Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Partagez
 

 [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Edward Montgomery
Edward Montgomery
Sport & Culture

Parchemins : 771
Âge : 31 ans
Actuellement : Pianiste et guitariste, compositeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptyJeu 5 Mar - 22:25

Ce soir là, rien n’était habituel. Un blanc de nacre, doux et laiteux, venait donner au paysage de Poudlard un aspect apaisant, qui faisait oublier le contexte morbide et dément du monde des Sorciers. En ces temps si instables, il était de rigueur d’ignorer la Mort, qui elle, n’ignorait personne. Jour après jour, la liste des morts qui paraissait dans La Gazette paraissait de plus en plus longue, interminable, tandis que les noms semblaient de plus en plus familiers. Jamais Edward n’avait eu aussi envie de se battre, d’affronter ces déments qui faisaient honte à leur statut de sorcier. Severus Rogue n’était qu’un lâche, qui avait abusé de la confiance d’un vieil homme, après l’avoir trahi, l’avoir jeté comme un vulgaire jouet, comme une vulgaire poupée de chiffon. Il avait imposé sa loi dans un Poudlard démuni, un Poudlard envahi par la vermine, à commencer par ces deux professeurs qui ne devaient le respect qu’on leur prouvait qu’à leur stupide et profonde violence. Les cours de Défense Contre les Forces du Mal devenaient un ramassis d’âneries, un tas de fumier nauséabond colportant des affirmations plus invraisemblables les unes que les autres.

Edward enfila sa veste, élégante et sobre, typiquement moldue, et se parfuma pour la énième fois. Il se regarda à nouveau dans la glace, dans tous les angles, le regard sévère, la mine figée, le regard affûté. Ce soir, pas question de commettre des erreurs. C’était le sort de tous les Gryffondors qui reposait dans sa conscience, et celle d’Andgy. Frauder était devenu une nouvelle habitude, depuis que Severus Rogue était le directeur de Poudlard. Cela avait commencé dès la première soirée, lorsqu’Edward avait dû mener les premières années à leurs chambres, il n’avait pas emprunté le chemin qu’on lui avait ordonné de prendre, simplement pour installer un esprit de rébellion dans la conscience des lionceaux : au lieu de ça, il avait emprunté un chemin truffé de passages secrets, pour leur montrer les issues les plus subtiles. Dès la première soirée, il avait fait comprendre à qui l’avait perçu que Gryffondor ne se laisserait pas faire face à ce nouveau régime autoritaire, injuste, piteux, et déloyal.

La décoration avait été entièrement installée dans la salle commune quelques heures plus tôt. Les consignes étaient strictes : Andgy et Edward avaient bien ordonné aux quelques elfes qui étaient dans le coup que rien de magique ne devait être utilisé. Toutes les décorations étaient cent pour cent moldues, de provenances diverses, sans aucun artifice, aucun sortilège, tout comme l’habillement de chaque Gryffondor présent dans la soirée. Officiellement, le bal commençait dans une heure. Mais Edward tenait à vérifier que tout soit prêt et parfait avant. Il descendit donc dans la salle commune, afin de faire son tour d’inspection. Dans la salle, une seule couleur régnait, puissante, lumineuse : un rouge d’or, royal, qui brillait sur les tapis du sol, les guirlandes de l’immense sapin de Noël qui se tenait dans la salle, la tapisserie qui avait était entièrement refaite (installée la veille, sans aucun artifice là encore, la tapisserie habituelle serait remise dans la soirée), une odeur de gui, d’orange et de caramel emplissaient la pièce d’une atmosphère délicieusement douillette et apaisante, tandis que de la poudre de noix de coco, entièrement comestible, avait été déposée un peu partout dans la salle, d’un blanc laiteux, presque neigeux. Sur le plafond, des anges dorés étaient accrochés par des ficelles, qui les tenaient au plafond. Un poste de radio avait été placé au fond de la salle, et diffusait déjà des morceaux jazzy, classiques, au son des trompettes qui vrombissaient dans la plus douce des musiques. Ce soir, la soirée promettait d’être moldue.

L’humeur d’Edward était encore très instable. La mort de sa mère, encore très proche, avait causé une blessure qui avait du mal à se cicatriser. Mais il avait Roze, et c’était tout ce qui comptait. Il s’avança au milieu de la pièce. Soudain, il s’arrêta au milieu de la pièce… et croisa le regard d’un des occupants des quelques nouveaux tableaux de la salle. Quel regard ! Un bonhomme de neige, peint de manière très réaliste, le fixait droit dans les yeux, d’un regard violent, presque pénétrant. Une carotte d’un rouge sang trônait au milieu de son visage, là où aurait dû normalement être son nez, tandis que ses yeux, d’un noir d’encre, le fixaient horriblement. Qui avait donc eu l’idée d’accrocher cet horrible personnage dans cette soirée ? Il se promit de demander à Andgy si c’était elle qui en était à l’origine. Il s’avança encore, pour rejoindre la partie est de la salle. Une petite table, avec une quantité très appréciable de mets les plus divers attirait le regard… et l’appétit. Il y avait là de quoi régaler les plus difficiles : aucun jus de citrouille, aucun bonbon d’Honeyd’ spécial Noël, non, il n’y avait là que des délices typiquement Moldus : quelques tasses généreuses de chocolat chaud épicé à la cannelle, des quartiers d’orange épluchés et déposés sur une fontaine de caramel dans un récipient doré (quel mal de chien ils avaient eu pour se la procurer, cette fontaine !), une buche glacée prédécoupée de glace à la vanille, entourée de framboise, sur laquelle un coulis de châtaignes et de cassis mélangés glissait ; mais encore, des père noël en caramel mou avaient été déposé astucieusement sur la table, chacun ayant le prénom spécifique d’un Gryffondor, et une forme unique ; sans oublier la mousse de chantilly déposée sur l’immense lutin en pain d’épice, qui ne demandé qu’à être découpé et dégusté. Cette table, Edward en était fier ! Ils avaient dû user de toute leur intelligence pour y trouver toutes les pièces, et les quelques elfes qui les avaient aidés avaient usés de beaucoup de leurs pouvoirs. Déjà, il avait bien fallu les convaincre de les aider, et ça n’avait pas été une mince affaire.

Calmement, Edward se dirigea vers le poste de radio, et monta légèrement le volume. A quelques pas de là, une petite estrade trônait. La loterie… le dernier évènement dont il espérait que tout fonctionnerait. Il se demandait quel couple gagnerait, ce soir. Il avait hâte de leur offrir cette journée de pleins pouvoirs ! Il serait le premier à se plier à leurs exigences. Et puis, il y avait de quoi danser, aussi ! Oui, ce soir là, rien n’était habituel. Le plus normal des artifices avait été banni, et la plus fantastique des traditions moldues avait été adoptée. Ce Noël là, ça ne serait pas les couleurs de cet infâme Lord qui l’emporteraient… Non. Sur le sapin, les couleurs n’étaient pas noires, vertes, et saillantes ; elles étaient rouges, blanches… et puissantes.



[A vous de jouer! Amusez-vous! C'est la fête! Pas de Magie, pas de tenues de soirées excentriques typiques sorcières, ni de capes sorcières... Habits Moldus sont vivement recommandés!]

1098 mots


[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! 974591signature
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptyVen 6 Mar - 13:46

Mélancolique, Laura était assise sur son lit, les yeux dans le vague. Tout autours d’elle, les Gryffondor se préparaient au bal qui approchait à grande allure. Certains marmonnaient des flots d’injures contre les règles qui leur avaient imposaient de trouver des habits moldus, d’autres se demandaient quelle robe choisir. Notre petite sorcière, elle, était déjà prête. Ca n’avait pas été difficile, car elle n’avait rien de moins à faire que de se vêtir comme elle l’aurait fait pour n’importe quelle fête chez elle, loin de Poudlard, loin de la peur qui s’était abattue sur le château.

Evidemment, Laura ne participait pas si souvent que ça à des fêtes, chez elle, c’est le moins qu’on puisse dire. Il n’empêche qu’elle avait quelques belles robes que ses parents avaient acheté pour les repas de famille si nombreux, ainsi que pour son anniversaire, grand événement annuel qu’elle passait invariablement en Allemagne, dans la famille de son père. Puis sa mère avait apprit qu’il y avait un bal de Noël, à Poudlard. L’année précédente déjà, elle lui avait envoyé une très jolie robe, ce qui avait ému la petite sorcière qu’elle était alors. Aujourd’hui, elle n’avait pas beaucoup grandit. Il ne restait cependant plus grand chose de la joyeuse et énervante Laura qui avait causé tant d’ennuis l’année précédente, et surtout qui s’était causé tant d’ennuis.

Inconsciente de ce qui se passait autours d’elle, perdue dans ses pensées, Laura se souvint du bal de l’année précédente, passé avec Joshua Rhys, un garçon de sa classe qu’elle avait rencontré lors d’un de ses innombrables égarement dans les couloirs si nombreux de Poudlard. Le lionceau l’avait alors accompagnée jusqu’à la salle commune, lui donnant par ailleurs des astuces pour mieux s’y retrouver. Aujourd’hui, la jeune sorcière ne se perdait presque plus. Un petit sourire se peignit sur ses lèvres. Ce n’était peut être pas grand chose, vu comme ça, mais elle avait vraiment eu besoin de son aide, sinon Dieu sait ce qui lui serait arrivé.

Enfin, jugeant que l’heure était arrivée, Laura se leva. Elle gardait les yeux fixait au sol, se demandant en fin de compte si elle allait vraiment descendre. A quoi bon ? Elle ne savait pas danser, ou plutôt ses quelques notions ne serviraient qu’à la rendre ridicule au yeux des autres. Aujourd’hui, Joshua ne serait pas là pour la guider. En plus…elle n’était pas vraiment d’humeur à faire la fête. Certes, la jeune lionne allait un peu mieux depuis sa dernière discussion avec Rory à la bibliothèque, mais des évènements comme celui qui s’apprêtait à se dérouler dans la salle commune de Gryffondor la rendaient nostalgique. Nostalgique du temps si court pendant lequel elle avait été insouciante à Poudlard, de l’unique année pendant laquelle elle n’avait rien risqué. De cette unique année lors de laquelle les nés-moldus n’étaient pas jugés comme des monstres ou des voleurs.

Laura sentit les larmes lui venir, mais parvint à se retenir. Non. Elle ne devait pas pleurer. Plus jamais. Elle avait promis, elle devait se reprendre. A quoi bon vivre, si c’était pour vivre triste, toujours avec la peur au ventre ? A ce compte-ci elle ferait mieux d’aller directement frapper à la porte des Carrow, ainsi elle souffrirait moins. Tout serait bien vite terminé et elle pourrait dormir en paix.

*T’es vraiment trop bête, Laura… *

Une voix dans sa tête. Voilà qu’elle devenait folle. Cette intervention de sa conscience fit de nouveau sourire Laura. Bah, maintenant qu’elle s’était préparée, même si ça n’avait pas demandé trop d’efforts, elle n’allait pas rester au dortoir, d’autant plus que le bruit l’empêcherait sans aucun doute de dormir.
Laura lissa sa jupe blanche qui lui arrivait aux genoux, rajusta son chemisier, et descendit. A mesure qu’elle passait les marches, la musique qui émanait de la salle commune se faisait de plus en plus forte. Elle ne connaissait pas l’air, mais ça sonnait bien évidemment moldu. Edward Montgomery avait dit vrai : la soirée allait être une fête telle qu’on en faisait chez les personnes sans pouvoir magique, telle qu’on en faisait chez ses parents…

Bien qu’elle fut prévenue, la découverte de la salle commune surprit Laura. Tout était comme chez elle, exception faite que la salle avait été préparée par des sorciers, pour des sorciers et dans un environnement sorcier. La jeune Gryffondor n’avait rien à y redire. C’était superbe, parfait, sauf…

Sauf qu’elle était toute seule. Il n’y avait en effet encore personne d’autre qu’Edward Montgomery, le préfet des Gryffondor. Laura craignit d’être arrivée trop tôt, mais un rapide coup d’œil à la pendule lui apprit qu’il n’en était rien. Elle était simplement à l’heure, ce qui était déjà un exploit dans une telle fête. Nul doute que les autres n’allaient pas tarder à arriver, maintenant. Avec un soupir, la petite sorcière s’approcha timidement de celui qui l’avait accueillie, plus d’un an plus tôt.


- Salut, dit-elle simplement. C’est superbe, vous avez du travailler dur.

Laura n’avait pas levé les yeux et ne voyait donc pas grand chose d’Edward, qui la dominait de toute sa hauteur. Les deux Gryffondor avaient cinq ans de différence, et la taille de la plus petite ne l’aidait pas vraiment. Qu’importe, depuis l’arrivée des premières années, elle surpassait quand même certains Gryffondor. Peu, mais certains quand même.


[877 mots]


876 Souaffle tous comptés
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptyMer 11 Mar - 16:13

Une soirée moldue. Une soirée à Gryffondor qui allait être moldu, où il n'y aurait absolument aucune magie ! Si ça, ce n'était pas quelque chose de fantastique ! Mais c'était vrai quoi ! Elle était une fille de moldu et son frère était moldu alors ce monde-là, elle le connaissait très bien et même mieux que ça encore. C'était un milieu qu'elle adorait retrouver pendant les vacances. Après tout, avant d'être une sorcière, n'avait-elle pas été une jeune moldu qui ne connaissait rien à ce nouveau monde qui s'offrait à elle ?

Lorsqu'elle en avait parlé à son frère, il s'était plutôt bien marré et dans le fond, Billie avait remarqué une certaine joie dans l'écriture du garçon. D'ailleurs, si cela n'avait pas été le cas, il n'aurait probablement pas envoyé des fringues non ? Oui, Billie avait bien entendu des habits moldus dans sa garde robe. Encore heureux en même temps. Mais non, son frère avait estimé qu'il lui en fallait d'autre. En même temps, ce n'était pas des habits simple qu'il lui avait acheté. Il lui avait pris un baggy en jean, bien large mais taille basse et un marcelle blanc à lui, bien loin mais assez serré. Billie devait bien dire qu'elle avait plutôt l'air chouette comme ça. Ca lui donnait un "style". En plus, avec une casquette de Kayne et des grosse baskets de skate, elle devait bien avouer qu'elle ressemblait à son frère. En même temps, elle lui avait toujours ressemblé donc ce n'était pas une nouveauté. Mais ici, rares étaient les personnes qui connaissaient son frère donc... En tout cas, elle aimait beaucoup les vêtemens que son frère lui avait envoyé et à coup sûr, il n'y avait pas que ce soir qu'elle les porterait. Enfin bref.

Une fois habillée, Billie sourit à sa glace, passa une main dans ses cheveux et sortit de la salle de bain après un peu de maquillage. Elle trouva Helena dans la chambre, habillé d'un jean noir et serré et d'un débardeur rouge serré également. Elle était accompagnée par son frangin, c'était plutôt cool non ? Billie aurait adoré être accompagnée de Kayne aussi mais bon, ça aurait été un peu dur, il fallait bien l'avouer. En tout cas, la jeune blondinette était toujours aussi belle. Et c'est ensemble qu'elles descendirent dans la Salle Commune.

Il n'y avait pas grand monde pour le moment. C'était bien drôle ça quand même. Non mais c'était vrai quoi, comment ça se faisait qu'il n'y avait personne ? Bon, okay, la Gryffondor devait bien avouer qu'il n'était pas non plus super tard hein. Non... Disons plutôt qu'elles étaient en avance mais en tout cas, elles étaient ensemble. Retirant sa casquette, Billie se dit qu'après tout, il s'agissait peut être d'un objet quelque peu inutile alors au final, la jeune fille avait plutôt décidé d'aller la poser dans le dortoir mais elle revint plutôt vite.

Et puis allez, avec Helena et elle en plus, ça faisait quand même deux personnes supplémentaires. Il ne restait qu'à attendre les autres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptyJeu 19 Mar - 1:40

Alehandra se tenait dans le dortoir des filles de septième année. Elle se regardait devant la glace complètement perdue dans ses pensées. La jeune fille se rendit compte qu’il c’était passé beaucoup de chose dans sa vie durant ses sept années. Elle était sortie deux fois de suite avec le non moins célèbre Harry Potter même si en arrivant à Poudlard elle ne savait pas qu’il l’était. Oui, ça existe encore des personnes qui ne savent pas qu’Harry Potter est un personnage célèbre. Ensuite, il y avait eu Clément qui avait attendu la fin du bal de Noël pour lui annoncer que tout était fini entre eux. Ca ça lui restait un peu en travers de la gorge. Ensuite…, il y avait eu Damien O’Bryan ex Serdaigle mais, il ne c’était rien passé entre eux tout comme avec Kenny Peeters (son cavalier pour ce soir). Lui et Alehandra étaient seulement de bons amis. Car, la jeune fille avait fait connaissance d’un homme fascinant… Bien sûr, c’était un homme avec de l’expérience et elle une simple adolescente pourtant elle ne pouvait s’empêcher de ressentir un léger je ne sais quoi pour lui.

Mais bon, maintenant elle ne devait plus penser à cela mais, elle devait avant tout s’habiller et en plus de manière moldue. Alehandra avait tout fait pour qu’on la prenne pour une vrai sorcière essayant de s’habiller le moins souvent de manière moldue… Même, si c’était très dur car, chassé le naturel et il revient au galop. Ronald et Harry lui avaient d’ailleurs dit que ses tenues moldues étaient bien plus jolies que ses tenues de sorcières. Ce qui, elle devait bien l’avouer cela la rendait très mal à l’aise. Elle se dépêcha de s’habiller pour ne pas être trop en retard pour le bal. Encore une fois, Lavande l’avait un peu aidée dans le choix de sa robe. La jeune Gryffondor était toujours d’un grand secours quand il s’agissait de vêtements.

Alehandra se retrouva donc dans la salle commune vêtue d’un robe blanche avec de long voile de tulle sous celle-ci. Ce qui donnait l’illusion que la jeune femme avait des cerceaux comme dans le temps sous sa robe. (Ce qui bien sûr n’était pas le cas). Elle attendit alors, l’arrivée de Kenny avant de faire vraiment son apparition dans la salle commune devenue salle de bal pour un soir.


Robe de bal :


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptySam 21 Mar - 22:43

Théophile descendit, ou plutôt dévala les escaliers pour arriver, ou plutôt débouler dans la salle du bal. Il y avait déjà pas mal de monde, et le jeune Français reconnut des têtes dans la foule. Il s'esbaudit un instant sur les décorations non magiques qui fleurissaient un peu partout, mais tout cela lui rappelait trop son chez-soi pour qu'il en soit vraiment émerveillé. Il avait choisi pour l'occas' une belle chemise noir à fine rayures blanches et grises allant dans tous les sens. Très seyantes comme toute les autres. Ce soir, Théophile était seul, mais il comptait bien vider deux ou trois verres avec des potes. Ce soir était soir de fête ! Théophile avait enfilé sous sa chemise un pantalon noir en tissu affiné par l'âge, avec des énormes poches dessus.

Tout en fredonnant un air de Jean Jacques Goldman, à propos d'un coureur et d'une plage, Théophile se fraya un chemin à travers la masse des Gryffondor, tous plus ridicules les uns que les autres. Peu savaient comment s'habillaient les moldus, mais bon, l'idée était là.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptyDim 29 Mar - 14:56

Le bal de Noël… Etrange concept que cet évènement. La jeune Alix ne savait quoi faire. Les bals, très franchement, ce n’était pas sont truc. Il dallait mettre des robes ! Quelle horreur. Cette pensée à elle seule l’écoeurait. La jeune fille détestait ce genre d’accoutrement. Elle finit par se décider. Elle y participerait, mais uniquement pour être avec son frère. Elle allait montrer à tous qu’il était sien ! Na ! La petite avait donc (évidemment) prit un pantalon pour aller à ce bal (pour une fois qu’elle n’est pas forcée de se vêtir en jupe !). La lionne enfila donc un jean noir, ainsi qu’une chemise à manche courte, blanche. L’ensemble était très basique, mais elle s’y sentait très bien et c’était après tout, l’essentiel.

La petite allait au bal avec son frère what else /sbaaf/. Elle savait qu’il allait être plutôt rapide pour se préparer (ils n’étaient comme certaines filles, eux, ils ne prenaient pas dix heures pour se vêtir !) C’est donc avec un certain dédain (et un agacement sans pareil) que la lionne quitta ses compagne de chambrée à leurs occupations. Pfff, non mais vraiment ! La petite rejoignit ensuite le dortoir des garçons (comment ça l’accès est interdit ? Quand on s’appelle Alix, rien n’est interdit !). Elle rejoignit donc son frère et lorsqu’il fut près, ils quittèrent le dortoir. Elle lui tenait la main, chose qu’elle faisait depuis qu’elle était toute petite. A dire vrai, ce geste était même instinctif pour elle. Elle se rendait rarement compte de ce qu’elle faisait tant il était ‘normal’ d’agir ainsi.

C’est donc en balançant lentement sa main (et celle de son jumeau optionnellement) qu’elle descendit els escaliers qui menaient dans la grande salle. Ce soir, c’était une soirée de thème moldu. La question, évidemment : On va jouer au foot ? Ou au basket ??? On va pouvoir hurler ? Et évidemment : on va bien manger ? /sbaaf/. Que de questions qui attendaient des réponses ! Le petit duo passa dans la salle et Alix s’exclama instantanément :


« OOOOOOOHHHHHH !!!!!!!!!! C’est beau ! »

Ben oui, si on oublie les bouffonnes en robes bouffantes, l’ensemble rendait bien (Alix, tu ne serais pas jalouse ? Non qu’à peine…). Passant outre de tels accoutrements, la petite (sans lâcher son frère) se fraya un chemin. Son regard frôla la silhouette de son préfet et (par politesse et respect) elle s’avança vers lui (sans lâcher son frère pour autant) puis elle lui sourit :

« Vous avez eu une bonne idée monsieur le préfet ! »

Ajoutant à cela un sourire plein de dents /sbaaf/, elle restait très heureuse d’être là ce soir. Tant qu’on ne viendrait pas lui voler son frère, elle serait heureuse de toute façon…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptyLun 6 Avr - 20:00

Claes était très excité par l'idée d'un bal moldu, et cette excitation était telle que son masque d'indifférence crâneuse était tombé malgré lui pour laisser place à une expression prise entre la fascination pure et un excitation aux limites de l'hystérie. Quiconque avait pour habitude de fréquenter le jeune garçon ne pouvait qu'être surpris de son étrange comportement.

Mais les circonstances étaient des plus particulières. Il s'agissait d'un bal moldu, avec des décorations moldus, des mets moldus et de la musique moldu. Si le garçon avait eu une moins grande opinion de l'image de fierté qu'il véhiculait, il se serait probablement mis à sautiller un peu partout dans la pièce.

Il était également heureux d'être dans cette maison, ainsi cerné de toutes parts de rouge, et de porter ce soir un simple pull rouge vif sur sa chemise blanche et un jean.

Il jeta un coup d'oeil à la ronde. Certaines filles portaient des tenues froufroutantes à souhait qui n'auraient pas dépareillées dans les salons de sa mère. Il se demanda si leurs tenues étaient aussi superficielles que leur caractère. Il remarqua cependant avec intérêt que certaines filles portaient des pantalons. Ce qui était assez détonnant puisque la plupart des jeunes filles profitaient de ce genre d'occasion pour s'exhiber. L'une d'entre elle tenait la main d'un garçon qui partageait le dortoir de Claes, Martin et parlait avec le préfet. Aussi, le jeune homme, à qui il fallait un peu (beaucoup) plus qu'une fille en pantalon, un garçon de son âge et un étudiant très vieux (au moins 17 ans pour dire) pour l'impressionner, s'approcha d'eux pour écouter discrètement ce qu'ils disaient. Claes préféraient évaluer la température avant de se mêler à eux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptyDim 12 Avr - 0:33

Aujourd'hui, c'était Noël ! Noël ! Pour bon nombre de petits garçons, Noël symbolisait les cadeaux et la neige, pour Martin, c'était bien plus que cela, croyez-moi (croyez-le). La fête, la famille, les cadeaux, la joie, les batailles de boules de neige, le sapin richement décoré, les lumières qui scientillaient, le bon diner de maman, le sourire d'Alix quand elle ouvre son cadeau, le bonheur, le jardin qui est tout blanc, les chansons qu'on chante tous les 4 en famille toute la soirée, voilà, ce qu'était pour Martin, Noël.

Le petit garçon de 11 ans ne fêtait cette année là pas Noël à la maison, du moins, pas tout de suite. Ça allait le changer, ça pour sûr, mais il savait qu'il s'y ferait aisement. Il s'y ferait aisement pour la simple et bonne raison qu'il avait sa soeur Alix avec lui, sinon bien évidemment, tout aurait été différent. Mais au fond, tout cela n'était pas bien différent de d'habitude : Les Gryffondor étaient pour Martin une seconde famille, puisqu'il passait tout son temps avec eux, il n'y avait là rien de trop chamboulant. Ils étaient pour l'instant tous gentils et aucun n'avait voulut approcher Alix, parce que Martin le leur avait demandé en début d'année Vous voyez la fille là bas, c'est ma soeur, et le premier qui l'approche, je le décapite. Voilà !.

Oui Martin n'avait pas hésité à demander à ses camarades de chambre de ne pas approcher sa soeur, qui n'étaient elle, qu'à lui. Et vu qu'ils étaient plutôt gentils, ils n'avaient pas cherché à comprendre et avaient accepté. Martin était comme ça, assez direct et franc. Il était différent d'Alix dans le fait qu'elle était excessivement jalouse, et n'avait pas confiance en elle. Elle avait constamment peur de perdre Martin et celui-ci ne pouvait que constater son comportement avec les filles qui entouraient le petit garçon. Mais Martin, lui, avait tellement confiance en sa soeur qu'il savait que jamais elle ne pourrait le remplacer, ainsi il était assez confiant (mais pas assez fous pour laisser d'autres garçons l'approche de trop près, how !). De toute manière, on ne peut pas remplacer son jumeau, c'était comme séparer les deux ventricules d'un coeur, c'était impossible.

Martin et Alix se rendirent donc ensemble à la soirée de Noël que les préfets avaient eut l'idée de faire. Cette soirée s'annonçait déjà géniale puisqu'ils avaient décidés de tous venir, en moldu. Martin était enchanté à l'idée. Le petit garçon enfila donc avec plaisir un jean bleu, et par dessus une petite chemise blanche qui lui allait à ravir. Il avait l'air d'un ange avec ses cheveux blonds et ses grands yeux bleus... Les jumeaux se rendirent dans la salle commune, main dans la main, un sourire émerveillé accroché aux lèvres. Martin était aux anges, tout était magnifique, beau, divin, sublime ! On croirait réver tellement c'était beau. Le jeune homme se laissa guider par sa soeur et ne put qu'appuyer son avis quand elle s'adressa au préfet. Tout était fantastique.

« Oh oui ! C'est vraiment trop beau alors ! »

Martin regarda son préfet un sourire jusqu'aux oreilles pendu à ses lèvres. Si son préfet avait fait tout ça tout seul, il devenait son premier fan ! En parlant de fan Martin remarqua qu'un garçon venait d'approcher. Martin le reconnut, il s'agissait de Claes, un garçon de son dortoir. Ils avaient déjà parlés quelques fois, les rares fois où Martin n'était pas avec Alix... Voyant qu'il voulait se méler à la conversation, Martin prit la parole, tenant toujours la main d'Alix.

« Tiens Claes ! Toi aussi ça te plais tout ça ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptyLun 13 Avr - 16:26

Claes écoutait la conversation des jumeaux Sullivan avec le préfet et il ne fut guère surpris de se faire interpeler. Il s'avança un peu vers eux, d'une démarche tranquille et assuré. Il avait beau partager cette maison avec eux depuis plusieurs mois maintenant, il ne connaissait aucun Gryffondor assez pour laisser tomber son masque d'indifférence face à eux. Pourtant, aucun d'entre eux ne lui était vraiment antipathique, et son sourire malicieux se faisait engageant.

Il connaissait très peu les jumeaux Sullivan, bien qu'il partage son dortoir avec Martin (c'était d'ailleurs les seules occasions où ils s'étaient parlé), mais il appréciait le caractère franc de Martin, et ce depuis le jour où son camarade était venu lui dire de ne pas s'approcher de sa soeur. Claes lui avait répondu avec amusement que les filles ne l'intéressaient pas. De toutes façons, Claes doutait sérieusement qu'à 11 ans aucun de leur compagnon de dortoir ne représente un quelconque danger. C'était dans quelques années que Martin allait devoir renforcer la surveillance avec pourquoi pas une clôture barbelée et des snipers par exemple.

Il connaissait par conséquent beaucoup moins Alix, puisque après tout il n'engageait jamais la conversation avec une fille que si la situation se présentait accidentellement. Et suite à la demande de Martin, il voyait encore moins ce qui aurait pu le pousser à lui adresser la parole. Mais cependant elle lui donnait l'impression d'avoir un certain caractère.

Quant au préfet il ne le considérait pas comme un dieu comme certains premières années mais comme Edward ne le prenait pas non plus de haut, ça fonctionnait correctement les rares fois où ils devaient se parler. Aussi, même s'il ne pouvait pas jouir de la présence de ses meilleures amies autant qu'il l'aurait souhaité, il se sentait à son aise parmi les lions, et il apprécia l'invitation de Martin à se joindre au groupe.

"Oui tout est absolument magnifique, et puis j'ai toujours rêvé d'assister à une soirée moldu"

Comme chaque fois qu'il parlait de moldus, il ne put réfréner son excitation. Il en avait vu des beautés dans le manoir familial, des fêtes fastueuses à l'écoeurement, il avait assisté à l'exhibition de mille splendeurs à en être rassasié mais rien, non rien ne lui avait jamais fait tant d'effet. Il avait l'impression de vivre son premier vrai Noël, un Noël comme tous les Noël auraient dû être : chaleureux.

"Je crois qu'après ça je vais regretter d'être obligé de rentrer chez moi pour les fêtes"


En vérité il se sentait si heureux à Poudlard (malgré Rogue, malgré les Carrow, malgré l'atmosphère de deuil constante, malgré tout) que la perspective de rentrer chez lui, dans le monde de la superficialité le désespérait au plus au point. L'année prochaine, il faudrait qu'il se débrouille pour se faire inviter quelque part.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! EmptyLun 13 Avr - 17:31

Alix qui semblait bien innocente puait la méfiance (si si ça se sent ces choses là !). Elle vivait dans l’angoisse de se faire voler son frangin. Et attention. Le danger était partout. Omniprésent ! (Fol Œil t’aurait aimé ma petite Alix). Le mot d’ordre était bel et bien vigilance constante ! Et ça, Alix ne se posait pas soixante questions, quitte à arracher le bras de Martin, à l’approche de l’ennemi, elle tirait toujours dessus (au cas où on le lui arrache, on ne sait jamais !). La petite n’avait pas été aussi futée que son frère. Elle s’était contentée de jouer de sales tours aux filles qui avaient osé approcher son jumeau (ça allait des brosses à dents jetées dans la cuvette des toilettes au bombardage de bombe à bouse dans la douche.) Quelques remarques glacées, des regards façon ‘mitraillette’ et au final, les tensions s’étaient apaisées (genre).

Ce soir, alors que la jeune Alix abordait son préfet (ouaou quelle classe lui !) elle vit un nouveau danger approcher et entra immédiatement dans les conditions requises en cas d’attaque. Tous dans las tranchées ! On sort l’artillerie lourde, mais on la laisse juste à) porter de main (pour le moment). Le danger en question était un garçon qui était lui aussi en première année. Catastrophe ! Il partageait chacune de ses nuits avec Martin !!!!!!!! Alix, jalouse ??? Non, pas le moins du monde. Elle sentait juste une horrible bouffée de haine lui monter à la gorge (un peu plus et elle grognait comme un roquet /sbaaf/). Pourtant, malgré tout, elle demeurait très calme *en apparence* (ouai, on reste zen….). Elle serra un peu plus fort la main de Martin (l’air de rien) et fit une place (microscopique, évidemment, faut pas trop en demander, non plus !) au jeune garçon… D’après Martin (et Martin a toujours raison !) le garçon s’appelait Claes… Ok, c’était plutôt joli (c’aurait été évidemment bien plus beau s’il n’avait pas eu la mauvaise idée d’être plus ou moins proche de Martin).

Alix avait toujours été comme ça. Elle aimait (presque) tout le monde. Excepté ceux qui s’approchaient de son frère (en particulier les filles, mais les garçons n’échappaient pas à la règle pour autant ! Oui, le danger était partout >_<). Faisant un petit effort (soit aimable Alix, c’est Noël !) La petite sourit au jeune garçon. Ce qu’il disait était assez étrange… Il connaissait mal le monde moldu pour dire ça, non ? Alix avait toujours cru que tout le monde vivait plus ou moins à côté des moldus… Elle-même ayant grandi ainsi, pour elle, la règle s’appliquait à tout le monde. Alix ne dit rien cependant mais finit par prendre la parole lorsqu’il parla pour la seconde fois.


« Ba rentrer chez soit c’est toujours super de toute façon ! »

Ben oui Alix avait un esprit de famille très développé (comme ça, ça se voit un peu avec Martin ? Tant que ça ?...) et elle regrettait (malgré ce bal organisé si généreusement par ses préfets) de ne pouvoir rentrer chez elle pour fêter Noël avec ses parents. Enfin, au moins avait-elle un peu de famille ici, à Poudlard…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty
Ξ Sujet: Re: [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!   [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand il n'est plus possible d'être soi-même [FINI]
» [COURS] Se défendre sans magie !
» [THEME] Sans la magie déjà... tu te prends un mur. [TERMINE]
» [Libre aux membres] Une première répétition sans magie !
» [Bal de Noël] Loterie de Noël: les numéros!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 7-
Sauter vers: