t-elle en se redressant, toujours assise. « J’ai révisé comme une folle toute la semaine pour pouvoir passer l’après midi avec toi ! » Lui souffla t-elle à l’oreille en émettant un tout petit rire cristallin. « Mais sinon, mis à part cela, je n’ai pas grand-chose de nouveau, si tu veux tout savoir. Juliette et moi, on révise pratiquement chaque soir, et je me couche très tôt pour être en forme le lendemain. » Une routine qu’elle détestait, en fait. « Pour être franche, j’ai hâte que tout cela soit terminé. »

Ana’ avait hâte que la fin de l’année pointe son nez. Parce qu’une surprise l’attendait, au mois d’août. D’ailleurs, Ana’ avait donné rendez-vous à William pour le lui annoncer. Mais bon, elle le ferait un peu plus tard. Pour l’instant, c’était l’heure de manger un peu !
« Alors … Tu as faim ? » Demanda la blondinette. Elle oui, alors elle se servit une tranche de fromage sur du pain ainsi qu’un verre de mousseux. William fit de même. « Santé ! » Ils trinquèrent ensemble et mangèrent un peu. Après quelques minutes de silence (dues bien sûr au fait que les deux jeunes gens mangeaient respectivement leurs petits repas), Ana’ termina de manger en premier.

Contemplant William, la Gryffondor jugea qu’il était temps de lui annoncer la nouvelle en question. Ses propres parents avaient contacté les parents de son petit ami pour les leur demander et ces derniers avaient dit oui, alors il ne manquait plus que la réponse de son petit copain. « J’ai une nouvelle à t’annoncer, Will’. » Ana’ pris les deux mains du Poufsouffle et les serra doucement contre les siennes. « À chaque année, les parents de Juliette et les miens organisent un voyage. Cette année, Robert (mon oncle) et mon père Eustache ont eu l’idée de partir en voyage en Indonésie, et ce, pour deux semaines. » Suspens … « Mes parents ont envoyé un hibou à tes parents durant les vacances de Noël, leur demandant s’ils acceptaient de te laisser partir avec nous. Ils ont dit oui. Alors, tu en penses quoi ? »

Juste à cette simple pensée, un espoir immense venait de naître en la Gryffondor. S’il acceptait, ils partiraient tous les deux en Indonésie ! La chance, fallait l’avouer ! D’ailleurs, ses parents lui avaient dit qu’ils allaient avoir une chambre à part, sans parents ni surveillance … À cette simple pensée, notre jolie blonde était aux anges. Mais elle ne devait pas s’emballer trop vite, parce qu’elle ne savait toujours pas ce que son amoureux en pensait.


| 512 mots |


[513 mots] XXX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




« You know I believe that we were meant to be ... » Empty
Ξ Sujet: Re: « You know I believe that we were meant to be ... »   « You know I believe that we were meant to be ... » EmptyLun 15 Déc - 14:38

[Excuse-moi pour le retard et l'attente. Comme je n'ai pas été souvent là dernièrement, je n'ai pas pu faire de RP.]


Ainsi donc elle avait révisé exprès pour être libre avec lui tout le reste de l'après-midi. Que penserait-elle s'il lui disait la même chose? Il n'en saurait rien vu qu'il comptait ne rien dire. Il pouvait être honnête et spontané comme il pouvait être secret et pudique. Il n'abordait pas trop ses sentiments. Ca le mettait mal à l'aise. Il avait l'impression de ressembler à un idiot. Un idiot un peu trop amoureux! Bosser toute la matinée pour réserver le reste de sa journée à sa petite amie, ça arrivait plus souvent qu'on ne le pensait. Mais bien évidement, on optait pour le silence au lieu d'en parler. L'ego y était sûrement pour quelque chose même si beaucoup le niait ouvertement. Personnellement, Will ne possédait pas un égo surdimensionné, mais il n'était pas non plus prêt à révéler le fond de ses sentiments. Un peu jeune aussi pour assumer pleinement peut-être?! Bref...tout vient à point à qui sait attendre, n'est-ce pas?

Le rire cristallin d'Ana' était plaisant à entendre, surtout quand vous ne l'aviez pas entendu depuis une semaine. Pris par les cours et les devoirs comme ils l'étaient, ils n'avaient pas trop eu l'occasion d'être souvent seuls en tête à tête plus de cinq minutes. Frustrant, ça il devait bien l'avouer. A peine le temps de demander comment sa journée s'était passée, un baiser échangé et ils devaient reprendre leurs activités respectives. Entre les salles de cours, la Bibliothèque, la Salle Commune, il passait son temps à bosser pour les BUSEs. Et Ana' en faisait de même. Malgré leur envie de passer du temps ensemble, ils prenaient leurs études à coeur. Et puis ils n'étaient pas à Poudlard pour rater leurs examens. Ca ne plairait sûrement pas à leurs parents. Surtout que Will avait des ambitions précises quant à son avenir professionnel et il était hors de question de ne pas réussir. Bien qu'il ne soit pas tout à fait sûr, au fur et à mesure, il devenait clair que le jeune Harris souhaitait devenir Medicomage. Sauver des vies, venir en aide aux miséreux et faire son possible en donnant de sa personne, c'était ce qu'il recherchait. D'ailleurs, il se demandait bien ce que sa petite amie comptait faire plus tard. Il fallait qu'il lui pose la question. Lui qui ne se doutait même pas qu'Ana' appartenait à un monde différent du sien...


- Ca sera bientôt fini. Plus besoin de passer des heures à réviser...bientôt on pourra oublier tout ça et profiter des vacances qui s'annoncent, déclara-t-il d'un sourire rassurant, caressant du bout des doigts la joue de la jeune fille.

Faim? Maintenant qu'elle lui demandait, oui, il pouvait dire que son estomac commençait à danser la conga. A midi...ben justement, y avait pas eu de midi. Il n'était pas descendu dans la Grande Salle à l'heure du déjeuner par manque de temps. Ca ne l'avait pas dérangé jusqu'à cet instant. Il était bon vivant d'ailleurs. Manger ne lui posait pas de problème. Pour les mecs en général, la nourriture n'était pas un problème de toute façon. Ce qui, et il l'avait appris à ses dépends, n'était pas le cas pour la gente féminine. Elles prenaient tellement soin d'elles-mêmes. Elles n'osaient faire aucun écart de peur de prendre un malheureux kilo. Lui, il ne faisait aucun commentaire à ce sujet. Il avait très vite compris qu'une fille pouvait se révéler très susceptible sur son alimentation parce que ça touchait son poids et donc son corps par la même occasion.


- Oui, une faim de loup..., dit-il en prenant une tranche de fromage sur un morceau de pain dans un main et un verre de mousseux dans l'autre.

Il n'était pas adepte du fromage. C'était trop....français. Il n'avait pas l'habitude d'en manger. La dernière fois qu'il avait osé l'expérience, il avait trouvé l'odeur écoeurante et le goût immonde. Il n'avait pas recraché, mais ça lui avait pesé sur l'estomac jusqu'à l'heure du couché. Ce n'était pas un très bon souvenir. Surtout qu'il avait du se laver trois fois les dents pour enlever cette odeur nauséabonde. Après avoir mangé une telle horreur, n'importe qui pouvait avoir une haleine immonde. Heureusement, la troisième fois avait été la bonne. A cet instant, il n'avait pas voulu vexer Ana' et s'était donc servi l'air de rien. Ils trinquèrent et Will en profita discrètement pour se renseigner sur l'odeur du fromage. Il fut surpris, mais Ana' ne le vit pas. Aucun parfum infect ou répugnant ne s'en dégageait, à son grand soulagement. Il ne restait plus que le goût. Il croisait les doigts...Et bien tout compte fait, il était agréablement surpris. Doux et tendre...vraiment délicieux. Rassuré, il poursuivit son repas.

Anastazya avait fini de manger avant lui. De plus, elle le regardait manger, ce qui le mettait un peu mal à l'aise. Alors pour ne pas la faire attendre, il se dépêcha de finir sans s'étouffer, ça serait mieux. La dernière bouchée avalée, Ana' saisit ses mains, lui déclarant qu'elle avait une nouvelle à lui annoncer. Il attendait, intrigué. Euh...personnellement, à ces simples mots, l'esprit de Will s'était mis à fonctionner à plein régime. Hum...quelle nouvelle? Faites que ça ne soit pas une mauvaise nouvelle du genre, "J'ai eu une bourse pour étudier à l'étranger, alors je vais y aller, c'est une super opportunité et tralala...." Ou bien: "Mes parents craignent pour ma sécurité à Poudlard. Ils vont m'envoyer à BeauxBâtons jusqu'à la fin de mes études." Quand il entendit le mot voyage, il s'inquiéta. Peut-être qu'il ne se faisait pas de film au final. Et sincèrement, il aurait préféré. Il n'était pas prêt du tout à voir Ana' s'éloigner de lui. Ne pas la voir autant qu'il le voulait le frustrait déjà bien assez comme ça, alors si en plus elle partait s'installer ailleurs, étudier dans une autre école, il n'y aurait pas plus grande frustration que la sienne. Néanmoins, il ne dit rien, se bornant à écouter les propos de sa petite amie. Et la suite le rassura tout à coup. Il n'avait plus à s'inquiéter. Fallait qu'il apprenne à mettre son cerveau en pause de temps à autre.

Ce n'est qu'après la frayeur passée que les propos d'Ana' prirent du sens pour lui. Il écarquilla les yeux, surpris d'apprendre une telle chose. Personne ne l'avait mis au courant, encore moins ses parents. Et puis...partir en vacances en....en Indonésie? Wahouou...mais c'était si loin! Et puis...hé bien...il allait rencontrer les parents d'Anastazya et il n'était pas sûr d'être à la hauteur. A vrai dire, il n'y était pas préparé. Si ça s'trouve, ses parents vont le voir d'un très mauvais oeil au final. Après tout, les Horuni ne le connaissait pas. Après inspection, ils diraient à leur fille que ce garçon n'était pas très fréquentable ou bien qu'il n'était pas si bien que ça....etc, etc... Mais pour le coup, il devait admettre que cette invitation le prenait de court. Evidement, c'était incroyable. Il n'était jamais allé aussi loin. Et puis passer deux semaines avec Ana' durant les vacances, c'était inespéré. N'était-elle pas grecque? Il pensait donc qu'elle irait passer ses vacances d'été là-bas et que du coup ils ne se verraient pas. C'était sans compter sans la générosité des Horuni. Ce qu'il en pensait? Pour le moment, il restait sans voix, montrant ainsi son étonnement. Il se reprit quand même pour donner sa réponse.


- Euh...hé bien je suis...c'est...wahou...Je suis vraiment surpris! J'aurai jamais cru ça! Dans ma tête, tu passais tes vacances dans ta famille en Grèce. Alors...C'est super! Tes parents sont géniaux. Ca me surprend parce qu'ils ne me connaissent pas. Je vais peut-être pas leur plaire..., dit-il tout à coup soucieux.

- Passer deux semaines avec toi là-bas..., dit-il songeur *suspens*, comme s'il avait besoin de réfléchir pour accepter alors que sa réponse était déjà toute faite, rien ne me ferait plus plaisir, lâcha-t-il en affichant un sourire taquin.

Il se rapprocha d'elle, son genou rencontrant soudainement quelque chose de dur. Il baissa la tête, fronçant les sourcils. C'était sa cape et il trouvait bizarre qu'elle soit si rigide tout à coup. Il dévia sa cuisse, saisissant la cape. Il ne fit guère attention, pensant qu'il s'agissait d'une pierre. Un coffret s'échappa de la cape et attérit sur la couverture, entre Will et Ana'. Mince! Voilà où il avait rangé ce fichu cadeau! Il y a de cela quelques semaines, il avait acheté un petit quelque chose pour Ana'. Rien de bien extravagant. Mais en le voyant, il avait pensé à elle automatiquement. Les pierres de la même couleur que ses yeux. Verts, tirant sur l'émeraude. Son regard le fascinait toujours. C'était d'ailleurs ce dernier qui avait attiré l'attention du Poufsouffle. Et depuis leur recontre, ce regard ne le quittait jamais totalement. A croire qu'il était obsédé par ses prunelles vertes. Lors de son dernier passage à Pré-au-Lard, il avait fait donc fait un achat et gardé ce dernier au chaud en attendant de trouver le bon moment pour lui offrir. Cependant, tout à l'heure, impossible de remettre la main dessus ce qui l'avait énervé et un brin angoissé. Voyant le temps filé, il avait du faire contre mauvaise fortune, bon coeur et rejoindre Ana' sans le présent. Néanmoins, la mémoire lui revint en voyant l'écrin sur la couverture. Il l'avait soigneusement glissé dans la poche intérieure de sa cape pour ne pas le perdre. Soulagé, un petit sourire aux lèvres, il se saisit de l'écrin de velours noir et le tendit à sa petite amie.


- Ce n'est pas grand chose. Juste parce qu'il m'a fait pensé à toi. Vas-y, ouvre..., dit-il un brin nerveux.

Il espérait que ça lui plairait. Will n'avait jamais fait de cadeau de cette nature à quiconque. C'était la première fois qu'il offrait un bijou à une fille. Une fille dont il était d'ailleurs amoureux par-dessus le marché. A l'intérieur de l'écrin, Ana' allait découvrir une chaîne en argent avec un pendentif en pierre de jade . C'était simple, mais il semblait _il n'était pas expert_ que ça se marierait parfaitement avec ses yeux et la blancheur de sa peau. Faites que ça lui plaise...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





« You know I believe that we were meant to be ... » Empty
Ξ Sujet: Re: « You know I believe that we were meant to be ... »   « You know I believe that we were meant to be ... » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« You know I believe that we were meant to be ... »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 6-
Sauter vers: